The Amazing Spider-Man

7.1/10
The Amazing Spider-Man

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Blockhead Blockhead
Copycat Killer - 52 critiques
publié le 01/09/2021 - 00:54
7
 

"Spider-Man" est de retour

"Spider-Man" est de retour sur les écrans dix ans après le premier volet de la trilogie de Sam Raimi, l’homme qui a relancé avec succès la mode des super héros à l’écran. Forcément, la comparaison s’impose. S’il y a match nul entre les deux comédiens, Andrew Garfield, à l’instar de Tobey Maguire son prédécesseur, a vraiment l’étoffe du héros, l’avantage de la mise en scène, de l’originalité et de l’humour va indéniablement à Raimi. À défaut d’une toile de maître, ce remake, première pierre d’une nouvelle saga, dispose toutefois de tous les atouts fun pour s’imposer.

Clin D'œil :
Comme à son habitude, Stan Lee, le créateur des superhéros Marvel, fait une courte apparition dans l’adaptation ciné des aventures de ses héros. Ici il incarne un bibliothécaire.

Portrait de Warhammer Warhammer
I am Legend - 1058 critiques
publié le 28/08/2014 - 13:52
6
 

Sur la toile

A part pour des raisons pécuniaires je me suis toujours demandé le pourquoi de ce reboot de la franchise Spiderman.
Un collègue qui se fait spécialiste de BD américaine m'a expliqué que dans l'esprit comme dans l'histoire cette refonte est plus proche des versions ultimate donc plus récentes de ce super-héros.
Ok c'est donc pour moi une surprise au départ de ne pas voir Mary-jane l'amoureuse historique de Parker par exemple.
Le film met bien plus l'accent sur l'humour que les spiderman précédents, les passages plus bouleversants comme la mort de l'oncle par exemple sont vite expédiés.
Les effets spéciaux sont de qualités et rattrapent une intrigue plutôt simpliste,du reste le méchant de l'histoire est assez décevant.
Mais le pire vient du nouveau Spiderman, je trouve que Garfield manque de charisme et contrairement à ce que j'ai pu lire ou entendre je ne le trouve pas meilleur comédien que Tobey Maguire.
Enfin l'ensemble n'est pas mauvais non plus, c'est sympa à suivre mais y'a pas de quoi en faire tout un fromage, non d'une toile!!!

Portrait de VonRolling VonRolling
America's Most Wanted - 369 critiques
publié le 04/09/2012 - 14:23
3
 

Rendez-nous le vrai Spider-Man !

Je m'étais dit que je n'irai pas voir un reboot de Spider-Man. Mais la 3D m'a fait changer d'avis, car voir l'un de mes héros préférés faire de belles figures avec ce concept était très alléchant.

Grosse erreur. C'est à partir de là que je me suis dit que j'arrêterais les films en 3D au ciné jusqu'à ce qu'ils se décident à tourner vraiment dans cette optique. Amazing Spider-Man est une arnaque une fois de plus: le seul effet se trouve juste avant le générique de fin. A croire qu'ils ont rajouté cette scène purement artificielle pour justifier le prix de la place avant la sortie en salle...

Assis devant l'écran, j'ai essayé de ne pas faire de comparatif avec la trilogie de Sam Raimi. Mais ça a été difficile, car la base est vraiment la même. Malgré tout, on sent que les scénaristes se sont vraiment bougés pour sortir des sentiers battus. Et c'est plutôt réussi.Il y a beaucoup de nouveauté, et surtout une nouvelle approche. Mais malheureusement, le film souffre de gros déséquilibres dans son histoire, de lenteurs, et il commet les grosses maladresses classiques des blockbusters dans la dernière partie. En effet, le développement du nouveau Peter Parker est tellement long que le méchant lézard a très peu de temps pour expliquer son évolution, montrer qu'il est méchant, et surtout pour prouver son intérêt. Car, à part venir semer un peu d'action dans l'histoire d'amour longuette, ce monstre vert ne sert vraiment à rien.

Quant à l'histoire d'amour, elle est moins cucul que celles des précédents Spider-man, mais surtout très ados. Comme si Dawson était en fait un super héro (et qui le cache vraiment très mal pendant le film). Pour finir sur l'histoire: pourquoi avoir reproduit la scène de sauvetage sur le pont ? pourquoi le père de Gwen est aussi caricatural avec ses phrases moralisatrices digne d'une prod. Mickaël Bay (à la fin c'est la cerise sur le gâteau) ? et (my god) pourquoi avoir fait une scène patriotique pathétique (mais risible néanmoins) où Spidey se fait aider par un conducteur de grue et ses vaillants collègues ? C'est la scène la plus nulle du film. Peut-être que dans le 2, des éboueurs l'aideront à se déplacer dans NY avec la benne de leur camion...

Le nouveau Peter Parker est quant à lui à 1000 lieues de celui interprété par Tobey Maguire. Fini la loose. Le nouveau Peter est cool et il assure avec les filles. Tellement cool qu'il perd beaucoup de sa sensibilité et de son innocence. Il en est même parfois irritant. Le pire est que son personnage écrase complètement Spidey. Même avec un masque, on voit avant tout Peter et presque pas le super héro. Dans ces premières interventions par exemple, ses vannes sont très lourdes et le mythe s'en prend un coup. Je ne sais pas si c'était volontaire pour le rendre vulnérable, mais la magie n'opère plus comme avant. Seule nouveautés chez Spidey: un costume plus moche, des gadgets sensés le rendre plus crédible (c'est raté), et la perte de sa personnalité de sauveur.

Les effets spéciaux rattrapent le film. Ils sont pointus, et détaillés. Mais toutes les sensations de vertige ont été coupées (volontairement ?) => D'où ma déception avec la 3D. Quand Spidey saute d'un immeuble, on ne ressent rien. Quel dommage ! Sinon, le lézard est laid et peu expressif comparé aux merveilles qui avaient été faites avec l'homme de sable dans le 3ème opus de Raimi.

En conclusion, je dirais que le début de la nouvelle saga s'annonce plutôt mal. Malgré des efforts notables sur le scénario, la magie n'est plus ce qu'elle était et l'ombre de Sam Raimi ne se fait pas oublier. J'ai eu l'impression de voir un film déséquilibré qu'il fallait finir vite pour relancer la franchise. Andrew Garfield donne une nouvelle dimension au héro, mais le nouveau Peter s'embourbe dans les clichés ados du moment. Espérons que The Amazing Spider-Man 2 saura décoller avec du VRAI nouveau. J'attends une histoire innovante et mieux ciblée, ainsi qu'un Spidey plus mure contre un vrai vilain crédible. Peut être la solution serait-elle de se passer de Marc Web...

Portrait de Punisher84 Punisher84
I am Legend - 1390 critiques
publié le 01/09/2012 - 14:51
8
 

Comment être juste ?

Je ne reviendrai pas sur les éternelles querelles que provoque le film par rapport à la saga de Sam Raimi. Je préfère me concentrer sur le film en lui-même pour ce qu’il est. Mais a-t-il le droit d’être aimé vu son statut ? Car malgré toutes les bonnes intentions affichées, il est très difficile de ne pas faire de comparaison. A l’instar des comics, le cinéma peut-il jouer autant avec ses héros en les cuisinant à plusieurs sauces ? J’ai bien peur que ce qui fonctionne sur le papier ne fonctionne pas forcément sur un écran de cinéma. Pourquoi ? Il y a plusieurs raisons mais la principale, c’est que si Hollywood continue sur cette lancée, elle continuera à plongé le paysage cinématographique dans les bas fonds de l’opportunisme et du manque d’imagination. Même si The Amazing Spider-Man est un bon film, il n’en demeure pas moins dans le bas de l’échelle de la créativité. Mais une bonne partie des efforts s’avèrent payants. Premièrement parce que je ne me suis pas ennuyé. La mise en scène est nerveuse et sans temps mort. Et visuellement, c’est à certains moments même mieux que ses prédécesseurs. Mais cette qualité non négligeable est contre-attaquée par le traitement du réalisateur Marc Webb (trop fort le nom !!!!). Non pas qu’il soit mauvais, loin de là. Mais le côté « série b bourrin » de l’ensemble fait parfois regretté celui épique du réalisateur d’Evil Dead. Mais au clap de fin, j’ai accueilli cet état de fait comme une simple passade car de toute façon, le film comble les attentes en nous offrant sa version de l’homme araigné. La différence de style est donc son pont fort et son point faible. A vous de choisir dans quel camp vous désirez être mais que l’on mette un pied dans l’un ou dans l’autre, personne ne vous en voudra. Pour être juste, je me dois de tenir compte de beaucoup d’éléments dans mon avis. Et je pense que ma note est un bon reflet du mix de tous ces éléments.
Portrait de Aliendeejay Aliendeejay
Graine de psychopathe - 182 critiques
publié le 31/07/2012 - 00:51
8
 

Il y a comme un lézard

Un reboot de la franchise Spider-Man dix ans après le premier film, voilà un pari risqué.

The Amazing Spider-Man nous permet de revoir le célèbre super-héros Marvel tisser sa toile dans les salles obscures sous la direction de Marc Webb, réalisateur au nom quasi-prédestiné que l’on connaît surtout pour la comédie romantique 500 Jours Ensemble.

La réalisation est honnête et moderne mais sans grosse surprise visuelle malgré quelques bonnes idées comme l’utilisation de la vue subjective. Les différents acteurs offrent des prestations de bonne qualité sauf peut etre la tante May

Toutefois si, techniquement et scénaristiquement, ce nouveau Spider-Man remplit assez bien son rôle de blockbuster estival avec une certaine simplicité, evidemment The Amazing ne réussit jamais à se projeter au niveau de son aîné, même si en tant que divertissement pur, le contrat est partiellement rempli.

Portrait de Geoffrey Geoffrey
America's Most Wanted - 253 critiques
publié le 18/07/2012 - 10:04
8
 

Avis paresseux

Franchement, à l'annonce de ce reboot, j'avais été plus que circonspect. Comme beaucoup, je n'en voyais pas l'intérêt (autre que pour le porte-feuille des producteurs) et après avoir vu le film, je n'en vois toujours pas fondamentalement l'intérêt. Cela dit, il est fichtrement bien foutu et plaisant ! Une vraie réussite qui n'a que deux défauts : un bad guy visuellement raté (c'est quoi ce look foireux pour le lézard ? S'est mangé une porte dans la gueule ou quoi ?) et il arrive bien trop tôt après la saga de Sam Raimi.

Les acteurs sont vraiment bons, je crois d'ailleurs que je préfère Andrew Garfield à Tobey Maguire, et au niveau de la touche féminine, Emma Stone écrase, que dis-je, atomise Kirsten Dunst pour ce qui est du charme et du sex-appeal. Emma, je t'aime !

Visuellement, le film ne se démarque pas tellement des Raimi, il est même clairement en-déça dans les scènes d'action. Mais il fait mieux en ce qui concerne les relations des personnages. Le couple Peter Parker/Gwen Stacy est bien plus intéressant que Peter Parker/Mary-Jane Watson, surtout quand on sait que... vivement la confrontation avec le bouffon vert (les fans comprendront).

Bref, un film qui ravira les amateurs de super-héros et du tisseur en particulier.

Portrait de Papa jupiter Papa jupiter
America's Most Wanted - 461 critiques
publié le 16/07/2012 - 16:43
10
 

Le nouveau Spidey tisse sa toile

A peine annoncé, le projet de Marc Webb avait déclenché l'hystérie collective chez les fans de la trilogie initiale. Le malheureux s'était mangé tout un tas de tweets sommaires à base de "va sucer des boucs" et autres joyeusetés de la sorte. Moi même j'étais un peu sceptique vis-à-vis de ce reboot à priori inutile d'une saga qui n'avait que 10 ans au compteur. Cependant, contre toute attente, ce dernier a su trouvé en lui le feu sacré qui lui permettrait d'envoyer au tapis toute cette bande d'idiots bornés et de mauvaise fois. Avec une volonté qui force le respect, il nous livre une relecture contemporaine et brillante du personnage créé par Stan Lee et Steve Ditko. De toute évidence, son inspiration provient en grande partie de la récente BD "Ultimate Spider-Man", qui redéfinissait les origines du tisseur pour que les jeunes lecteurs n'aient pas à se farcir des histoires à dormir debout du type de celle des clones (1994 à 1997). A l'instar du comic, il nous présente un Peter Parker toujours aussi malchanceux mais nettement moins stupide et beaucoup plus en adéquation avec son époque. Exit donc Tobey Maguire et toutes les mauvaises choses qui l'accompagnaient : ses hanches boudinées, son double menton, sa raie au millieu, son sourire béat, sa pétrolette et son casque de tarlouze, son côté pleurnichard, son énoooooorme manque de confiance en lui lorsqu'il enfilait ses collants, ses lunettes en forme de cul de bouteille ainsi que son apparence bien trop juvénile. Le nouveau Peter est un mec normal, il fait du skate, se baguarre avec d'autres étudiants et rêve de sortir avec la plus belle fille du lycée. Il est aussi très intélligent et souffre de la disparition prématurée de ses parents. En d'autres thermes, il ressemble plus à son homologue de papier que le sous-Clark Kent de Sam Raimi. En ce sens, Andrew Garfield est un choix judicieux car il rend son personnage pronfondément humain. Il est également bien plus musclé et profilé que son prédécesseur lorsqu'il porte le costume de l'araignée, un costume confectionné de façon on ne peut plus cohérente avec les moyens du bords (verts de lunettes de soleil, tenue de patineur de vitesse, etc). En le portant, il devient plus confiant et taquin face à ses ennemis, comme dans la bande dessinée de mon enfance (voir le scène où il attend l'arrivée du Lézard, allongé sur sa toile et les doigts de pieds en éventail !). En effet, Marc Webb choisit d'ajouter des éléments old-school à son film, tels que les lances-toiles manuels, le passé mystérieux des parents de Peter ou encore le choix de l'élue de son coeur : Gwen Stacy. Emma Stone écrase puremment et simplement la fadasse Kirsten Dunst par la justesse de son interprétation. Il y a une sorte d'alchimie entre les deux tourtereaux, pas comme le couple Maguire / Dunst où les scènes sentimentales étaient surjouées. Le seul petit bémol vient du bad-guy, le Lézard, qui manque de charisme bien que son aspect visuel soit réussit. Peut être est-ce le fait qu'il n'entre en scène qu'à la fin du métrage ou tout simplement que je ne suis pas fan de Rhys Ifans, le fait est que, pour l'instant, les films ne rendent hommage à aucun des vilains de la galerie de tarés du comic-book. Pourtant il y en a quelques uns qui feraient largement l'affaire (CARNAGE, ça ne dit rien au scénaristes ??? Ou bien le Super-Bouffon pour éviter le classement rated-R). A quand un méchant vraiment méchant et pas un ennemi qui devient fou à "l'insu de son plein grés" ?! Le reste du casting est solide avec des pointures telles que Martin Sheen, Denis Leary ou C. Thomas Howell et les jeunots s'en sortent fichtrement bien (Chris Zylka fait de Flash Thompson un personnage touchant au final). Pour le reste, prenez une BO sympa (mais pas assez épique), un rythme soutenu, des scènes d'action en veux-tu en voilà, des effets numériques de toute beauté, de l'humour et de l'émotion. Ajoutez un caméo du père Stan Lee tout bonnement hilarant et laissez quelques questions sans réponse (encore une fois, ne quittez pas la salle de suite, il y a un avant-goût du futur vilain... ça commence par Norman et ça finit par Osborn ! lol). Mélangez et vous obtenez l'exemple type du blockbuster estival de bonne qualité. Pour conclure, je vous conseille de vous remater les trois premiers opus après avoir visionner celui-ci, c'est ainsi que l'on se rend compte à quel point on peut surrestimer un film lorsqu'on le voit la première fois (voir ma critique en roue libre sur Spider-Man 3 qui reste malgré tout le meilleur de l'ancienne trilogie, c'est dire...). On pari ce que vous voulez que vous trouverez les films de Raimi immatures et lourdingues. Les réfractaires quant à eux feraient mieux de sortir de leur bulle et d'aller se faire une toile...
Portrait de Killer klown Killer klown
Graine de psychopathe - 122 critiques
publié le 04/07/2012 - 21:18
10
 

Pas mal du tout !!

A vrai dire, il m'a bien plu ce spiderman. Beaucoup d'action, d'émotion, l'histoire est bien menée, peter parker découvre petit à petit ses pouvoirs, c'est sur que c'est beaucoup plus d'actualité par rapport aux comics. L'histoire n'est pas la même non plus par rapport aux comics, certains éléments y sont mais pas tout, et différemment. Mais il mérite d'aller le voir, du bon spectacle.

Dernières critiques spectateurs

Thématiques