Danger Zone

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 07/09/2010 - 10:26
6
 

Rien d'inoubliable, mais distrayant

Après avoir refusé d’aider un ami qui voulait se débarrasser de fûts toxiques, Rick Morgan revient au Zambèze, pays où il est tenu responsable d’une catastrophe écologique sans précédent. Il est contacté par un certain Maurice Dupont pour retrouver ces fûts et les réacheminer aux Etats-Unis. Cependant, il n’est pas le seul à vouloir les dénicher. Petite production sans envergures Danger zone fait partie de ces téléfilms du dimanche que l’on prend plaisir à regarder sur le coup, mais que l’on oublie aussi vite sitôt que le générique de fin défile devant nos yeux. Au niveau des bons points, on peut saluer un cadre original (le Zambèze), prompt à nous fournir une pléthore de décors susceptible d’accueillir l’action. Ainsi, on passera d’un gisement minier, d’une ville crasseuse, une grotte souterraine, le campement d’un groupe de rebelles, une cascade et même un train. En cela, Danger zone parvient à diversifier le déroulement de son histoire. Un récit, qui malgré quelques idées intéressantes, sombrent vite dans le convenu. On peut y déceler quelques aspects écologiques concernant la pollution de la nature ou l’opportunisme et la cupidité de l’homme, mais on se rend vite compte que l’ensemble est voué à combler les vides. Malgré un cadre éclectique, le cinéaste peine à instaurer un rythme régulier sur la longueur. Les séquences d’action succèdent à des situations plates destinées uniquement à amener la suivante. Par la même occasion, on aperçoit les limites du scénario et un manque de cohésion globale sur l’avancement du récit. Tout cela paraît un peu trop téléphoné pour paraître crédible aux yeux du spectateur avertis. Le manque d’explications engendre parfois l’indifférence. Néanmoins, Danger zone est une série B assez divertissante. De par un cadre véritablement séduisant et une variété de situations, on passera outre les errances scénaristiques et un jeu d’acteurs cruellement insipide pour se laisser divertir durant 88 minutes. Bref, une production Nu Image moyenne, mais loin de certaines nullités auxquelles la firme nous a habitué. Distrayant tout au plus, le film de ne laissera pas un souvenir impérissable.

Thématiques