Train (Gideon Raff - 2008)

Train
0
Votre note : Aucun(e)
3.206895
Moyenne : 3.2 (29 votes)
Titre original : Train
Genre : Horreur
Réalisateur : Gideon Raff
Scénario : Gideon Raff
Musique : Michael Wandmacher
Pays : États-Unis
Durée : 90 min
Appartient à la série :
Nu Image Productions
Direct to Video
Année : 2008
Sortie US :
Sortie DVD Français :
Entrées France : Video
Box-Office US : Video

Synopsis

Un groupe d'étudiants américains traverse l'Europe de l'Est pour une compétition d'athlétisme, entre tourisme et défis. Un jour où ils manquent leur train, les jeunes gens et leurs encadrants sont contraints de prendre le suivant. Mais en prenant ce train, ils vont faire la rencontre d'un réseau de psychopathes adeptes de la torture...

Anecdotes

- Contrairement aux idées reçues, il ne s'agit pas du remake du MONSTRE DU TRAIN de Roger Spottiswoode : « Je sais que beaucoup de gens pensent que Train est un remake du film de 1980 Le Monstre du train mais ça n’est pas le cas, » (Gidéon Raff, Mad Movies.com)

- La sortie américaine du 17 novembre 2009 est une sortie directement en dvd.

Critique

Le Torture-Porn c'est un peu comme le slasher: en général les scénarios sont bidons et uniquement prétextes à nous présenter un enchaînement de scènes-chocs. Quand c'est bien fait ça nous donne Hostel ou Saw 3 (ce dernier étant également le summum du scénario-prétexte au service de la violence graphique) mais pour ces rares réussites, combien d'erzatzs mal foutus avons-nous vus débarquer? Car à l'instar de la première vague de slashers durant les années 80, la quantité de film...

WRESTLEMANIAC HORROR MOVIE TRAILER

Trailer VO

Derniers commentaires

Portrait de Ratafouille

par Ratafouille (Copycat Killer - 40 avis)

2
 

Je me dois de poster cet avis pour contredire certains avis parlant de ce film comme étant un bon "hostel like". Que nenni, malheureux !

Bon, je dois avouer que je craignais le pire lorsque j'ai vu que c'était ces aliénés de Nu Image qui étaient à l'oeuvre. Et puis je me suis dit qu'à défaut de frémir, j'allais peut-être beaucoup rire, ce qui était pas plus mal. Et bien en fait, ni l'un ni l'autre à vrai dire.

SPOILER

Parlons un peu du scénar, d'une folle originalité comme à chaque fois avec Nu Image : de jeunes de l'équipe de lutte américaine (de lutte ??? pourquoi pas des furieux de l'équipe de Scrabble ou de point de croix ?) se perdent quelque peu dans la vieille Europe de l'est et sont obligé de prendre un train "clandestin" (sic) qui doit les mener à bon port. Problème: ce train cache en fait une clinique clandestine de transplantation d'organes. Clinique qui prélève des organes sur des gens vivants qui n'ont rien demandé à personnes pour les implanter sur de (sales et vicieux) riches. Bon, je pense que vous avez pigé le truc: les scènes de prélèvement vont être l'occasion de nous offrir de la torture, du sang et du gore à tire larigot. Souci de taille: les scènes gore n'ont aucune motivation logique ! Dans Hostel, on montrait du sang et de la torture, car c'est ce que venait chercher les riches tortionnaires. Ici, alors que les organes pourraient être prélevés sans consentement certes, mais sans en foutre partout, la moindre "intervention" est prétexte à déverser des litres d'hémoglobine dans un concert de hurlements. Oui, de hurlement car, dans un soucis d'économie, crise oblige, les interventions sont pratiquées sans anesthésie. Alors, certes, on économise un peu d'argent, mais apparemment, l'extraction des yeux avec une pince ou le prélèvement du c½ur à la tronçonneuse fait apparemment légèrement souffrir ses victimes bien douillettes ! Mais c'est pas le plus débile. Le plus débile, ce sont les conditions d'hygiènes invraisemblables dans lesquelles les organes sont prélevés, un espèces de wagon crasseux, sombre, avec des outils de jardinages dégueu en guise d'outils de chirurgie. Quand au ""chirurgien"", c'est plutôt un boucher obèse qui doit se laver une fois par mois et arbore un tablier immonde. Et le meilleur, c'est que les organes sont prélevés puis greffés dans le train en plein marche, avec les accélérations, décélérations et chocs que cela entraine à coup sûr. De quoi faire de la chirurgie cardiaque ou ophtalmologique de qualité quoi... Faut vraiment être désespéré pour avoir recours à cette clinique !

FIN DU SPOILER

Vous l'aurez compris, ce film incohérent et sans charme qui plus est, est juste un prétexte pour montrer des scènes dégueu, de la torture et du sang. Il n'a pas l'ombre d'une qualité qui ont fait le renom des Hostel et autres bon titres de "torture porn".

publié le 01/09/2013 - 15:56

par Ben-horreuR (Graine de psychopathe - 81 avis)

4
 

L'idée de départ n'est pas mauvaise, mais cela ne le rend pas exceptionnel pour autant. J'ai quand même bien aimé ce film, on en prend plein la vue (je parle du gore et de la torture, bien évidemment...). En revanche, il faut avouer que les personnages laissent à désirer, et leurs réactions ne sont pas toujours très... Logique! Alors, certes, il est loin d'être parfaits, que ce soit les acteurs, ou le déroulement de l'histoire, mais le tout n'est quand même pas mauvais, on ne s'ennuie pas en regardant Train, c'est un film qui vaut tout de même le détour. J'hésite à lui mettre 6 ou 7, je lui mets 7 parce que je ne peux lui mettre 6.5...

publié le 02/04/2012 - 20:13

par Inferno (Graine de psychopathe - 135 avis)

4
 

Dans une interview, Gideon Raff avoue avoir toujours voulu tourner un film d'horreur dans un train, il avait été fasciné par David Coperfield et ses prouesses pour sortir d'un train en pleine marche. Cette idée de "fuite impossible" le fascinait. C'est dans cette optique qu'il décida de faire un remake du film Terror Train de 1980 avec Jamie lee Curtis (hé oui... c'était l'époque où elle était dans tous les films d'horreur!!). Mais suite à des recherches dans des journaux locaux de Russie, un fait d'hiver lui donna l'idée de l'actuel et totalement individuel Train!

Train est un film avant tout de teenager, il flirt avec le tortue-porn pour finir dans un survival. "Slasher", il implique très peu de possibilités pour les acteurs de montrer leur potentiel. C'est le cas pour la majorité des acteurs de ce film qui se révèlent quelconque (sauf pour les scènes de torture où je les ai trouvés tous convainquant). Néanmoins une actrice sort du lot: Thora Birch (qui a été révélé dans The Hole) qui porte un bon tiers du film sur ses épaules. Elle réussi à passer de l'angoisse, inquiétude et de la terreur à la soif de vengeance en passant par le ressaisissement et la réflexion. Ces mouvances sont réalisées avec fluidité et habileté.

L'entrée en matière du film est simple, la raison de la présence dans le train est cohérente et une petite peinture des personnages est réalisée, toujours dans la légèreté, sans fioriture mais efficace.Dès le début, nous ressentons une ressemblance avec Hostel. Nous avons plusieurs scènes en référence à ce film comme celle de la maison close, de la boite de nuit ou même de la manière dont les bourreaux sont habillés. Mais Train sait néanmoins se démarquer. En bien et en mal.

Tout d'abord, le "interdit - 18" est justifié. Par le gore, mais aussi par des scènes sexes très osées. Parlons un peu des tortures...celles-ci vont très loin, plus loin que son cousin, les FX sont magnifiques. Même si on peu apercevoir quelques ratés ici et là, le final est d'un réalisme effroyable et en fera grincer des dents plus d'un. C'est de la vraie boucherie. Gideon Raff critique facilement les films qui ont beaucoup de sang mais qui ne font pas peur, il a cherché à réussir les deux et y parvient car on en arrive à ressentir de la vraie peine et du "trop" pour les personnages tellement on s'acharne sur eux, et qu'ils se retrouvent sans défense, mais d'après moi, cela aurait pu aller beaucoup plus loin.

L'ensemble souffre d'un manque de noirceur, de glauque, ceci se ressent dans la musique qui au début fait "téléfilm de drame" et dans les décors. Ceux-ci auraient pu être soignés. Les bourreaux sont humanisés ce qui supprime l'horreur. L'arrivée de l'élément qui nous montre que quelque chose cloche est beaucoup trop brutal et arrive bien trop tôt. Encore une grande faute, on sort du train au bout de 1h ce qui casse le rythme du film et surtout l'impression d'isolement. Le combat final est bâclé et certaines longueurs se font ressentir au niveau des moment qui séparent les tortures. Pour finir, la justification est totalement prévisible ce qui m'a énormément déçu.

Donc quelques éléments qui pour moi sont à redire. La comparaison avec Hostel n'est pour moi que de courte durée. Le point commun principal reste que tout deux peignent une image de l'Europe de l'est qui n'est pas très flatteuse, où les Hongrois sont des barbares, les Roumains des pervers, les Bulgares des sadique, les ukrainiens des corrompus et où tout se beau monde s'entend dans une grande conspiration. Vive les vacances dans l'est

publié le 27/12/2010 - 04:37
Portrait de Sxtwin

par Sxtwin (Graine de psychopathe - 242 avis)

4
 

Ce film est interdit aux moins de 18 ans, et forcement, quand ça parle de torture avec une censure comme ça, c'est que le gore est bien poussé. Une première scènes de dépeçage vraiment horrible, et quelques monté d'adrénaline qui aboutisse régulièrement sur une giclée d'hémoglobine : voila en bref ce qu'est ce film. Malheureusement, ce film ne m'a pas tellement tenu en haleine, peut-être parce qu'il était deux heure du matin...

publié le 01/11/2010 - 15:34
Portrait de Sardaukar

par Sardaukar (America's Most Wanted - 320 avis)

4
 

... Amercia.

Nan sérieux, tout le monde sait que l'américain moyen ne voyage pas à l'étranger. Mais quand on voit tout se qu'il lui arrive dans les films. On peut pas vraiment dire que ça donne envie.

Fini le niaisage! Parlons du film: Un scénario devenu commun depuis Hostel et d'autres avant. Mais cette fois si rien n'est gratuit et en en veux à vos or(biiiiiiiiiip). On se retrouve devant un film très réussi pour ses scènes gores et très moyens, voir faiblard pour le reste. Il en résulte donc naturellement un film moyen.

Donc amateur de gore vous aurez le sourire, les autres? Mauvaises pioche...

publié le 28/08/2010 - 06:40
Acheter ce film sur PriceministerAcheter ce film sur Amazon

Dernieres Critiques

Dans le même genre