Horreur.net - Carnage (1981)

 CARNAGE

Genre : Slasher

CARNAGE (1981)

Titre original : The Burning
Titres alternatifs : -

Réalisateur(s) : Tony Maylam
Scénario : Tony Maylam, Harvey Weinstein

Casting : Brian Matthews, Leah Ayres, Brian Backer, Larry Joshua, Jason Alexander

Musique : Rick Wakeman

Durée : 91 min
Pays : Etats-Unis / Canada 

Staff

-

Lecteurs

7.107.107.107.107.107.107.10 (7.10 - 21 votes)

Revenir à la fiche complète

Horreur.net - Carnage (1981)

L'avis des lecteurs

7.107.107.107.107.107.107.10 (7.10 - 21 votes)

Ajouter votre avis 

 ------

Page Suivante

Classique par Thierry

(America's Most Wanted
Nbre de messages: 384
)

Thierry

Un slasher typique des années 80 qui remplit parfaitement son contrat, à coups de scènes sanglantes et/ou dénudées, et qui comporte son lot de faiblesses et de défauts au niveau du scénario et de la mise en scène. Plaisant.

Note: 5/10

Posté le 01/02/2014

Signaler ce message

Sévèrement "burné" le tueur par Lebreihz

(I am Legend
Nbre de messages: 1953
)

Lebreihz

Oui, pas de doute l'assassin dans le film est burné dans tout les sens du terme que ce soit en Anglais ou en Français d'ailleurs. Ce film j'avais commencé par le visionner il y a fort longtemps, et voilà que je le découvre maintenant. Ce que je dois dire c'est que le titre "carnage" me semblait au départ pas très approprié, car hormis le meurtre complètement gratuit sois dit en passant de la prostitué au début du film, il faut attendre 45 minute avant de voir les premiers meurtres, et là ça devient très sanglant !. Et assez curieusement lorsque l'on s'attend à un meurtre, il y en a pas c'est plutôt au moment les attendus qu'ils sont très bien fait. Ce n'est pas forcément non plus le meilleur des slaschers , la réalisation et le doublage sont assez dépassés, mais voilà l'ambiance est au rendez-vous, et le film est bien réalisé dans son ensemble, ce qui le rend pas longuet à suivre. Par contre il n'était pas utile à la fin de nous montrer, ce que d'une certaine façon on attendait tous, c'est à dire l'aspect de l'assassin, surtout avec un masque aussi mal fait.

Note: 7/10

Posté le 23/09/2013

Signaler ce message

Mon avis par Vivahorror

(America's Most Wanted
Nbre de messages: 323
)

Vivahorror

Une musique thème magnifique, un camp de jour, des meurtres assez inventifs, un tueur tellement laid qu'il en devient effrayant et une scène de sexe assez courte... Bon... le dernier point est plutôt gênant pour le personnage... Mais bon, passons. Les acteurs s'en sortent plutôt bien, les effets gores sont excellents (comment pourraient-ils être mauvais puisque c'est Tom Savini qui les a réalisés?) une musique magnifique et des décors enchanteurs composent ce film. J'ai bien aimé l'idée et je pense que c'est une des premières fois que je vois un tueur avec un sécateur. La scène du radeau (qui est devenue culte) est assez bien réalisée comme le reste du film en fin de compte.

Note: 8/10

Posté le 18/07/2012

Signaler ce message

Bonne découverte par FesterCoffin

(America's Most Wanted
Nbre de messages: 344
)

FesterCoffin

Vraiment classe ce film.Je m'attendais pas à aussi bien.De plus la version que j'ai vu m'a ébloui tant la qualité de l'image est superbe pour un film "si vieux".Des meurtres bien crades et inventifs de Mr Savini (l'attaque du radeau est géniale).Le fait que kasi tout le film se passe en pleine journée rend la comparaison moins flagrante avec Vendredi 13 (on voit les jeunes faire des activités...au lieu de bien souvent les voir le soir se bourrer la gueule ou bai....) A voir franchement ça vaut le coup pour les fans de slasher sauce Friday the 13th.

Note: 8/10

Posté le 08/07/2011

Signaler ce message

De la cisaille par AqME

(America's Most Wanted
Nbre de messages: 604
)

AqME

Film datant de 1981, Carnage (ou The Burning pour les puristes) est un slasher bien ancré dans son époque et lorgnant très nettement du coté de Vendredi 13 ou d'autres productions dans le genre se passant dans un joli petit camp de vacances. Bien entendu, il n'y a pas de Pierre Perret dans cette colonie, mais une bonne tranche de jeunes gens obsédés qui ne demandent qu'à se faire découper en rondelles. Mais ce film est-il juste un copier/coller des slashers de l'époque? Ou alors tient-il une part d'originalité qui va le faire sortir de l'eau? Et enfin, les camps de vacances sont-ils encore ce qu'ils étaient?

Le scénario demeure très simple. Vous prenez une bande de jeunes qui veulent se venger d'un animateur un peu trop taré et ressemblant à Philippe Katerine. Ils veulent lui faire une mauvaise blague pour lui foutre la peur de sa vie. Malheureusement, le pauvre homme se retrouve grièvement brûlé et il ne rêve que d'une chose, se venger. Pas super original, certes, je le concède, mais ce n'est que très rarement le scénario qui apporte un élan de fraîcheur dans le monde du slasher. En effet, on a toujours un taré qui veut se venger ou qui tue par plaisir simple, mais la différence entre tous ces films, ce sont les acteurs et l'inventivité des meurtres ou encore du meurtrier en lui même.

Et le meurtrier reste assez sympathique. Évidemment, on ne verra son vilain visage qu'à la fin, mais il faut dire que ses apparitions restent assez surprenantes. Tony Maylam reprend un procédé classique de ce genre de film en nous mettant à la place du tueur et en mettant en bruit de fond sa respiration. Effet rencontré sur Vendredi 13 mais aussi sur Halloween. L'allure général du tueur est bien mise en avant et on attend avec impatience la fin du film pour voir sa gueule. Le travail de Tom Savini reste irréprochable et on a un criminel relativement intéressant.

Pour ce qui est des acteurs, on oscille entre les bons acteurs, et les moins bons. Si certains personnages sont bien sympathiques ou détestables grâce à un background un peu plus fouillé, d'autres sont beaucoup moins attachants et cela est bien dommage. Mais ce qui est intéressant, c'est que les personnages travaillés auront le même traitement que les autres, et en ce sens, c'est appréciable. On a droit aussi à notre raté, à notre héros et à sa jolie conquête. On peut dire que le film accumule des clichés sans pour autant tomber dans la facilité.

Les effets gores sont relativement bien foutus pour l'époque. Là encore, on a un travail propre et net. Pour l'époque (1981 je le rappelle), on reste dans un excès bien sympathique. Doigts tranchés, gorges coupés, taillades en tous genres, bref, de bons effets avec un maquillage efficace et bien sanguinolent. La fin réserve aussi son petit lot de "too much" avec de bons coups de hache et un final qui tient ses promesses au niveau du trash. On pourrait quand même reprocher un manque de variations dans les meurtres à cause d'une arme fétiche qui limite les actions. Mais bon on ne va pas être tatillon sur ce genre de choses.

Le rythme est assez délétère, mais malgré tout, le film ne dure pas très longtemps et on ne s'ennuie pas trop. Les scènes se déroulant dans le centre aéré sont rigolotes, on prend le temps de s'attacher à certains personnages et même à s'identifier à certains d'entre eux. Du coup, et malgré le fait d'attendre 40 minutes entre le premier meurtre et le second, on ne voit pas trop le temps passé et c'est agréable. Autre point agréable, cette liberté des 80's. En effet, on voit des culs (hommes comme femmes), on voit des nichons (pour les hommes c'est plus dur) et même des sexes, chose inconcevable de nos jours sans avoir une interdiction au moins de 18 ans et une interdiction de sortie en salles. Je ne dis pas que c'est indispensable, mais cela rajoute en crédibilité et en naturel. Où a-t-on vu des femmes faire l'amour avec un mec en gardant la couette autour des seins?

Au final, Carnage s'avère un bon petit film horrifique des années 80 où se mêle agréablement meurtres gores, romance adolescente et conneries en tous genres dans un centre aéré. Un film pas super original, qui souffre d'une comparaison avec Vendredi 13 pour le lieu et les meurtres, mais qui s'en détache grâce à un meurtrier assez original. Un film qui n'a pas trop vieilli et qui reste agréable, je dis oui!

Note: 7/10

Posté le 29/05/2011

Signaler ce message

Au feu!!! par Stephanepaul

(Copycat Killer
Nbre de messages: 22
)

Stephanepaul

A force d'être comparé éternellement à « «Vendredi 13 » (dont il reprend ouvertement les mêmes ingrédients), ce slasher est-il estimé à sa juste valeur ? Certes, « The Burning » améliore l'idée de son prédécesseur en présentant un synopsis mieux travaillé, une scène d'entrée forte et tragique, un tueur dont on perçoit tous la souffrance et la soif de vengeance ainsi que des personnages mieux peints et dotés d'un humour... acceptable. Mais le métrage est loin d'être parfait, tombe souvent dans la médiocrité et dans des longueurs difficiles a supporter : attendre 45 minutes pour voir le premier mort, ça fait beaucoup pour un film de ce genre! Et puis, que dire de ces idiots qui, récupérant un radeau remplit des cadavres de leurs camarades, décident très intelligemment d'en renvoyer d'autres sur la même embarcation et dans la même direction que les premiers ?!! C'est quand même gonflé ! Quelle insouciance ! Alors oui, "Carnage" est un slasher à voir parce qu'il dépasse sans doute le premier opus des aventures de Voohrees mais il ne figurerait pas dans mon classement des meilleurs slashers...

Note: 6/10

Posté le 28/08/2010

Signaler ce message

Giallo vs Yellow par Punisher84

(Modérateur
Nbre de messages: 1392
)

Punisher84

De là à dire qu'il s'agit d'un copier/coller de VENDREDI 13, il n'y a qu'un pas. Par contre, je reste étonné de voir que peu de gens ont remarqué certains aspects propres au fameux genre italien que nous connaissons à peu prés tous : le giallo. Le film de Tony Maylam est très basique dans son histoire, déjà vu des milliers de fois. Mais il se rattrape en force en procurant à son personnage principal (Crosby) un comportement proche des tueurs italiens des années '70. Un « giallo » à l'américaine qui se démarque d'autres slashers. Lui procurant une aura particulière toujours intacte aujourd'hui. Un style particulier, certes américanisé mais au final réussi. Mais cela aurait été bien peu si Tom Savini ne s'était occupé des effets spéciaux. Grâce au travail de ce grand monsieur, l'impact des meurtres imprime toujours aussi bien la rétine. Un visuel à part des autres bandes des années '80. Ressemblant évidemment au VENDREDI 13 de Sean Cunningham mais ayant un pouvoir visuel plus réussi que ce dernier. Si THE BURNING était sortie avant FRIDAY THE 13TH, nul doute que c'est lui qui aurait bénéficié du sucés que Jason Voorhees. J'ai rarement vu des doigts, gorges et autres bides se faire charcuter avec autant d'éclat. Il faut dire que les personnages se démarquent de la masse. En effet, ils sont plus nombreux et dessinent un portrait bien différent des sempiternels adolescents. Belles filles, méchant gros bras, trouillard, gentils farceurs et éducateurs se payent la part du lion. Pire, ils ne sont pas tous idiots ! Pour vous dire, la meilleure scène de nudité du film est convaincante ! Comme les autres d'ailleurs. De la gratuité payante (rires) ! Quant n'est-il du tueur ? Un charisme intéressant mais un facies décevant. Ironique vu que son visage est censé être le centre du film. Même si je fus déçu de ce coté, je dois admettre que le réalisateur se débrouille très bien pour nous ménager jusqu'à la fin. Et est-ce une façon de nous remonter le moral à l'avance avant d'avoir de voir le visage du « burné » ? Jusqu'à la dernière minute, la mise en scène nous titille pour se terminer en une course poursuite moyennement haletante mais diablement efficace. Quant à elle, la fin aussi se démarque. Rythmée, intelligente et respectueuse du genre sans jamais nous prendre pour des cons. THE BURNING est donc un très bon slasher. Avec des défauts mais surtout des qualités insoupçonnées.

Note: 8/10

Posté le 30/10/2009

Signaler ce message

Big Tom par Dario79

(Utilisateur non enregistré)

Autant le dire tout de suite, le scénario de The Burning ne brille pas par son originalité. Et cela même à l'époque de sa sortie. Il fait en effet partie la vague de nombreux slashers qui tentaient de capitaliser sur le carton de l'époque,le célèbre Vendredi 13. Un courant qui aura donné beaucoup de perlouzes, mais aussi quelques bons films comme le culte Sleepaway camp.The Burning appartient à cette catégorie grace à un seul homme: Tom Savini. Maquilleur révélé par son travail d'anthologie sur le légendaire Dawn of the Dead, l'homme peut se vanter d'une carrière absolument énorme dans le cinéma d'horreur.Précurseur du gore qui tache,mentor de maquilleurs majeurs de ces vinqt cinq dernières années comme Greg Nicotéro,il est avec Rob Bottin et Rick Baker, l'un des plus grands maquilleurs de l'histoire du cinéma horrifique.Et c'est grace à lui que The Burning prend toute sa saveur.Si le film traine parfois en longeur, l'Oncle Tom nous balance des effets qui tachent le tapis de mémé:doigts coupés,hache en pleine ploire,éventration...etc.Ses éffets sont vraiment l'élément qui empèche le métrage de sombrer dans le commun (tout comme dans The Prowler). Voila donc un slasher à la trame éculée, mais qui emporte l'adhésion grace au grand talent de Tom Savini.

Note: 8/10

Posté le 20/06/2009

Signaler ce message

Vive cropsy par Willow

(America's Most Wanted
Nbre de messages: 591
)

Willow

Je ne comprends toujours pas pourquoi le film n'a pas eu de suite comme Massacre au Camp d'Eté ou bien Vendredi 13, car c'est le même genre de film et il est dix fois mieux que massacre aux.. et aussi bien qu'un Vendredi 13, le tueur et des plus réussi et l'un des meilleure que nous est offert les eighties, le film est agréable a suivre les meurtres sont sympas et gore pour certains notament la scéne du radeau et rapelant parfois notre jason adoré, quand a la poursuite finale dans la forêt elle et des plus flippante et des mieux réussis, dommage qu'un éditeur ne le sortent pas en dvd français je suis sûre qu'il le vendrai a plus de 1000 exemplaire. Regardez ce film, il est trés bon.

Note: 8/10

Posté le 17/04/2009

Signaler ce message

Ouais sans plus !!!! par Killer klown

(Graine de psychopathe
Nbre de messages: 121
)

Killer klown

Je m'attendais à mieux, moi j'ai plus rigolé que flippé. Les meurtres sont pas terribles, peut-être qu'à l'époque ça devait bien donner mais maintenant c'est vrai que c'est pas génial. Bon, j'ai passé un petit moment agréable.

Note: 5/10

Posté le 23/10/2008

Signaler ce message

 Page 1 - Page 2 - Page 3

 ------

Page Suivante

DANS LE MEME GENRE

Bunnyman Legend of Bloody Jack, The Rockville Slayer, The Bloody Movie

Votre note

RUBRIQUES

pub