Kuroneko

6.7/10
Kuroneko

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Vivahorror Vivahorror
America's Most Wanted - 326 critiques
publié le 01/09/2012 - 05:29
10
 

Mon avis

Magnifique. C'est tout ce que je trouve à dire. L'ambiance est tout simplement envoûtante avec la jeune femme qui attire les samouraïs jusque chez elle. Et le noir et blanc aide pour beaucoup.Disons que le film n'aurait pas eu le même charme s'il aurait été en couleurs. L'histoire est pas mauvaise et les acteurs sont tout simplement excellents dans leurs rôles. La fin est quand même innatendue. À voir.
Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 10/01/2010 - 23:11
8
 

Histoire de fantômes rancuniers

Une femme et sa belle-mère sont violées par des samouraïs, puis laissées pour mortes dans leur maison en feu. Revenues sous forme d’esprits, elles décident de se venger de tous les samouraïs s’aventurant aux alentours de leur demeure. Cependant, lorsque l’un deux s’avèrent être le fils de l’une et le mari de l’autre, leur vengeance va prendre un tournant différent. Bien avant les frasques des fantômes aux longs cheveux noirs, le cinéma asiatique possédait des petites perles inconnues dans nos contrées. Je connais mal les films de cette époque. C’est donc avec curiosité et enthousiasme que j’aborde ce Kuroneko. S’appuyant sur des légendes japonaises, le film de Kaneto Shindô propose une histoire intéressante sur bon nombre de plans. La confrontation des esprits, aveuglées par une vengeance sans limites, avec l’homme qu’elles attendaient vainement se veut abrupte et sans concession. Consumé par une implacable vérité (tuer ou se faire tuer), les personnages éprouvent des sentiments contradictoires l’un envers l’autre. Il apparaît alors un cruel dilemme dont l’issue semble inéluctable. A ce titre, les similitudes avec l’œuvre de Shakespeare me sont apparues évidentes. Des protagonistes torturés ne pouvant se résoudre à affronter une réalité froide et tragique. Le réalisateur tend à nous faire découvrir un autre visage des samouraïs. On nous dépeint souvent ces guerriers mythiques de manières héroïques. Des hommes d’honneur sans peurs et sans reproches. Dans le présent film, cette image laisse la place à une vérité beaucoup moins flatteuse. Ambitieux, égocentrique et belliqueux, le samouraï se révèle être un homme ordinaire avec ses qualités et ses failles. Un portrait intelligent brossé avec sobriété et habileté. En conclusion, Kuroneko est une œuvre atypique. D’une violence aussi bien physique que psychologique, le film de Kaneto Shindô dépeint une réalité acrimonieuse sur fond de folklore japonais.

Thématiques