Scott Pilgrim

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de VonRolling VonRolling
America's Most Wanted - 369 critiques
publié le 01/10/2012 - 18:05
2
 

Trop geek pour moi

Le marketing du film a été très puissant. On a l'impression que Scott Pilgrim est THE film à voir. Malheureusement, moi qui n'ai pas lu les mangas, j'ai trouvé cette soupe indigeste.

Tout est fait pour en mettre plein la vue à des geek refoulés, boutonneux et baveux. Tu n'as pas d'amis ? Tu aime ton ordi au point de te masturber dessus ? Tu lis des mangas pour donner un sens à ta vie ? Tu rêve d'être un San Goku médiéval avec une grosse épée et... une bande de pote ? Alors Scott Pilgrim est fait pour toi. Pour que tu puisse te vautrer allégrement dans une soupe geek débile qui ne mise que sur les effets spéciaux.

Sincèrement, à quel moment l'histoire incohérente prend le moindre intérêt ? En plus d'être stupide, elle se répète comme si Ctrl V étaient les dernières touches d'un clavier. Un petit ami maléfique... ouais... c'est toujours aussi con que le début du film, mais voyons la suite. Deuxième petit ami maléfique... ouais... il n'est pas de la même couleur, mais c'est encore pareil. Troisième petit ami maléfique.... arrêtez, je vais vomir...

Il y a tout de même des points positifs: les effets spéciaux ! et les acteurs. C'est plutôt bien foutu, même si très criard. On a l'impression de voir un croisement entre un jeu de combat et des grosses inscriptions façon BD. Original, mais encore une fois très répétitif. Le début est marrant. Mais mes ricanements on cessé quand j'ai compris que le film était une répétition de scènes de combat calibrées pour les geeks.

Non, vraiment. Cette culture de no life, ou de forever alone n'est pas pour moi.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Bliss91
America's Most Wanted - 545 critiques
publié le 04/07/2011 - 21:38
6
 

Scott C'est Plus Fort que Toi !

Que dire aprés avoir vu les aventures de ce super-heros de pacotille ?

ben que c'est pas mal, c'est sympa à regarder sans plus d'exaltation mais avec quand meme une surprenante mise en image genre Jeux Video. Pour etre honnete, je crois que ca a bien marché avec moi, je suis conscient que pour certains c'est repulsif mais ces petites scénettes en jeux video ça m'a bien fait délirer... mais c'est tout !

Techniquement en matiere de fx, c'est totalement reussi mais malheuresement ce qui péche dans ce film c'est le scénario , le tout est bien bancale avec de lourds passages bien mous.

L'interprétation n'est pas génial non plus, c'est tout juste correct. On gardera plus en mémoire les débauches de fx plus que la crédibilité de nos héros du nouveau genre.

Conclusion : Pour les amateurs de jeux video !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Alol7 Alol7
America's Most Wanted - 505 critiques
publié le 02/07/2011 - 19:46
10
 

Mon avis

Scott Pilgrim est un excellent film multipliant les bonnes idées et les qualités visuelles. Le concept du film est intéressant et plutôt loufoque. Le film comporte des situations assez amusantes. Mais c’est surtout sur ses qualités visuelles et sonores que le film tient toutes ses promesses. Les scènes d'’action sont réussies en étant assez fun car elles font un peu jeux vidéo. La musique est aussi un point très présent dans ce film. D’ailleurs, les personnages s’affrontent par moment en jouant de la musique, ce qui rend le tout très fun. Au niveau de la bande son, nous avons le droit à de la bonne musique de groupe et d’effets sonores de jeux vidéos. La plupart des personnages ont un bon look (sauf le personnage principal). Cependant, à la fin, je commençais à un peu en avoir marre car c’est le genre de film qui se répète un peu où tout le long, c’est un enchainement de combats contre les ex qui se déroule donc au niveau de l’intrigue, on ne va pas très loin. Scott Pilgrim est donc un film bien fun bourré de bonnes idées, étant exploitées de la meilleure des façons.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Seifer
America's Most Wanted - 642 critiques
publié le 24/04/2011 - 14:22
10
 

Mon avis

Ce film est une bombe tout court qui a un style comme sucker punch soit t'aime ou tu n'aimes pas, mais faut avouer que c'est bien recherché et que si t'aime le milieu du jeux video, ce film est pour toi. Une vraie bonne surprise. Donc à voir.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Jason71 Jason71
Graine de psychopathe - 110 critiques
publié le 23/04/2011 - 21:57
8
 

Un film, non, un videogame!

Adapté d'une célèbre bande dessinée, Scott Pilgrim n'est ni plus ni moins qu'un film fantastique délirant, très drôle par moment, un film qui a des aspects de jeux videos délirants. Les combats deviennent des sequences de jeux hallucinantes, les ex maléfiques de la très désirée Rumina sont tous énormes surtout Chris Evans qui s'en donne à coeur joie dans son rôle de "Jack Bauer" skateur et une fin qui déçoit un peu, comme quoi on ne peut pas faire un film totalement parfait!

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Captain Nono
America's Most Wanted - 327 critiques
publié le 15/04/2011 - 12:53
8
 

Précurseur d'un nouveau genre ?

Révélé par ses deux comédies made-in England que sont Shaun of the Dead et Hot Fuzz, toutes deux d'incontestables réussites caractérisées par le dynamisme de leur mise en scène, Edgar Wright a su rapidement s'imposer comme valeur sûre en tant que réalisateur, chacun de ses nouveaux films étant désormais attendu au tournant ...

Le voilà désormais qui traverse l'atlantique pour débarquer à Toronto, et y adapter un comics qui m'était jusqu'alors totalement inconnu. L'histoire du jeune Scott Pilgrim, 22 ans, bassiste dans un groupe de rock local, populaire tant auprès de ses nombreux amis que de la gente féminine, et qui après être tombé raide dingue d'une fille, va devoir affronter les sept ex-boyfriends de cette dernière pour espérer la conquérir ... C'est Michael Cera, figure en vogue des teen-movies actuels, qui interprète ce personnage aussi flegmatique que sympathique. On retrouve également l'un des frangins de Macaulay Culkin, Kieran, ainsi que d'autres acteurs connus comme Chris Evans ou Brandon Routh ...

Fortement inspiré par l'univers des jeux-video et des mangas, dont il reprend l'esthétisme et la violence, le film étonne avant tout par la qualité de sa mise en scène, d'un dynamisme sans égal, auquel il faut ajouter une clarté ô combien appréciable lors des impressionnantes scènes de fight, lesquelles mettent sans aucun doute K.O les moulinets de Morpheus et Neo dans Matrix ! Mais la violence est évidement atténuée ici par un humour omniprésent, illustré notamment par un ton décalé et des répliques qui font mouche en permanence. Il faut dire que les personnages secondaires ne sont pas mis de côté, chacun ayant le petit plus qui le démarque des autres.

Maintenant, il est clair que l'intrigue du film n'est franchement pas des plus passionnantes, et il est difficile d'accrocher à un scénario qui part dans de tels délires visuels, où la plastique prime sur toute profondeur, tant au niveau des personnages que de l'histoire. Il n'empêche, une telle mise en scène serait parfaite pour adapter des séries comme Street Fighter II ou bien Dragon Ball Z !

Un film unique en son genre, qui vaut vraiment le coup d'être vu, et qui ne s'adresse certainement pas qu'à un public de geeks ! Un bon divertissement, plein de promesses pour l'avenir !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Sylder71570
Newbie - 3 critiques
publié le 07/04/2011 - 20:58
8
 

Mon avis

Un bon film qui plaira aux amateurs de combat humoristiques et de comédie, l'histoire eqt un peu niaise mais drole. Les combats sont fluides, de bons graphismes qui pourrait etre une bonne experience en 3D, grace au style jeu video pour les personnes equipées, ce qui pourrait faire passer un bon moment à toute la famille et aux geeks bien sur !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Leduffpascal@cp
Copycat Killer - 30 critiques
publié le 06/04/2011 - 13:53
4
 

Raté !

Adapté d'un manga à succès, " Scott Pilgrim contre le monde " raconte une histoire d'amour d'adolescents avec une approche pour le moins originale où séduire la fille de ses rêves (littéralement) devient un combat physique mortel face aux anciens petits amis. Fan viscéral de jeux vidéos, le jeune héros vit sa vie de façon virtuelle mais la bonne idée ici est d'assumer ce mélange entre monde réel et monde virtuel sans donner d'explication logique. La limite toutefois est cette impression pour le spectateur d'être dans un jeu vidéo sans le côté interactif, en limitant ainsi l'intérêt aussi bien pour les fans de ce type de divertissement que pour ceux qui n'ont jamais eu de playstation et autres outils du même genre ( mon cas ). On assiste à une succession de combats répétitifs qui finissent par être lassants et malgré un style visuel inventif, on s'ennuie tout de même un peu. Le réalisateur Edgar Wright est plus à l'aise avec ses comparses Simon Pegg et Nick Frost, sur " Shaun of the Dead " et " Hot Fuzz ", mieux équilibrés. Révélé par " Superbad ", " Une Nuit à New-York " et " Be Bad ", Michael Cera dans le rôle titre est toujours aussi convaincant mais il est temps qu'il s'éloigne du registre de son côté adolescent attardé qui risque de lasser. Les autres comédiens sont eux aussi plutôt bons mais les personnages sont trop nombreux et leurs personnages pas suffisamment développés. Dommage car ils avaient un vrai potentiel pour être autrement savoureux. Parmi ses adversaires, il est amusant de retrouver Brandon Routh qui fut Superman dans la dernière version cinéma en date ( affligeante ) et qui se parodie en super héros dont la kryponite est remplacée par une simple goutte de lait dans un café. Sympathique donc grâce aux acteurs et à quelques bons gags tout de même comme le logo Universal au générique ou les clins d'oeil à Donkey Kong ou Crazy Kung-Fu de Stephen Chow mais trop superficiel pour laisser une trace impérissable.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 09/02/2011 - 12:43
4
 

Il lui a arraché sa teinture !

Scott Pilgrim, ado en mal d’amour, rencontre Ramona la fille « idéale ». Alors qu’il rêve de produire son premier album de musique, il doit affronter ces 7 ex pour avoir le droit de sortir avec elle. Après les inoubliables facéties du duo Martin Freeman / Simon Pegg dans Shaun of the dead et Hot fuzz, Edgar Wright décide d’adapter la bande dessinée de Bryan Lee O’Malley dont je ne suis absolument pas familier. Un choix saugrenu pour le cinéaste qui, en l’espace de seulement deux films, est parvenu à susciter moult attentes pour ses projets. Si l’enrobage technique s’avère des plus soignés, le reste ne suit malheureusement pas.

Derrière tout ce fatras visuel où l’on dénote une influence clairement axée sur l’univers des comics et des jeux vidéo assez aguicheuses, se cache une histoire des plus conventionnelles. L’on se dit que le design du film fait penser à un écran de fumée destiné à masquer les carences d’un scénario vide et peu entraînant. Le récit ressemble à un mix de fantasy croisé avec un teen-movie de bas étage. Entre les pérégrinations amoureuses d’un looser au charisme proche du néant (insipide Michael Cera) et des combats alambiqués qui surgissent à l’écran comme un cheveu sur la soupe, l'histoire manque de vigueur et de cohérences dans son déroulement. Tout comme les spectateurs du premier combat, l’on pense « Mais c’est quoi ça ? »

Je suis bien conscient que le design offre un charme tout particulier si l’on y adhère. Vraisemblablement, il m’a laissé de marbre. La faute principalement à son récit, mais également à un casting amorphe. Les jeunes acteurs manquent d’aplomb et surjouent dans des rôles stéréotypés. L’hystérique accroc à Scott, la mystérieuse aux cheveux colorés, le fidèle ami homo ou la sœur mêle-tout, on n’échappe à rien de tout ce qu’à pu engendrer les pires teen-movie qui soit. Ajoutons à cela des chorégraphies de combats qui sentent le réchauffé (le jeu de pied du premier ex-maléfique est un copier-coller de celui du grand méchant dans Combats de maître 2) et l’on obtient un produit où l’apparence prévaut sur le fond. Dernière remarque, les ennemis qui se transforment en pièce sont directement pompés de l’excellent No more heroes sur Wii. Encore une fois, Scott Pilgrim n’a rien inventé.

Bref, Scott Pilgrim Vs the world n’est ni plus ni moins qu’un blockbuster creux. L’influence de la bande dessinée et des jeux vidéo (trame décomposée comme les niveaux d’un jeu) parviennent à créer un univers graphique assez insolite, mais difficilement immersif compte tenu d’un parti pris trop tranché. Une histoire sans intérêt, des répliques sans saveur, un déroulement cahoteux, sans oublier des acteurs on ne peut plus fades (exception faite de Kieran Culkin), Scott Pilgrim ne compte que sur l’apparence, sans se soucier d’une quelconque originalité dans son scénario, si tant est que l'on approfondit l'analyse. Et ce n’est pas des guest-stars comme Thomas Jane ou Clifton Collins Jr qui y changeront quoi que se soit. Un film minimaliste sur bon nombre d’aspects.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Frank zito Frank zito
Graine de psychopathe - 103 critiques
publié le 17/12/2010 - 07:24
6
 

Scott Pilgrim

Où l’on suit les élucubrations de Scott Pilgrim, empêtré dans des histoires de cœur entortillées, qui l’emmènent à devoir combattre les sept ex-maléfiques de sa nouvelle conquête. Adaptation très attendue d’une bande dessinée, par le très-attendu-au-tournant Edgard Wright, Scott Pilgrim déçoit énormément. Sûr, Wright entend prouver qu’il est un maître de la « coolitude ». Baigné dans une sous-culture attachante, celle de la BD, du jeu vidéo vintage et du rock and root’s étudiant, il s’est d’ailleurs donné les moyens de ses ambitions. Réalisation enlevée, dynamique, travail étonnant sur l’ellipse visuelle et les enchaînements acrobatiques, bref, il fait preuve sans conteste d’une belle virtuosité technique. Le scénario est malin, la surenchère spectaculaire parfaitement mis en scène, l’univers déployé cohérent. Mais par une volonté trop évidente de vouloir faire du culte, Wright agace. Tout comme son personnage principal, bon acteur mais tête à claque, qui fini par nous rendre son Scott Pilgrim désagréable. Le casting dans son ensemble est d’ailleurs plutôt médiocre, comme si l’essentiel ne s’était pas trouvé là, mais uniquement dans l’obsession de la prouesse permanente. Si bien que c’est tout le volet de la comédie qui s’effondre, n’arrivant à tirer qu’une poignée de sourire contraints, les blagues puériles (pourtant formidable fond de commerce de Wright) tombent à l’eau les unes après les autres. Reste donc l’emballage, magnifique, mais coquille vide de toute âme. Le buzz avait fait grimper le niveau d’exigence à son point le plus élevé, autant dire que le résultat à un gout de trop peu. Pas bon pour un film qui recherchait ostensiblement les superlatifs…

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Pages