L'Immortel

8.5/10
L'Immortel

Critiques spectateurs

Réalisateur: Richard Berry Avec Jean Reno, Kad Merad, Marina Foïs, Richard Berry, Jean-Pierre Darroussin

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz Lebreihz
I am Legend - 2308 critiques
publié le 31/01/2014 - 00:11
8
 

Jacky met Échec et mat à la marraine !

Alors ce film est basé sur quoi ! Sur la rivalité que se livrèrent les caïds Marseillais il y a 40 ans pour s'approprier le contrôle de la ville, a savoir Jacky imbert (qui n’était pas marseillais d'origine, et qui avait un père honnête, curieux hein!) dit le « Mat » et Gaétan Zampa dit le « parrain » et une fois en taule « la marraine » voyez les durs à cuir...ne sont pas si durs que ça quand ils n'ont plus leurs staffs autour d'eux. Certaine séquence sont véridique comme la fusillade monumental du début et puis le reste n'est que fiction !. D’ailleurs le film est décontextualisé, c'est à dire qui nous dépeint un Marseille des années 2010 et non des années 70. C'est très bien fait , c'est très réaliste, en gros on nous dépeint l’itinéraire d'un homme seule contre tous ! Qui est aussi un tueur impitoyable ! Le coup du cimetière par exemple en dit long (une scène similaire existe dans le film l'indic »). Et on à ,l'impression que tout ça va mal se terminer non pas pour les voyous, qui n'ont que ce qu'il mérite , y compris le personnage campé par Jean Reno, mais je pense aux innocents, le gosse entre autre. Ce que je veux dire c'est que l'on est loin des « bandits d'honneurs », ce sont justes des criminel que rien n’arrête et qui pleurent comme des filletes pour que l'on achève pas leurs misérable existence ! Ceci idit tout ne mer palais pas .déjà il y a le personnage de la femme flic ! À la limite dispensable, avec son voyous légalisé de patron !, Et puis il ya le fait que le personnage de Reno soit en fait pragmatiquement un « gentil voyou » voyez, c'est un peu comme dans »Léon », c'est un gentil tueur à gage ! Pour résumé je dirais que c'est bien mené, le scénario est concis, et reno excelle depuis quelque années dans ce genre de rôle.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 30/11/2010 - 10:14
8
 

Règlement de compte à la canebière

Un mafieux repenti est victime d’un règlement de compte. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il survit. Une guerre des gangs éclate en plein Marseille et la police se charge de ramasser les cadavres. Deuxième métrage de Richard Berry qui y fait une petite incursion devant la caméra, L’immortel retrace l’histoire vraie et incroyable de Jacky le Mat. On plonge littéralement dans le milieu marseillais. La mafia, ses influences et ses petites combines sont omniprésentes au sein du bassin marseillais. Une criminalité omnipotente qui gangrène les rues de la ville. Avec pareil sujet, le cinéaste opte pour un traitement très noir. Un polar âpre qui ne lésine pas sur la violence via des images fortes et brutales. A ce titre, la séquence du parking où Charly se fait trouer comme une passoire laisse interdit. Le problème étant de crédibiliser une fusillade qui, en temps normal, ne devrait pas laisser la victime survivre. Force est de constater que Richard Berry s’en sort avec brio grâce à une mise en scène nerveuse et proche de l’action. Si le cinéma français est en berne depuis quelques temps, L’immortel semble être l’exception de 2010 car, mis à part deux ou trois films dans une année, les films français n’ont rien de notables, quelque soit le genre confondu. Le plus flagrant étant la comédie (une comparaison avec celles des années 1960-1970 suffira à taire les mauvaises langues). Mais que serait un film parfaitement maîtrisé au niveau de la mise en scène sans un casting digne de ce nom pour lui donner vie. Avec en tête d’affiche un Jean Reno plus crédible que nature et un Kad Merad dans un rôle de mafieux sans scrupules très surprenant, nul doute que L’immortel remplit allègrement son contrat sur bon nombre d’aspects. En conclusion, L’immortel est un polar fort. Violent et âpre, il n’en demeure pas moins que les interrogations fusent quant au possible changement du protagoniste. Peut-on changer après une vie de crime ? Peut-on espérer retrouver la sérénité ? Au-delà de ces interrogations, L’immortel allie un savoir-faire français qui se perd à l’efficacité d’une mise en scène nerveuse et sans fioritures. L’une des meilleures productions françaises de 2010.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1861 critiques
publié le 21/09/2010 - 23:08
10
 

Immortelle responsabilité

Quel remarquable film que voilà! Loin des bouses françaises qui n'osent pas, dignes des pires téléfilms, voici une oeuvre qui n'a pas à rougir devant ses homologues américains.

Un casting remarquable, une histoire forte et bien ficelée, une mise en scène précise et inspirée avec des scènes d'action et de violences étonnantes, qui peuvent paraître gratuites à certains, mais qui reflètent finalement parfaitement le milieu du grand banditisme.

Richard Berry, acteur et réalisateur, a dit que ce qu'il montrait n'était rien comparé à ce qu'on lui avait raconté, et je veux bien le croire, ce ne sont pas des enfants de coeur qui nous sont présentés...

Le film ne se contente pas d'être violent, visuellement démonstratif, ses personnages percent l'écran, l'habitent totalement, notamment un Jean Reno incroyable, et la confrontation des différentes personnalités fait des étincelles.

Kad Merad dans le rôle du grand méchant, s'en sort plutôt bien, étonne même au regard de sa personnalité de gros déconneur, mais il tient quand même difficilement la distance face à Jean Reno ou d'autres acteurs plus habitués à jouer des personnages complexes. Un autre comédien aurait peut-être (sûrement?) été un meilleur choix, néanmoins il s'en sort sans honte. Marina Fois, autre "déconneuse" (Les Robin des Bois), sait se montrer plus profonde dans son jeu, plus aboutie. Mais ce n'est pas la première fois qu'elle s'écarte des comédies pures et dures...

Cette histoire de ce tueur autrefois sans pitié, mais avec quelques principes moraux tout de même, qui cherche une vie calme, loin du tumulte et de la haine, une seconde vie... mais qui doit faire face à son passé qui le rattrape malgré lui, est passionnante. Elle ne s'affranchit pas forcément des clichés inhérents à ce genre de situation, mais sait se montrer juste, terriblement juste... La fin est émouvante et superbe dans son faux happy-end assez cynique!

Un film hautement recommandé donc, ne serait-ce pour ceux qui désespèrent que les français arrivent à faire autre chose que "Le Commissaire Moulin" ou "L'Inspecteur Navarro", nos chers flics franchouillards qui dorment avec nous en 1ère partie de soirée...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Punisher84 Punisher84
I am Legend - 1390 critiques
publié le 05/09/2010 - 22:51
8
 

Le sang ne sèche jamais

Qu’ils soient auteurisants ou non, je me souviens d’un prétentieux qui ne regardait que très rarement des films français. Il ne devait pas sortir beaucoup pour ne pas s’apercevoir que ce cinéma remonte la pente depuis quelques années. A titre d’exemple, le bon biopic sur Jacques Mesrine par Jean-François Richet. Il n’y a pas que les américains qui savent faire des films de mafieux. Non pas que L’Immortel soit un nouveau Parrain version camembert car il est avant tout un thriller, mais pour sa deuxième réalisation après La Boite Noire, Richard Berry s’en est fort bien sorti. L’Immortel est un savant mélange entre film de mafia et thriller vengeur. Chose assez rare sur le sol français pour en profiter, le réalisateur s’est surtout entouré d’un casting solide en la présence d’un formidable Jean Reno. L’énervant Kad Merad a aussi prouvé qu’il pouvait jouer autre chose que Philippe Abrams et s’est tant mieux. Car le rôle imposé est un des piliers de l’histoire. Eric Assous et Richard Berry ont bien adapté le livre de Franz-Olivier Giesbert dont s’inspire le scénario. Ce dernier est solide même s’il cède de temps en temps à la facilité. Rien de bien méchant en fin de compte car le chemin accompli par L’Immortel est tellement symbolique ! Si les producteurs français et le public pouvaient s’intéresser un peu plus à ce genre de production, il y aurait des films encore bien meilleurs sur nos écrans que ces innombrables comédies dont presque tout le monde se fout en dehors de la France. L’Immortel n’est pas dénué de ce qui fait le charme du pays. Mais il est un film qui ose faire « autre chose » que du cinoche coincé et barbant. Toujours crédible mais manquant d’émotion à certains passages, L’immortel ne se plante pas et vise juste avec peu d’artifices. Un exploit qui dépassa le million d’entrées France. Et je croise les doigts pour que cela se reproduise encore et encore !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?