Le Proviseur

7.3/10
Le Proviseur

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Warhammer Warhammer
I am Legend - 1058 critiques
publié le 13/09/2012 - 21:50
8
 

Problêmes récurrents?

"Le proviseur" est un film référence sur les problêmes de lycée aux USA, alors je ne suis pas trés au fait de cette situation actuellement dans ce pays, mais depuis 1987 je ne suis pas sûr que la drogue, violence sur éléves ou profs, vols, agressions sexuelles ou autres faits graves, soient résorbés. Cela a même surement empiré, d'ailleurs pas besoin d'aller aux usa, en france ce n'est pas mieux (il suffit de regarder les infos tous les jours). Bien sûr dans ce film c'est un peu exagéré mais les acteurs sont vraiment bons dans leur rôle, james belushi et louis gossett jr forment un duo trés crédibles pour maintenir à flots un lycée rempli des pires éléves qu'on puisse rencontrer d'ailleurs l'ambiance scolaire-prison (oui cela ressemble à un mélange des deux) ainsi que les décors ultra-réalistes y sont pour beaucoup dans la réussite de ce drame qui a certes un poil vieilli mais reste un modéle du genre. Edifiant peut-etre mais tellement plaisant à suivre finalement qu'on en redemande.
Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 10/03/2010 - 16:01
8
 

El principal

Rick Latimer est muté en tant que proviseur dans un lycée réputé « difficile ». Il y compte bien remettre de l’ordre à sa manière. Bien avant The substitute ou Esprits rebelles, Le proviseur dénonçait un système éducatif démissionnaire face à une délinquance omniprésente au sein du milieu scolaire. Même si le message est quelque peu édulcoré par un second degré somme toute distrayant, il n’en reste pas moins présent. Au-delà d’une jeunesse en perte de repères, les petits truands du coin ne sont pas les seuls à blâmer. Le fonctionnement de la société elle-même est à remettre en cause. Délaissant les quartiers défavorisés à leur triste sort, l’éducation nationale n’en a que faire de ces « citoyens de seconde zone ». Certains professeurs abandonnent également toute envie de transmettre leur savoir. Voici le contexte auquel le professeur Rick Latimer est confronté dans son nouveau poste. Un microcosme où une minorité (les caïds) domine la masse par la peur et l’ignorance. Mais, le film de Christopher Cain fait la part belle à l’action et aux règlements de comptes. Entre les répartis piquantes de James Belushi et les affrontements avec les jeunes délinquants, le film remplit allègrement son contrat. En conclusion, Le proviseur est une série B survitaminée des plus divertissantes qui demeurent agréable à regarder.

Dernières critiques spectateurs

Thématiques