Sherlock Holmes : Les mystères de Londres

6.6/10
Sherlock Holmes : Les mystères de Londres

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Hazem Hazem
Graine de psychopathe - 76 critiques
publié le 14/10/2011 - 00:28
8
 

Entre Conan Doyle et Jules Verne !

Asylum est une firme célèbre pour ses mockbusters au budget riquiqui, souvent ridicules et souvent très ennuyeux, munis d'acteurs totalement à côté de la plaque ou mous comme une huître pas fraîche... La vidéothèque Asylum est souvent synonyme de bonheur pour le collectionneur de nanars en tous genres tentant de surfer sur le succès de blockbusters récemment sortis. Comme vous l'avez devinez, le film ici "plagié" est le film Sherlock Holmes datant de 2009. Enfin... "Plagié" est un bien grand mot car l'on constate vite que le scénario de ce film n'a strictement rien à voir avec celui du film précédemment cité, si ce n'est qu'il a été inventé de toutes pièces...

Ce film est souvent considéré comme une bouse par de nombreux internautes, il faut cependant savoir que 75% d'entre eux n'ont pas vu le film et se contentent de se fier à la jaquette quelque peu racoleuse tout en criant au scandale : des dragons et des monstres dans Sherlock Holmes ? Blasphème !!! Mais il suffit de se prendre au jeu et de suivre le film sans trop penser au fait que ce soit un mockbuster pour découvrir un métrage plein de potentiel et bourré de bonnes idées... Tout d'abord, la photographie est plutôt soignée, la caméra n'agite pas assez pour donner envie de vomir et certains plans sont plutôt efficaces, malheureusement, le budget ne jouera pas en sa faveur et de nombreuses scènes paraissent particulièrement cheap. C'est bien dommage car le film regorge d'excellentes scènes, notamment la descente de la falaise par Watson ou le combat final, digne d'un roman de Jules Verne qui, malgré ses effets spéciaux très moyens, offre un grand moment de plaisir à l'ambiance assez épique secondé par une bande-son qui n'a pas grand-chose à envier aux plus grands blockbusters du cinéma : elle est nettement plus mémorable que celle d'Avatar ou plein d'autres blockbusters à pognon... Pour une production Asylum, on ressent également un énorme effort scénaristique, bien que faussement complexe, il passe d'absurde à logique, ce qui était déjà, à sa manière, le cas du "chien des baskerville" et l'identité du méchant semble bien trop évidente, les suspects ne sont pas bien nombreux mais on nous réserve un twist à la star wars... L'histoire en elle-même est moins superficielle que pour de nombreux autres blockbusters, à l'image du film ayant précédé la sortie de celui-ci, la relation Holmes/Watson est mise en avant mais nous avons également droit à un petit peu de développement concernant le personnage de l'inspecteur Lestrade, bien que rien ne sois particulièrement bien développé, l'intention est là et ça fait plaisir, surtout de la part d'un film qui privilégie l'aspect aventure/action.

Justement, c'est bien de là que vient le problème qui nuit à la réputation de ce film outre sa jaquette quelque peu trompeuse et la réputation de Asylum : le personnage de "Sherlock Holmes" est considéré comme une oeuvre incontournable, que tout le monde connaît même sans avoir lu la moindre de ses aventures, et le détective comme le plus grand inspecteur au monde, il est alors logique que certains trouvent le fait de privilégier l'action et l'aventure dans un film ayant pour héros le roi de la déduction est impardonnable et absurde. Seulement, afin d'amener à bien cet aspect, un autre auteur bien connu, Jules Verne, a inspiré le film. Et en réfléchissant bien, ses récits aussi sont quelque peu absurdes... C'est ainsi que j'ai trouvé tout le bonheur que ce film avait à apporter : imaginez que Jules Verne aie écrit une histoire avec Sherlock Holmes comme héros principal, gardez votre âme d'enfant et laissez-vous emportez, cela aura dès lors le même charme qu'un bon film de super héros des années 80 !

Au final, "Sherlock Holmes : les mystères de Londres" n'est pas l'infâme bouse en laquelle on voudrait nous faire croire : c'est juste un petit téléfilm des plus sympathiques mais qui souffre de la réputation trop prononcée de son contexte. Pour moi, ce film représente ce que Asylum peut faire de mieux en terme de mockbusters, on ne s'ennuie jamais et le tout peut se regarder avec un certain plaisir, plaisir peut-être coupable pour certains mais ô combien agréable !

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 29/08/2011 - 11:20
2
 

Les mystères de l'absurdité

« Personne n'était prêt à entendre ce récit. » Tels sont les mots prononcés par le vieillissant docteur Watson à l'aune de la Seconde Guerre mondiale. Il lui faut reconnaître une certaine perspicacité dans ses allégations puisque nous ne sommes pas en présence de l'excellent film de Guy Ritchie, mais d'un sous-produit de seconde zone que nous devons à nos très chers aliénés de la société de production Asylum. Une fois ce nom prononcé, l'on a quasiment tout dit sur les qualités absentes, mais surtout les innombrables défauts de pareille engeance. Nul doute que le voyage ne sera pas de tout repos.

On commence par l'incongruité d'une histoire où se même notre brillant détective avec des créatures venues d'outre espace. Enfin presque, il s'agit plutôt des échappés de la préhistoire qui s'amusent à terroriser la gent londonienne au lieu de s'adonner aux joies de la chasse aux herbivores. Absurde ? Un euphémisme, sans nul doute. Les scénaristes d'Asylum ont toujours fait fort en matière de récit tiré par les cheveux, mais en ce qui concerne cette misérable mouture du mythe littéraire, ils repoussent les limites à des frontières jusque-là imperceptibles. Un véritable massacre en règle.

Quand bien même ferions-nous l'impasse sur son histoire, Les mystères de Londres nous réserve encore de pathétiques moments dans sa besace. Outre ses reptiles échappés d'un autre âge, de drôles de créatures circulent dans les bas-fonds de Londres : les interprètes. Ramassis incongru de seconds couteaux qui ne sied guère à leur personnage. Même la relation Holmes/Watson ne se révèle qu'un stupide échange de propos fades. Le duo Héros/Acolyte de circonstances dans toute sa splendeur ! Qui plus est, les déductions de Holmes peinent à trouver leur cheminement dans un raisonnement logique.

Aucune surprise du côté de chez Asylum qui nous fait l'honneur d'une version complètement fauchée de l'intemporel Sherlock Holmes. Scénario débile, mise en scène dépassée et vomitive, casting tout droit sorti d'un séminaire sur la prolifération des pâquerettes en milieu aquatique, les tares ne manquent pas et, malheureusement, il s'agit d'une inévitable et pathétique conclusion face aux petits opportunistes d'Asylum. Il paraît impensable que l'on puisse adhérer à pareille conspiration envers l'une des créations littéraires les plus époustouflantes qui ait jamais existé. Ignoble et sans scrupules.

Portrait de Pouce Pouce
Newbie - 1 critiques
publié le 20/05/2011 - 21:06
6
 

Mon avis

J'ai bien aimé la scène du bateau... alors les lampes rouges et vertes de sortie de secours. Il y a aussi le plan ou on voit le port avec des voitures garées...

Cheap mais fun

Baskerville 666
Newbie - 1 critiques
publié le 13/01/2011 - 00:35
8
 

Mon avis

Conan doyle adapté 2x avec ce mélange de sherlock Holmes et de challenger. Ben Syder manque de présence et la fille qui joue le robot n'est pas très jolie (Pas l'idée qu'on se fait du robot qui représente la femme parfaite), mais dans l'ensemble, le film est moins chiant que celui de guy ritchie. Gareth david lloyd est un très bon watson, pas abruti comme Nigel bruce et moins bellâtre que jude law.

Autant comme fan de cinéma bis que de sherlock Holmes, j'y ai trouvé du plaisir. Domage que les décors soient pauvres. Un moment agréable malgré tout. Vivemment une sortie en français du dvd.

Belphegor
Newbie - 1 critiques
publié le 17/09/2010 - 23:50
10
 

Mon avis

C'est fauché de la mort, le scénario est fait avec n'importe quoi mais on ne s'ennuye pas du tout. C'est rare parce que autant les histoires de Conan Doyle sont passionnantes autant les films et séries sont souvent statiques et sans chaleur, à l'opposé des livres. Le meilleur et le plus amusant Sherlock Holmes depuis la série des années cinquante avec Ronald Howard et Le Chien des Baskerville de Terence Fisher.
Portrait de DorianGray DorianGray
I am Legend - 1998 critiques
publié le 29/07/2010 - 16:10
4
 

God ! Look Watson, a dino !

Peut-on rire sérieusement de ce truc infâme ????? Oui, me direz-vous ... et puis, Geo semblait si content de le mettre en listing pour qu'on puisse s'en donner à coeur joie !

Le film possède il est vrai des points positifs ... je commencerai donc par ceux-là !!!! La réalisation est meilleure que les autres merdes de la série des asylum ... les acteurs aussi sont meilleurs (de là à oser prétendre qu'ils sont bons ... il y a une falaise que je ne franchirai pas !) ... les quelques effets spéciaux (très très cheap) pas trop mal foutus par rapport au contexte habituel de la série ... c'est vrai !

Mais alors, venons-en aux caractéristiques monstrueuses du film ... le scénario que certains trouvent formidable et culotté aurait fait bondir sir Arthur (c'est quand même son personnage, si vous en voulez un autre, écrivez-le vous-mêmes !) et me fait hurler de rire quand un mégalo débile affublé d'une armure métalique marchant à la vapeur reconstitue des dinosaures mécaniques pour saccager Londres et finalement tuer la reine ... les monstres et autres bêbêtes sont généralement risibles (comme tout bon film asylum qui se respecte) ... L'humour pompant achève de massacrer des scènes sensées être sérieuses (on vous a dit que le personnage de Sherlock n'était pas un marrant compère qui faisait la nouba au macumba jusqu'à trois heures de l'aprèm ????) ... les actions sont grandiloquentes pour ne pas dire idiotes et parfois on a l'impression qu'on a essayé d'adapter Basil de Bakerstreet au lieu de Sherlock Holmes ... il ne manque que Ratigan et la palme est complète ... c'est manichéen de bout en bout ... les idées formidables du grand méchant, Jack tiens comme c'est étrange, sont tout bonnement risibles en diable ... bref, on rit, beaucoup même, on sourit, souvent, y a que ça à faire, on éclate devant les grrrrrrrrands effffffffets de manche et au final, aussi vite vu, aussi vite oublié !!!!!

Sean Moore
Newbie - 13 critiques
publié le 16/06/2010 - 00:36
8
 

Mon avis

Une excellente surprise de la part des studios Asylum qui nous ont habitué à nettement plus ringard. Certes, les effets spéciaux sont plutôt cheap et les décors sont pauvres (surtout si l'on compare avec ceux du blockbuster de Guy Ritchie). Mais le scénario est autrement plus imaginatif que celui (assez languissant et cliché) de ce dernier. L'interprétation est sympathique, les traits d'humour ne manquent pas, et l'esprit steampunk, malgré le budget riquiqui, donne lieu à quelques images assez jolies dont le combat final, dans le ciel de Londres, entre un ballon et un dragon mécanique. Bref, le film se regarde avec beaucoup de plaisir et nous plonge dans un savoureux mélange de Conan Doyle et de Jules Verne.

Thématiques