La Fureur des Gargouilles

2.4/10
La  Fureur des Gargouilles

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Jojo-reactor Jojo-reactor
Graine de psychopathe - 186 critiques
publié le 30/03/2012 - 09:52
2
 

Mon avis

L'histoire est cool mais c'est tout ce qui peut sauver le film. Les acteurs sont tout juste bons et les effets spéciaux sont des plus nuls. Le film peut faire un exellent somnifère pour ceux que ça intéressent (lol). Très déçu par ce film et surtout par moi, d'avoir user 15 euros pour cette chose...
Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 24/11/2010 - 12:27
2
 

Abomination !

A Paris, une étrange créature terrifie la population. La capitale française ne voit nullement le danger et les autorités font la sourde-oreille. C’est dans ce contexte que Jack va mener son enquête pour découvrir l’origine de la créature et la traquer sans relâche. A moins que ça ne soit le contraire ? Après avoir officié sur un autre opus de la saga Maneater series, le sinistre Vipers, Bill Corcoran récidive à nouveau en parvenant à surpasser son travail précédent. Il n’était pas aisé de faire pire en termes de médiocrité, mais force est d’admettre que ce cinéaste au rabais est parvenu sans mal à ses fins. Même si la capitale aurait pu s’avérer un excellent terrain de jeu pour cette charmante gargouille (il n’y en a qu’une seule contrairement à ce qui est annoncé dans le titre), on se retrouve avec un téléfilm fauché qui emprunte une mise en scène digne de Plus belle la vie. N’étant pas fan de ce feuilleton pathétique, inutile de préciser que rien, mais alors rien, n’est entrepris pour faire frissonner le spectateur.

Niveau ambiance, on frôle le zéro absolu. Les quartiers insolites de Paris ? A la trappe ! L’effervescence des grandes avenues et des quartiers les plus connus ? Que nenni ! Au lieu de mettre en valeur la ville lumière par quelques moyens que se soit, La fureur des gargouilles promènent ses personnages bien plats dans des ruelles qui se ressemblent et terriblement désertes. Malheureusement, la liste des défauts ne s’arrête pas en si bon chemin. Outre des lignes de dialogues aussi indigestes qu’un morceau de viande avarié, les acteurs sombrent davantage dans la caricature et le cabotinage plutôt que dans une peur primitive face à la gargouille.

Concernant cette dernière, on ne la voit que trop rarement. Une ombre, un peu de peinture rouge sur un mur ; voilà ce que vous réserve la plupart du temps l’histoire. Si le dénouement permet de mieux voir la gargouille, c’est dans l’intention de nous faire prendre en considération des effets spéciaux sommaires, malgré une bonne incrustation de la créature dans l’image (peut-être le seul point où l’on ne peut faire trop de reproches !). Enfin, je terminerais ce tour d’horizon catastrophique par un rythme apathique. Un meurtre, beaucoup de bavardages inutiles, un meurtre et ainsi de suite. Encore une fois, on meurt davantage d’ennui que de peur. C’est ridicule, lent et même le final demeure d’une platitude exaspérante. Du début à la fin, il n’y a pas la moindre intensité pour nous contenter.

Bref, La fureur des gargouilles est certainement le plus mauvais film de la saga Maneater series, qui n’est pourtant pas avares en navets. On nage dans une nullité quasi-permanente. Protagonistes sans reliefs, scénario tout aussi plat, décors vides… La liste est longue et elle n’est certainement pas exhaustive. Amateur de survival animalier, il n’y a rien à se mettre sous la dent.

Portrait de DorianGray DorianGray
I am Legend - 1998 critiques
publié le 06/10/2010 - 14:55
2
 

Quelle tête de gargouille !!!!

Paris, la capitale des pays de l'est, devient la cité de l'ennui infernal quand un décor d'église orthodoxe est découverte lors d'une excavation. Deux mannequins en latex tout tachés y sont retrouvés. Mais ce qui apparaît au départ comme une simple série B va se transformer en navet authentique lorsque'une crypte en légo est mise à jour et que de plus en plus de mannequins sont retrouvés tachés de gros rouge tandis qu'une mauvaise incrustation ailée fait rire la population. Vous l'aurez rapidement compris ... ce film est un navet ... et encore, car j'ai tendance à aimer le navet, surtout avec un gigot de mouton ... celui-ci doit avoir été élevé en ferme décérébrée (un peu comme sur TF1) puisqu'il n'a aucune saveur, aucun charme, aucun arrangement, il est fade, plat et peu engageant ... triste constat ... acteurs insipides, mous et navrants, effets spéciaux dérangés et amidonnés, actions aussi terrifiantes qu'un champ de poireaux ... rien ne sauvera ce film de la noyade ... est-il besoin d'en dire plus ???
Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.
Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.

Thématiques