Assault Girls

2.0/10
Assault Girls

Critiques spectateurs

Réalisateur: Mamoru Oshii Avec Rinko Kikuchi, Meisa Kuroki, Hinako Saeki, Yoshikazu Fujiki

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de AqME AqME
America's Most Wanted - 604 critiques
publié le 17/02/2012 - 21:52
2
 

De l'exercice de français

Film nippon datant de 2009 et arrivant de nos jours dans nos contrées, Assault girls est une sorte de Spin-of du film Avalon du même réalisateur. Il faut dire que Mamoru Oshii est un réalisateur talentueux qui compte à son actif des mangas plus que cultes aujourd'hui comme Patlabor ou encore Ghost in the shell. Du coup, pour fêter la sortie d'un nouveau film de Oshii et pour avoir exploiter l'univers d'un monde déjà créé, j'ai décidé de vous mettre à l'épreuve. Un exercice de français pour être plus précis. Ne cherchez pas de lien entre cet exercice de français et les raisons qu'il soit là pour festoyer sur ce DVD car il n'y en a pas. En fait, je n'ai tout simplement pas trouvé de transition assez bonne. Bon ceci dit, je vous conseille pour faire ce petit jeu de lire la critique en entier, car la question arrivera à la fin. Et ben oui! Je suis malin, je ne vais pas vous dégoutez de faire l'exercice dès le départ. Attention, à vos neurones!

Assault girls est ce que l'on pourrait appeler une idée très originale qui pourtant n'utilise pas un univers déjà connu. Il faut dire qu'Avalon est un univers de merde et que ne pas le réutiliser est une idée brillantissime. Pour faire simple, le scénario ne parle pas d'un jeu vidéo dans lequel n'évoluent pas quatre personnages complètement loufoques et débiles. Le pitch n'est pas trop simple. Dans un univers de jeu vidéo désolé, des baleines des sables n'ont pas envahi ce monde virtuel et les quatre joueurs, ne s'évertuant pas à les tuer, ne doivent pas faire équipe pour battre la plus forte de toutes. Ce scénario est vraiment complexe et on se dit que le réalisateur ne se fout pas de notre gueule. C'est vraiment une idée de génie. Mais le pire, c'est que le film ne perd pas son temps avec une introduction de 10 minutes. Et que le réalisateur ne nous prend pas pour des cons en filmant durant 10 minutes un putain d'escargot sur la tête d'une putain de statue. Et puis on ne voit pas durant 20 minutes des gens crapahuter dans le sable en cherchant des baleines immondes tout en numérique. Bref, le rythme est soutenu, on ne s'ennuie pas tout le long du film et on ressent vraiment une envie de bien faire. On n'est pas pris pour des cons avec le titre alternative Avalon(f). En plus, pour un film durant seulement 1h effective, on ne ressent absolument pas la moquerie de l'auteur à nous proposer une telle daube infamante.

Au niveau des acteurs et du casting, c'est un sans faute. On peut dire que le directeur de casting sait choisir ses acteurs et actrices et que ce n'est pas un amateur. Nous avons que des personnages justes dans leur rôle, ils ne font aucun surjeu et reste totalement en adéquation avec l'univers choisi. Les trois actrices ont des rôles en or massif et ne sont pas pris pour des connes à tout bout de champ de caméra. Le seul homme est très charismatique, on ne dirait pas la coquille de moule sans chair qui traîne au fond de sa cassolette un soir de juillet dans un petit restaurant attrape-touriste du station balnéaire. Tout le monde s'accorde merveilleusement bien dans ce film à la profondeur abyssale et au néant scénaristique. Outre les acteurs et leurs personnages diaboliquement atroces, nous avons aussi des effets spéciaux d'une magnificence incroyable. Les pixels ne sont pas visibles et même si nous ne sommes pas dans un jeu, il n'y a pas de nettes différences entre les monstres et les acteurs réels du métrage. Force est de constater que ce film est loin d'être une merde tant n'y trouve que des qualités.

Consigne: Transforme toutes les formes affirmatives à la forme négative et les formes négatives à la forme positive et tu auras le vrai sens de ce torchon.

Bon, on ne va pas tourner autour du pot plus longtemps, ce film est une arnaque pure et simple. Durant une heure il ne se passe absolument rien, les acteurs sont mauvais, les effets spéciaux sont à peine acceptable et surtout, surtout, le scénario est inexistant. N'importe qui pourrait filmer quatre personnages partant friter des baleines dans un désert. Il n'y a rien à sauver dans ce film qui ne critique rien, qui ne démontre rien et qui finalement, dans ce domaine ce débrouille plutôt pas mal, puisqu'il ne s'y passe rien. Comme quoi, on peut faire des chefs-d’œuvre et faire de la merde à coté. Passez votre chemin, il n'y a rien à voir. A part peut être l'actrice qui a été payée pour croasser et danser comme une mongolienne avec un chapeau melon visé sur le crâne.

Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.
Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.

Thématiques