Disparitions sanglantes

7.0/10
Disparitions sanglantes

Critiques spectateurs

Réalisateur: Eric Till Avec Brian Dennehy, Michael Riley, Margot Kidder, Meg Foster, Martin Julien

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1877 critiques
publié le 12/08/2013 - 17:21
8
 

Brian Dennehy sous-employé...

... Enfin semble-t-il... Car si je rejoins pleinement l'avis de l'internaute précédent, je préciserais une chose qu'il ne semble pas savoir, c'est que cette version d'1h30 n'a rien à voir avec la durée originelle d'au moins 3 heures. Ce qui laisse rêveur sur le paquet d'ellipses honteuses qui ont dû être faites...

Tout comme l'internaute précédent, je reprocherais le fait d'avoir à faire à une enquête policière plutôt pépère, à un Brian Dennehy impressionnant comme d'habitude mais ne jouant que les banalités habituelles du tueur offusqué d'être "embêté", et du fait que tout se concentre sur un seul meurtre en fait, plutôt que sur la série de disparitions qui a rendu Gacy si tristement célèbre.

Maintenant, qu'y avait-il dans les scènes coupées de cette version improbable de seulement 1h30 (Pourquoi ??), qui élèvent la durée du simple au double ?!? ... Rien que ça ! A mon avis, l'essentiel du début doit être coupé. Le flic est convaincu de la cupabilité de Gacy avec une telle rapidité dans ce montage, que cela frise l'irresponsabilité et l'incompétence... Je viens de poster des liens youtube où les deux parties sont visibles, mais en VO pure. Si vous êtes curieux...

Le tout est bien joué, et les flics sont aussi attachants que Brian Dennehy est redoutable. Mais la mise en scène fait vraiment téléfilm dans le plus mauvais sens du terme. A savoir le genre de mise en scène totalement fonctionnelle et impersonnelle qui a longtemps creusé un fossé entre la télévision et le cinéma. Linéaire, caméra "posée" et pesante, fondu au noir tous les quarts d'heure pour la pub avec l'histoire morcelée de la même manière... Rien de honteux, rien de brillant non plus, ça se laisse voir... surtout pour Brian Dennehy, grand acteur qui mérite plus de premiers rôles que de "seconds couteaux" à mon avis...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Arkana Arkana
Graine de psychopathe - 117 critiques
publié le 26/10/2009 - 20:59
6
 

John Wayne Dennehy

Inspiré de John Wayne Gacy, ce film (à la différence du Gacy de Clive Saunders) se focalise avant tout sur la disparition d'un jeune homme à qui Gacy aurait proposé du travail au sortir d'une pharmacie. Dans la réalité il s'agissait de Robert Piest que Gacy avait effectivement enlevé sur le parking du drugstore où la victime travaillait. Un flic va alors s'acharner à le faire plonger, persuadé de sa culpabilité. Là encore, on colle aux faits au point de mettre également un policier d'origine polonaise envers lequel Gacy ne cessera de montrer un racisme latent.

Les similitudes s'arrêtent là et le reste du film est plutôt libre puisqu'on se concentre plus sur l'enquête - faisant ainsi plutôt dans le genre policier - plutôt que sur les meurtres (dont on nous laissera entendre pendant tout le film qu'il y en a peut-être eu d'autres pour finir par en donner le nombre à la fin mais sans jamais s'y attarder vraiment) Gacy n'est pas montré sous son vrai jour, en fait il manquerait même plutôt de consistance. Pas que Brian Dennehy le joue mal mais c'est un peu toujours la même chose, il sort, il boit et il s'énerve de la surveillance policière dont il fait l’objet... à aucun moment Eric Till ne juge bon de parler de sa perversion, et ici pas question de Pogo, ni de sa famille, et encore moins de nous montrer ses employés... bref son personnage est à chaque instant survolé. Face à lui, un flic qui s'accroche à son intuition quand personne ne semble la partager et qui finira par faire craquer Gacy (ça aussi, quand il se met à avouer le meurtre de Piest tout seul comme ça, devant tout le monde, pris vraisemblablement d'un accès de fièvre... c'est pousser l'exagération un peu loin)

En fait de film, ça ressemble plutôt à un petit téléfilm policier s'étant servi de John Wayne Gacy comme fil rouge à une enquête policière d'1h30, classique donc et pas franchement indispensable.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?