Les Témoins du mal

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Alol7

Mon avis

Alol7 (America's Most Wanted - 505 critiques)
4
 
Les témoins du mal est un film décevant, qui est tout autant ennuyeux qu'inintéressant.

Pourtant, le résumé du film m'avait intéressé mais le résultat est loin d'être ce que je pensais. La pointe de religion pouvait être intéressante mais j'ai trouvé cette démarche ennuyeuse et maladroitement amenée.

Ce qui m'avait le plus attiré au départ, c'était son côté visuel car j'avais vu des images dans un magazine et sur internet avec un jeu de lumière exceptionnel donnant un côté bien sombre et glauque. J'ai été très déçu de voir qu'on m'avait bien roulé sur ce coup là car le visuel du film ne correspond pas du tout aux images. Le film est loin d'avoir une atmosphère inquiétante et sombre en multipliant les apparitions de fantômes sans rechercher très profondément les différents styles que l'on peut apporter pour offrir quelque chose de bien horrifique.

Le film a donc du mal à angoisser un seul petit instant malgré les toutes premières scènes horrifiques qui sont pas trop mal faisant bien Amityville mais par la suite avec le déroulement, elles vont être beaucoup moins efficaces. J’ai arrêté le film une demie heure avant la fin car je trouvais le déroulement ennuyeux et inintéressant avec en plus des scènes horrifiques loin d'être convaincantes.

Témoins du mal aurait donc été une grande arnaque si je l'avais acheté en DVD.

publié le 18/05/2011 - 16:03
Portrait de Dante_1984

Les témoins d'un beau gâchis

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
6
 
Francesca et sa famille emménagent dans une luxueuse villa louée par l’église après la mort mystérieuse d’un prêtre. Rapidement, Francesca est victime de visions terrifiantes concernant le passé de ces lieux. Nouvelle réalisation d’Elio Quiroga, Les témoins du mal n’a strictement rien à voir The dark hour. En changeant de registre, on espère que le cinéaste a corrigé les errances de son précédent film. En partie, oui. On oublie le foisonnement d’idées et de genres indigestes au possible, place à une histoire simple et aguichante.

Du moins, aux premiers abords. Rapidement, on a l’impression de se retrouver face à un ersatz de L’orphelinat. L’histoire, la mise en scène, le cadre, les personnages, tout y passe. Et pourtant, nous sommes bien en présence d’un autre film. On peut saluer le travail effectué sur la mise en scène et la photographie. L’esthétique jouit d’un résultat propre et léché. Le constat est le même pour les effets spéciaux. Malheureusement et ceci était déjà le cas pour The dark hour, l’enrobage ne suffit pas à convaincre le spectateur. L’introduction des fantômes est convenue, les personnages n’ont aucune épaisseur (il s’agit là d’un défaut récurrent au réalisateur), le tout dans une demeure isolée où des évènements horribles se sont déroulés. Tout cela ne me paraît pas très catholique.

Si les tenants sont difficilement cernables au départ, les aboutissants sont d’une déconcertante prévisibilité. Le cinéaste n’évite pas les impairs. Certains pans de l’histoire demeurent inexpliqués (l’inscription faite de sang sur le mur) ou dévient carrément de leur contexte initiale (dénonciation du régime franquiste par le biais des fomenteurs religieux cultivant le secret). Bref, Les témoins du mal est un nouvel essai maladroit. Les bonnes idées du métrage auraient gagné à être exploitées avec davantage de véhémence et d’anticonformisme. Le thème sur la dictature franquiste et la passivité de l’église catholique face à celle-ci requiert un climat de tension palpable et oppressant de chaque instant. Ce que Les témoins du mal est incapable de fournir.

publié le 10/06/2010 - 11:13

Derniers commentaires