Resident Evil : Afterlife 3D

5.7/10
Resident Evil : Afterlife 3D

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Fab-4 Fab-4
Serial Killer - 990 critiques
publié le 16/09/2015 - 19:36
7
 

Alice en fait des tonnes !

Le début du film nous met tout de suite en situation ; c'est toujours un film d'action mais qui s'inspire beaucoup de Matrix.

La première partie avec les Alice(s) clonées est très cool ! L'atterrissage en avion sur le toit l'est moins...too much, c'est d'ailleurs ce que l'on peu reprocher dans l'ensemble à ce film, il en fait un peu trop.

Je n'ai pas joué à Bio Hazard 5 duquel il semble inspiré mais j'ai été agréablement surpris de retrouver ce bon vieux Chris ! Ainsi que cette espèce de Pyramide man (et oui je pense grandement inspiré de Silent Hill, le maître de Bio Hazard selon moi...).

Ce film est un déluge visuel fait pour la 3D mais qui passe très bien sans. Alice est toujours aussi balèze (malgré son retour à la normal d'ailleurs...allez comprendre). Et le rythme et l'action ne nous laisse que peu de temps pour nous ennuyer.

Encore un bon petit film avec une fin surprise...ne coupez pas le générique ! A voir !

Portrait de Jojo-reactor Jojo-reactor
Graine de psychopathe - 186 critiques
publié le 06/10/2012 - 21:20
10
 

Mérite mieux que ça !

D'accord le film s'éloigne des autres opus mais de là dire que Milla n'est plus dans son rôle est abusif. On s'en fiche que si c'est pour le fric, du moment qu'il y a une suite c'est le principal. Il y en a beaucoup qui abuse, qui critique le film ou mettent des notes par envie... Vous aimez pas, venez pas enfoncez cette franchise... Je respecte tous les avis justifiés, mais les 0 sans critique ou juste un "j'aime pas" c'est du n'importe quoi !
Captain Nono
America's Most Wanted - 327 critiques
publié le 12/07/2012 - 19:33
4
 

Promesses non tenues

Resident Evil 3, Extinction avait laissé auguré quelques espoirs quant au (léger) changement de ton opéré par la franchise, suite au désolant second volet. Mais là, je crois que les carottes sont cuites mes amis ! Ce quatrième épisode se fout de la gueule du monde, tout simplement, et je serai curieux de savoir ce que le scénariste a pris avant de nous pondre un tel ramassis de conneries indigestes...

Attention, tout n'est pas à jeter dans ce film. Milla Jovovich est toujours bien présente, et même si elle n'y croit visiblement plus vraiment, son personnage demeure charismatique et assure un lien avec les épisodes précédents. De plus, l'atmosphère post-apocalyptique est plutôt bien rendue, notamment avec les ruines encore fumantes d'un Los Angeles dévasté, ou encore avec des zombies bien craspec. Le hic, c'est que ces fameux zombies en question ne sont pas du tout mis en valeur, quasiment absents des débats, hormis quelques-uns de leurs congénères mutants à face de chou-fleur... Quant au colosse avec son sac à patates sur la tête, on se demande bien d'où il sort celui-là... Le hic, c'est que le film verse sans arrêt dans la surenchère. Le boss d'Umbrella Corporation est partout et semble immortel, sans que l'on ne connaisse jamais ses véritables intentions, les dobermans imitent leurs petits copains zombies en se fendant la poire en deux (c'est le cas d'le dire), les "mutants" creusent des tunnels sous terre comme des putains de taupes... Bref, un sacré foutoir rempli d'inepties et d'invraisemblances !

Les personnages sont toujours aussi lisses, et leur superficialité n'a d'égale que le peu d'empathie que l'on éprouve à leur égard. Les femmes sont toutes des canons, et les hommes tous des beaux gosses musclés, et j'exagère à peine ! Ah j'oubliais, tous savent se servir d'une arme avec une précision qui force le respect. Inutile de s'attarder sur les dialogues et sur la présence inutile d'un Wentworth Miller qui peine décidément à se débarrasser de son image de détenu au regard ténébreux, pour en venir maintenant au problème de la réalisation. C'est quoi tous ces foutus ralentis en permanence lors des scènes d'action ? A part casser le rythme et atténuer l'efficacité du suspense, je n'en vois pas l'utilité ! Et c'est qui le responsable de la bande-son ? Bref, vous l'aurez compris, ce quatrième épisode des aventures d'Alice ne regorge pas de qualités propres à en faire un bon film. Il n'y a qu'à voir la scène d'action du début pour comprendre que toute l'équipe du film était sous acides au moment du tournage. Remarquez, le final n'est pas mal non plus... On est désormais fixé : il y aura (malheureusement) bien un cinquième épisode !

Bref, un beau plantage dans les règles de l'art, où la surenchère fait forte concurrence au ridicule pour l'emporter. Quelques atouts, mais beaucoup trop de maladresses pour être crédible !

Portrait de Spartanzombie Spartanzombie
Graine de psychopathe - 78 critiques
publié le 30/12/2011 - 01:50
4
 

Mon avis

Film qui essai de persuader le spectateur qu'il voit bien un resident evil en incluant le personnage phare de la série, Chris Redflield, en multipliant les apparitions d'Albert Wesker. Film fait pour gagner de l'argent, sur et certain !
Portrait de Supercoincoin Supercoincoin
Copycat Killer - 37 critiques
publié le 25/08/2011 - 17:42
2
 

Mon avis

Et paf! ça fait des chocapi... même pas en fait! Paf! Ça utilise juste des effets pour prouver que la 3D c'est trop over-mega-fashion-cool ! (On notera qu'ils ont quand même été sympa, il aurais pu surfer entièrement sur la vague en appelant juste le film "Resident Evil 3D" mais non un petit "Afterlife" donne plus de couleur au titre). On se fait chier (pardonnez moi l'expression mais c'est réellement le cas) pendant trois quart d'heure, je l'ai même regarder une deuxième fois (oui la première fois j'ai décrocher, comme quand on lit un livre sans réellement le lire, "John? Mais c'est qui ce mec?!". Du coup on reviens 15 pages en arrière). Les zombies manquent cruellement, l'histoire est looongue et insipide. Un gros méchant caché dans son bateau se révèle à la fin ("Spoiler"!) comme étant un gros monstre moche (mais purée, comme si il avait pas assez bossé la dessus dans la série de jeu vidéo! Ils peuvent pas suivre l'exemple et faire des vrai monstres quoi?! A ba non ils ne peuvent pas, en fait ils ont juste repris le titre, le reste après... Donc même si je n'était pas fan de la série de faux remake la c'est le pire de tous. Même sans parler du jeu vidéo c'est nul comme film. Un petit 2 pour les effets spéciaux, y'a des gens qui bossent quand même.
Portrait de Runner44 Runner44
Graine de psychopathe - 82 critiques
publié le 08/02/2011 - 09:27

Un vrai désastre!!!!!!

Je ne vais pas écrire un journal sur cette bouze planétaire..... d'autres s'en sont bien occupé!!!! Ralentis à outrance abusés, effet spéciaux qui dateraient presque des années 90.... une Milla Jovovitch qui se tasse, des zombies qui tombent comme des mouches sans qu'on leur tire dans la tête, un copié/collé à la Matrix exagéré et complètement foireux..... vous l'aurez compris..... une suite indigne à éviter!!!!!!
Portrait de FesterCoffin FesterCoffin
America's Most Wanted - 344 critiques
publié le 03/02/2011 - 18:26
6
 

Inutile

Vraiment bateau ce film. Du vu et revu. Je ne l'ai pas vu en 3d mais je ne vois même pas ce que ça peut lui donner de plus. Les personnages se retrouvent entouré d'une quantité incroyable de zombie (jamais vu autant jusqu'à présent) et ils passent leur chemin comme dans du beurre en laissant derrière eux quelques personnages (c'est obligatoire) totalement oubliés des présentations (ou en une phrase). L'opus précèdent m'avait fait bonne impression, mais là c'est clair qu'ils ne se sont vraiment pas foulés.
Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 01/02/2011 - 11:33
4
 

Il serait bon d'y mettre un terme

Alice poursuit sa vendetta contre Umbrella à travers l’Alaska et Los Angeles où l’invasion des zombies ne faiblit pas. Quatrième volet de la saga Resident evil, Afterlife est l’occasion de revoir Paul Anderson à la réalisation après un premier opus réussi et, à ce jour, le meilleur de la franchise et ce n’est certainement pas ce nouveau film qui me contredira, loin s’en faut. On débute par des aspects purement techniques. Monsieur Anderson dispose d’un budget confortable et il ne se prive pas pour nous le faire miroiter. Le rendu visuel se veut léché, mais par trop synthétique via un foisonnement d’images de synthèse que l’on nous dessert n’importe où et n’importe comment.

L’introduction peut à elle seule résumer ce que sera le film par la suite : une catastrophe, mais surtout un beau gâchis. Des ralentis à outrance, une réalisation pédante qui se complaît dans de sempiternels ralentis prétentieux et que dire de la 3D, pur produit mercantile destiné à rameuter les foules qui n’apporte strictement rien à l’intrigue et encore moins à l’immersion. Quant aux chorégraphies des combats, elles manquent de vigueur et d’inventivité. Mis à part des scènes virevoltantes qui se révèlent complètement hors sujet dans le cas présent (nous ne sommes pas dans un film d’action hongkongais), on ne peut que regretter cette inertie à tous les niveaux. L’idée de voir plusieurs Alice combattre retombe aussi vite qu’un soufflet. Des promesses, mais rien d’autre.

Les autres volets s’octroyaient quelques largesses avec l’esprit originel de la franchise. Certes, cela pouvait décontenancer les plus férus amateurs du jeu vidéo, mais l’ensemble passait plutôt bien via des environnements différents à chaque histoire et quelques clins d’œil aux références du genre des plus appréciables. Or, nous ne parlons plus de largesses ici, mais bel et bien d’incohérences et d’un esprit peu regardant sur la caractérisation des personnages. Claire est devenue amnésique pour justifier sa platitude, Wesker toujours aussi apathique (même si l’on a changé d’acteur), Alice, un peu plus humaine, mais égale à elle-même. Le personnage de Chris Redfield ne changera rien à la donne et sa rivalité légendaire avec Wesker passe littéralement à la trappe.

Bref, Afterlife est le plus mauvais épisode de la saga. Autant les scénaristes que la production se sont reposés sur leurs lauriers. Une intrigue bateau qui démontre sans ambages que la saga s’essouffle à un tel point qu’il serait bon d’y mettre un terme. Au vu du final et des chiffres au box-office, une suite serait d’ores et déjà en chantier. Espérons simplement qu’ils se réveillent pour nous offrir un film digne de ce nom. Ironie du sort, l’initiateur de la saga n’est autre que le responsable d’un épisode qui enterre définitivement la série dans la médiocrité et la suffisance. Une cruelle déception qui méprise un univers pourtant riche et fascinant.

Bliss91
America's Most Wanted - 545 critiques
publié le 12/12/2010 - 19:11
2
 

Délirant Evil

De plus en plus nul et anecdotique, les suites s'enchainent et nous desenchante de pire en pire...pourquoi Milla Participe-t-elle à ce genre de Scénario digne d'un direct to DVD ou d'une troisieme partie sur W9 ou NT1 !

Scénario pourri avec des incoherences d'une visibilité aveuglante, cascades vues et revues, on essaie de combler les carences en ajoutant des personnages d'un vide navrant.

le FX sont miserable et on s'eloigne du film de zombie avec l'adjonction de mutants

Hormis le premier opus qui pour moi rempli sa fiche de route, toutes ces suites sont difficiles à regarder...avec cet opus je m'y suis remis par trois fois pour le finir...Tout simplement désolant de voir du fric gaspillé pour ce rendu frolant le ridicule.

La fin est déconcertante de nullité à l'echelle de l'ensemble qui plongera plus d'un dans les méandres de l'ennui le plus total.

Portrait de Sardaukar Sardaukar
America's Most Wanted - 318 critiques
publié le 29/11/2010 - 16:25
6
 

Comme un…

… James Bond.

A chaque nouvel épisode, je me dis que les codes de la franchise Resident Evil sont plus qu’établis. Comme pour la franchise de 007, l’introduction se doit d’être tonitruante ou tout du moins explosive et le final consiste toujours en un affrontement avec un Big Boss. Mais surtout, il est indispensable que la fin, soit ouverte et introduise un nouvel épisode.

Quand au film lui-même, Milla Jovovich vieillit bien, la 3D ne sert à rien. L’histoire et peu, voir pas intéressante et… c’est bien dommage. Il n’y à rien à sauver ici. Et surtout ce n’est pas avec ce film qui sauvera la franchise.

Bref, un film à réserver au inconditionnel. Pour les autres sauver du temps et passer votre chemin.

Pages

Dernières critiques spectateurs

Thématiques