Amer

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Cypher Cypher
Copycat Killer - 26 critiques
publié le 28/10/2010 - 11:13
2
 

Une histoire belge...

N'en déplaise à nos amis / voisins / cousins belges, le giallo ne se résume pas à un amalgame d'ingrédients propres au genre (thriller, fantastique, horreur, érotisme & couleurs acidulées ; l'origine italienne n'est que la cerise sur le gâteau) ; il s'agit au contraire d'un tout qui dépasse la somme de ses parties, et ce tout est cimenté par une réelle intrigue.

Dans le cas d'Amer, on a certes le droit à une expérience sensitive, sensorielle - et même sensuelle - jamais vue jusqu'à présent au cinéma, mais on obtient surtout un film terriblement ennuyeux, au scénario "prétexte" sans le moindre intérêt : on se contente de suivre les névroses (voire la schizophrénie) et l'éveil à la sexualité de l'héroïne lors de trois périodes de sa vie et... et c'est à peu près tout.

Dans le cadre d'un court-métrage expérimental, la pilule aurait pu passer ; mais sur une durée de près d'une heure et demie, ce n'est pas le cas (à moins, bien sûr, que la pilule en question ne soit un puissant somnifère).

Portrait de Punisher84 Punisher84
I am Legend - 1390 critiques
publié le 30/09/2010 - 22:25
8
 

L’arrière goût belge

Petits français malins ! Vous qui vous moquez souvent de ce petit peuple par la taille mais grand par la bravoure. Ne vous inquiétez pas, ils font la même chose avec vous (rires). La Belgique n’est pas un Eldorado du cinéma de genre, c’est clair et nette. Mais elle lui arrive de créer des péloches hors du commun. Je me remémore le moyen Calvaire et le paraît-il ovni Vynian. Et nous devons aujourd’hui compter sur Amer. Un film qui est en fait une expérience sensorielle cinématographique tout simplement jamais vue. Dans le sens propre, le film en a rebuté plus d’un. En effet, il n’y a pour ainsi dire qu’à peine quelques lignes de dialogues. Car le film parle et vie par les sons et les images, c’est évident. Mais grâce à la seule star du film, Amer prend vraiment vie dans notre esprit. Sueur, chaleur, frisson et angoisse sont autant de sentiments et de ressentis que j’ai pu ressentir pour peu que j’eusse été ouvert de corps et d’esprit avant le début du film. Il y a donc une réelle découverte dans le sens figuré du jamais vu. L’art y est très présent et reste un hommage fabuleux au giallo. Ayant eu le privilège de rencontrer les réalisateurs lors de l’avant-première belge, je pu leur avouer qu’il me faudra plusieurs visions pour vraiment apprécier au maximum le film. Je suis un passionné des bandes réglées au millimètre prés et Amer en fait évidemment partie. Tout est tellement scrupuleusement mis en scène que je n’en ai pas cru mes oreilles et surtout mes yeux. Comme si je partais habiter sur la banquise du jour au lendemain en plaquant tout derrière moi ! Et aussi loin que je puisse remonter, aucun film ne m’a jamais fait ressentir cette sensation si particulière. Même au niveau de l’histoire qui reste totalement barrée sous ses apparences trompeuses. Aussi bizarre soit-il, mon avis n’est pas encore définitif. D’ailleurs le sera-t-il un jour ? Mais l’envie de vous faire connaître mon impression était trop forte. Je pourrais écrire et penser durant des mois, je ne pourrai jamais trouver les mots justes pour décrire ce que j’ai vécu. C’est simple et sans appel : il faut voir ce film !

Thématiques