Masters of horror 2 - Le cauchemar de la sorcière
Masters of horror 2 - Dreams in the witch-house
Réalisateur : Stuart Gordon
Votre note : Aucun(e)
7.47826
Moyenne : 7.5 (23 votes)
Masters of horror 5 - Chocolat
Masters of horror 6 - Vote ou crève
Masters of horror 7 - La belle est la bête
Masters of horror 8 - La fin absolue du monde
Masters of horror 9 - La cave
Masters of horror 10 - Liaison bestiale
Masters of horror 11 - Serial auto-stoppeur
Masters of horror 12 - Les amants d'outre-tombe
Masters of horror 13 - La maison des sévices
Masters of horror 1 - La survivante
Masters of Horror 3 - La Danse des Morts
Masters of horror 4 - Jenifer
Masters of horror 21 - La muse
Masters of horror 19 - J'aurai leur peau !
Masters of horror 18 - Piégée à l'Intérieur
Masters of horror 15 - Une famille recomposée
Masters of horror 14 - Les forces obscures
Masters of Horror 16 - V comme Vampire
Masters of horror 17 - Un son qui déchire
Masters of horror 20 - La guerre des sexes
Masters of horror 25 - Mort clinique
Masters of horror 22 - Pêchés de jeunesse
Masters of Horror 23 - Le Chat Noir
Masters of horror 24 - George le cannibale
Masters of horror 26 - Croisière sans retour

Synopsis

Walter Gilman, un universitaire étudiant une théorie sur des liens interdimensionnels, loue dans la vieille ville de Arkham en Nouvelle Angleterre, une mansarde dans un immeuble délabré. Hanté par des cauchemars terrifiants mettant en scène une sorcière, un rongeur à tête humaine et peut-être Satan lui-même, Walter commence à perdre tout contact avec la réalité…

Scénario : Dennis Paoli , Stuart Gordon
Musique : Richard Band
Pays : États-Unis
Durée : 55 min.
Appartient à la série :
Masters of Horror
Direct to Video
Entrées France : Vidéo
Sortie US :
Box-Office US : Tv
Sortie DVD Français :

DVD & Blu-Ray

Critiques Spectateurs

Stuart Gordon nous livre un film de série "z", ça c'est certain au vu l'histoire proposé certes originale mais pas excellente. Le jeu d'acteur est assez bon dans l'ensemble mais le concept d'un rats au visage humain en tant qu'humble serviteur de la sorcière qui voyage entre les dimensions pour sa...Lire la suite

Sacré Lovecraft ! Toujours prêt à se faire adapter. Mais pas à n’importe quel prix puisque c’est encore (et toujours) le vaillant Stuart Gordon qui s’attelle à la tâche de mettre en boîte cette curieuse histoire. Plus le temps avance et plus j’ai envie de lire le romancier de Providence. Parait-il...Lire la suite

J'ai lu la nouvelle de Lovecraft quand j'avais 16 ans nommée "La maison de la sorcière". C'était très fort et très noir. J'ai tjs aimé les histoires qui font peur, et ça tombait bien j'avais un cousin intello qui en connaissait beaucoup, mais là cette histoire de Lovecraft m'a réellement traumatisé...Lire la suite

J'aime beucoup Lovecraft… moins quand on le met en pratique, ca perd son charme, son cadre et son epoque… ce n'est plus le meme univers… mais si on oublie ceci le film se defend encore pas mal. En ce qui concerne le rat, oui il est ridicule c'est sur, mais moi il m'a fait hurler de rire tout le...Lire la suite

Nah, j'ai pas adhérée a celui ci, l'histoire n'est pas vraiment originale et c'est un peu du déja vu globalement, mais il se laisse quand même regarder, mais c'est juste que le rat... il est ridicule et mal fait et je le supporte pas lol et pourtant c'est un de mes animaux préférés alors c'est...Lire la suite

A propos du realisateur

Stuart Gordon

Petit-fils de Flash Gordon, Stuart a définitivement marqué l’histoire du cinéma de genre en réalisant Re-Animator en 1985 avec un mélange subtil de gore et d’humour, à l’instar d’un Sam Raimi. Qui ne se souvient pas de cette scène où un mort-vivant décapité utilise sa tête pour pratiquer un cunnilingus sur une jolie demoiselle, bien vivante elle...

On lui doit également :
Le Puits et le pendule
Re-Animator: The Musical
Dagon