L'Ile sur le toit du monde

9.0/10
L'Ile sur le toit du monde

Critiques spectateurs

Réalisateur: Robert Stevenson Avec David Hartman, Donald Sinden, Jacques Marin, Mako, David Gwillim

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de DorianGray DorianGray
I am Legend - 2000 critiques
publié le 28/09/2010 - 19:12
10
 

Mon île en Antarctique ...

Autrefois, les films étaient magiques et joyeux ... les acteurs apportaient de la joie, de la fraîcheur, de la bonne humeur et une égale envie aventureuse de bonne augure ... autrefois, l'image était belle, l'humour agréable et bon enfant, les sentiments nobles et bienveillants ...

Il convient comme le faisait remarquer justement Dante de signaler que ce film prend beaucoup d'images aux livres de Jules Verne, sans doute parce que le scénario d'origine le faisait déjà ... et c'est tant mieux ... les aventures magiques ont toujours été de mon goût (comme les chansons de salles de gardes, mais ça c'est une autre affaire) ... elles gardent cette amabilité agréable qui faisaient les si beaux jours de mes vertes années ... donc, on obtient ici un film merveilleux au scénario plus que judicieux avec son lot d'aventures formidables, ses personnages aux caractères forts, ses héros bien héroïques, ses paysages fantastiques ...

Retenons également la beauté des dialogues et de l'humour qui vient apporter un vent de bonne humeur notamment avec l'adjonction de la chienne (et nous parlons bien de l'animal), du commandant irracible du dirigeable qui fait mouche à chaque emploi par ses mimiques heureuses et son caractère enjoué !!! Tout cela concourt à donner plus avant l'envie de continuer le film, une petite tasse de thé noir à la main et quelques muffins sur un plateau ...

En outre, nous avons là un dépaysement total avec un monde merveilleux comprenant divers décors formidables synthétisant la terre dans son ensemble stratégique ... les dieux protégeant le pays hyperboréen sont également bien agréables avec cette créativité de bon aloi et ce coté obsolète qui reflète bien notre ancienne société si belle époque ...

Enfin, notons quelques effets spéciaux bien viellots mais au charme si surané que l'on prend à chaque fois un malin plaisir à en noter toute la fraîcheur et l'aimable odeur de violettes d'autrefois ... putain, j'ai la nostalgie moi en ces derniers instants ...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 08/01/2010 - 10:55
8
 

L'île de tous les contrastes

Un riche homme d’affaires part à la recherche de son fils, disparu dans la région Arctique, en la compagnie d’un archéologue et d’un capitaine de dirigeable excentrique. Adaptation d’une nouvelle de Ian Cameron, L’île sur le toit du monde rappelle fortement l’œuvre de Jules Verne. Le tour du monde en 80 jours, L’île mystérieuse et même Voyage au centre de la Terre. Les références pleuvent, mais n’empêchent pas l’histoire d’acquérir sa propre identité. Le film de Robert Stevenson possède tous les ingrédients du bon film d’aventures. Une quête honorable (la recherche du fils disparu), des moyens imposants (le dirigeable et son équipage) et une bonne dose de péripéties une fois arrivé à bon port. La recherche d’un être cher se mêle au plaisir de la découverte. Une île perdue dans le lointain et impénétrable Océan Arctique où des esprits protègent ses habitants des envahisseurs barbares. Lorsqu’ils parcourent cette île, ils arpentent un morceau de terre très éclectique. Des montagnes enneigées et glaciales, en passant par des contrées verdoyantes, pour terminer le périple dans les entrailles d’un volcan où se cacherait le mythique cimetière des baleines, cette île est bien la terre de tous les contrastes. En 90 minutes, on parcoure tous ce que la Terre peut nous offrir. Pour le meilleur ou pour le pire. Cependant, les effets spéciaux ont relativement mal vieillis. Le film étant âgé de 36 ans, force est de constater que les incrustations des acteurs sur des plans vert (ex : lorsqu’il tente d’échapper à la course de la lave) ou des décors plus ou moins réussit ne possèdent pas le charme d’antan. Dommage, car cela empêchent véritablement de se sentir impliquer dans l’histoire. Pour conclure, L’île sur le toit du monde est un bon film d’aventures, très Vernien dans ses idées. Malheureusement, l’émerveillement de la découverte s’est érodé au fil des années. La faute à des techniques obsolètes. En dehors de cela, le film de Robert Stevenson propose un voyage prenant.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?