Les Misérables
Votre note : Aucun(e)
0
Aucun vote pour le moment
Les Misérables
Réalisateur : Ladj Ly

Synopsis

Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93.

Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux "Bacqueux" d’expérience.
Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier.

Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes...

Voir le filmAcheter ce film sur PriceministerAcheter ce film sur Amazon

Anecdotes

Drame/Thriller

Récompenses:
Prix du Jury au Festival de Cannes 2019.
De nombreuses autres récompenses:
https://www.imdb.com/title/tt10199590/awards/?ref_=tt_awd

De parents d'origine malienne, Ladj Ly (réalisateur et co-scénariste des "Misérables") grandit à Montfermeil dans le quartier des Bosquets.
Passionné de vidéo, il suit une formation multimédia et tourne ses premiers films dans son quartier avec ses amis Kim Chapiron, Romain Gavras, JR, issus du collectif Kourtrajmé.
Il réalise ses premières vidéos, notamment pour Oxmo Puccino, et ses premiers documentaires, "365 jours à Clichy-Montfermeil", tourné après des émeutes de 2005 dans les banlieues françaises, "Go Fast Connexion", "365 Jours au Mali". Il filme également des cop watchs lors d'arrestations violentes.
En 2009, Ladj Ly est impliqué dans une affaire d'enlèvement et de séquestration, ce qui lui vaut en mars 2011 une condamnation à trois ans de prison, peine réduite en appel à trois ans de prison dont un avec sursis. Il est aussi condamné en 2011 et 2012 pour outrage à agent public et des violences contre l'homme politique Xavier Lemoine.

Les violences policières filmées inspirent à Ladj Ly le court-métrage "Les Misérables":
Un policier de la BAC de Montfermeil dont la première intervention dérape, sous l’œil d’une caméra.
Le film reçoit de nombreuses récompenses notamment au Festival International du Court-Métrage de Clermont-Ferrand et une nomination au César du Meilleur Court-Métrage en 2018.
Toujours en 2018, il est nommé pour le César du Meilleur Documentaire avec "À voix haute":
"La Force de la Parole", co-réalisé avec Stéphane de Freitas, et qui traite du concours d'éloquence Eloquentia.

En 2018, Ladj Ly crée à Montfermeil une école gratuite des métiers du cinéma au sein des Ateliers Médicis, l'école Kourtrajmé.

La même année, il tourne son premier long métrage, "Les Misérables".
Il s'agit d'une adaptation de son court-métrage du même titre. Ly réalise ce film en réaction à une bavure policière sur un jeune homme noir à Montfermeil en Seine-Saint-Denis, le 14 octobre 2008, qu'il avait alors filmée.
Le film, sélectionné au Festival de Cannes 2019 en compétition officielle et récompensé par le Prix du Jury, fait un état des lieux des banlieues vingt-cinq ans après 3La Haine3 de Mathieu Kassovitz.

L’œuvre reçoit un accueil favorable lors de la projection officielle.
En décembre 2019, le film franchit 1,4 million d'entrées en salles et figure parmi les dix demi-finalistes de l'Oscar du meilleur film international, quand éclate une polémique sur le passé du réalisateur, qui aurait pu menacer ses chances de figurer dans la sélection finale des Oscars.
L'Oscar revient finalement à Parasite du sud-coréen Bong Joon-ho

Le Journal du dimanche révèle qu'Emmanuel Macron a été « bouleversé par la justesse » des Misérables au point qu'il « demande au gouvernement de se dépêcher de trouver des idées et d'agir pour améliorer les conditions de vie dans les quartiers ».
À quoi Jacques Dion, dans Marianne, répond « qu'[Emmanuel Macron] n'a jamais entendu parler du plan Borloo sur les banlieues qu'il a lui-même enterré » deux ans plus tôt.
Des personnalités comme Jean-Louis Borloo soutiennent le film, et Valérie Pécresse écrit dans un tweet :
« Fière que la région ait soutenu #LesMiserables un film vrai sur la banlieue, qui nous alerte sur l'absolue nécessité d’un plan pour les banlieues qui fasse disparaître les quartiers ghettos, avec une vraie stratégie à dix ans ! ».

Le 30 janvier 2020, alors que 3Les Misérables3 a été nommé à plusieurs Césars, la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa déclare qu'elle est « assez surprise qu'on porte aux nues quelqu'un qui manifestement a eu un comportement de la sorte », faisant ainsi référence aux condamnations de Ladj Ly pour enlèvement et séquestration.

Affaires judiciaires concernant Ladj Ly:
Amendes en 2009 et 2012.
La veille de sa condamnation, le 1er mars 2011, il est condamné à 400 € d’amende pour des « commentaires outrageants » à l’encontre de policiers dont il avait filmé une intervention violente, avant de mettre en ligne ces images.
En 2012, Ladj Ly est également condamné à 90 jours-amende à cinq euros pour outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique et violence sur personne chargée d'une mission de service public, en l'occurrence le maire UMP de Montfermeil, Xavier Lemoine. L’outrage est consécutif à l’incendie qui avait coûté la vie à une fillette de neuf mois (la petite-cousine de Ly), le 22 novembre 2010, dans le quartier des Bosquets, où réside Ladj Ly. Cet événement l’avait vivement interpellé à propos des conditions de relogement des sinistrés, et il en avait fait grief à l'élu. En 2019, cette animosité passée est révolue.
Condamnations en 2011 et 2012.
Un proche de Ladj Ly, Amad Ly, avec qui il n'a aucun lien de parenté, apprend au Sénégal que sa sœur entretient des relations sexuelles avec le mari de leur cousine.
De retour en France, il demande des explications à sa sœur, qui nie cette relation. Dans la nuit du 13 au 14 janvier 2009, il la frappe, lui casse un doigt et lui cause un traumatisme crânien. Avec son frère Mamoudou ainsi que Ladj, le trio retrouve ensuite le compagnon de sa cousine. L'homme est enfermé dans le coffre d'une voiture, amené dans une forêt, frappé et menacé, mais il parvient à s'échapper.
La victime est retrouvée le lendemain matin par un fermier. Blessé notamment au visage, une incapacité totale de travail de dix jours lui est prescrite.
Le 2 mars 2011, les suspects sont jugés. Le parquet requiert quatre ans de prison pour Amad Ly, deux ans pour Mamoudou Ly et un an pour Ladj Ly. Les peines sont plus sévères : Amad étant condamné à cinq ans de prison, alors que Mamadou et Ladj sont condamnés à trois ans de prison ferme. La condamnation de Ladj Ly est confirmée en appel l'année suivante, mais sa peine réduite à deux ans de prison ferme et un an avec sursis. Il est alors maintenu en détention.
À l'époque, ces procès sont relatés par la presse locale et nationale, avant d'être remis en lumière après le succès public des Misérables par le magazine Causeur - qui ajoute une justification religieuse à l'expédition vengeresse absente des comptes-rendus du procès -, puis Valeurs actuelles le 18 décembre 2019. Mais contrairement à ce qu'affirment les titres des deux articles critiques, Ladj Ly n'a jamais été condamné pour « tentative de meurtre », mais pour complicité « d’enlèvement » et « séquestration », faits qu'il a toujours niés lors des procès, alors que les charges de tentative d'assassinat et de violences aggravées avaient été abandonnées par l'accusation.
Le 19 décembre 2019, Ladj Ly porte plainte pour « diffamation » et « diffamation raciale » contre les magazines Causeur et Valeurs Actuelles.
Enquête en 2020 et 2021.
Dans le cadre d'une enquête pour abus de confiance et biens sociaux avec blanchiment, une perquisition est effectuée dans les locaux de la Cité des Arts Visuels, créée par Ladj Ly. Il est placé en garde à vue durant 24 heures et ressort libre le mercredi 10 février.

Musique : Pink Noise
Pays : France
Durée : 104 mn
Sortie France : 20 Novembre 2019
Budget : 2,09 millions d'euros

Comment voir le film ?

Critiques Spectateurs

Il n'y a pas de critiques spectateurs pour l'instant.
N'hésitez pas à ajouter la votre !

Recherches de film

Vous recherchez un film ? N'hésitez pas à l'indiquer sur le forum. Et n'hésitez pas à aider les autres internautes !