Art Of The Devil 3

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Gore_fanatik
Graine de psychopathe - 113 critiques
publié le 12/03/2014 - 21:28
8
 

Voodoo people

Je ne sais pas si le film s'inscrit dans la lignée des précédents, ou s'il les surpasse, car c'est le seul volet de la saga que j'ai eu la chance de voir. Dans tous les cas, j'ai beaucoup aimé ce film qui vient d'un pays qui nous fournit régulièrement des petites perles. L'ambiance exotique du film sied particulièrement à cette histoire de vengeance sur fond de vaudou, entre magie noire et meurtres violents. Des meurtres efficaces qui ont parfois comme un air de Destination finale asiatique... Si l'ensemble de la saga est aussi plaisant, c'est un comble qu'elle ne soit pas sorti chez nous en dvd, car l'alliance entre la qualité des films et les covers magnifiques assurerait certainement un minimum de ventes !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Happyasie
Copycat Killer - 25 critiques
publié le 16/11/2010 - 15:50
4
 

It's a kind of magic…

Les amoureux des sensations fortes auront sûrement eu vent de cet incroyable bande-annonce à circuler depuis quelques semaines sur le Net…et la campagne de communication de "Art of the devil" est une nouvelle preuve de l'incroyable habileté des thaïs à mettre l'eau à la bouche avec des teasers parfaitement ciblés et un artwork à tomber par terre. MAIS toute personne un tantinet familiarisée avec le ciné thaï sait également, que les apparences sont horriblement trompeuses. Que dire du résultat des magnifiques "Sick Nurses" passant du papier glacé à l'écran ou des nombreuses productions Sahamongkol, si parfaites sur quelques secondes et si chiantes à subir de bout en bout.

Et puis il y a eu des antécédents dans la série des "Art of the devil": si le premier était encore un honnête "Ring-alike" (avec cette incroyable affiche d'une femme vomissant des lames de rasoir), le second virait au pauvre ersatz des "Hostel"-alike; une sous-Cat. III, que même les hongkongais n'auraient pas osé commettre.

Au moins l'incroyable succès au box-office local redonnait un peu d'espoir quant au résultat final…et puis il y a quand même des sacrés talents à l'œuvre au sein de la "Ronin Team", dont Kongkiat Komesiri ("Bang Rajan", "Muay Thai Chaya", "The Unseeable") au scénario et le chef-opérateur Jitti Uanorakarnkit (""Evil", "Sick Nurses", "13 Beloved" !!!). Mais non: dès les premières images, tout espoir comme glace au soleil. La réalisation est approximative, une séquence relativement choc (du moment, que l'on aime le gore totalement gratuit et premier degré) amorce un long passage à vide (comme dans le second) et l'intrigue, confuse, ne passionne à aucun moment. Les acteurs cabotinent et els effets se font attendre, quand ils ne déçoivent pas franchement (l'arrachage d'in fœtus à peine développé, exécuté en deux coups de pincettes). Qu'on s'y méprenne pas: il y a bien des moments fort peu ragoûtants et représentés de manière extrêmement réaliste (comme l'arrachage d'un ongle de pied); mais sans une intrigue solidement ficelée, comment s'identifier aux personnages, rester scotché devant un spectacle affligeant ?!! La Thaïlande regorge de mythes et légendes passionnantes encore très peu connus du grand public et les croyances païennes et la magie noire sont encore fortement présentes dans le quotidien des petits villages (il suffit de sortir des sentiers touristiques battus pour s'en rendre compte – mais gare à ne pas offenser esprits et sorciers !!). Alors pourquoi se contenter de cette petite production sans aucun éclat, mollement imaginée et mise en scène par des vrais talents par ailleurs ?!!

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 09/12/2009 - 21:36
8
 

Le diable aux 3 yeux vous surveille

Dernier volet en date de la franchise Art of the devil, ce troisième opus nous replonge à nouveau dans le monde mystique de la magie et des esprits. Si le second épisode était une histoire indépendante du premier épisode, Art of the devil 3 possède un lien direct avec le deuxième volet. En effet, l’histoire se situe durant les deux années pendant lesquelles les jeunes étudiants furent séparés. On découvre ainsi les premières exactions de Panor, ancienne institutrice ayant légèrement grillée quelques fusibles. Ta, héros du deuxième film, reste le personnage principal de cette préquelle. Je n’irais pas plus loin dans l’explication des évènements. Si vous n’avez pas vu Art of the devil 2, cela vous spoileriez grandement le dénouement de celui-ci. Après une scène faisant office de préambule qui introduit une première torture des plus surprenantes, on navigue en terrain connu. Rien ne nous est étranger. Les personnages, les lieux, l’histoire se concentre sur un pan de scénario oublié précédemment. Cela méritait que l’on s’y attarde pour offrir un nouveau film. Les cultes de magie noire et autres ne sont pas sans rappeler les rituels vaudou. Enormément de similitudes existent entre les deux croyances. La trame scénaristique surprend par un rythme mieux entretenu et régulier. Les flashbacks sont présents, mais ne noient en rien l’intrigue sous un déluge d’informations difficiles à assimiler et à resituer dans la chronologie des évènements. Ils se révèlent judicieux et étoffent davantage la mythologie entourant le film. Un défaut majeur de la saga qui a complètement disparu. Concernant les tortures, elles n’ont rien à envier à son prédécesseur. D’un sadisme pervers, le premier Art of the devil paraît bien fade après avoir visionné ses deux successeurs. Tout est mis en œuvre afin de s’immerger au plus profond dans ce climat morbide et malsain. En conclusion, Art of the devil 3 supprime la plupart des défauts de ses aînés. Notamment, un déroulement de l’intrigue mieux géré et des flashbacks adéquats, servant l’histoire principale convenablement. Cela lui permet de devenir le meilleur film de la franchise tout simplement.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?