Ghost Rider : L'esprit de Vengeance

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Cushing Cushing
Copycat Killer - 18 critiques
publié le 06/08/2012 - 20:18
4
 

Mon avis

Nous voici face à un honnête divertissement, meilleur que la première partie sans pour autant être une réussite de l'acabit de Iron Man ou de Captain America.

En effet, l'histoire est très convenue et pourrait se résumer sur le coin supérieur droit d'un timbre poste. De plus, elle démarre sans prendre le temps de vraiment s'installer, un problème récurrent du cinéma de genre moderne. L'histoire est alourdie par nombre de clichés, les scénaristes ont ressorti tous les clichés du livre à l'exception d'un seul : l'intrigue amoureuse. Et pour une fois, je me vois forcé de pester face à l'absence d'une telle intrigue. Ça n'aurait pas fait de mal un peu de tendresse devant tant de violence gratuite et banalisée. Effectivement, le Ghost Rider réalise un véritable ''génocide'' de vilains durant l'ensemble long du métrage : ça devient vite too much.

Par ailleurs, le gros point du noir du film, c'est les personnages ultra stéréotypés et non développés. Ainsi nous avons par exemple Carrigan, un des vilains les plus ennuyeux au look totalement has been et moche. L'histoire préfère la surenchère de violence à des personnages réellement construit et intéressant. Je trouve cela dommage, ça aurait vraiment profité à l’œuvre notamment au niveau des dialogues. Enfin le film souffre d'un montage prétentieux aux effets superflus qui alourdissent un peu plus l'ensemble.

Néanmoins, la production à tout de même des choses positives, déjà les effets spéciaux. C'est rare que j'apprécie l'image de synthèse qui manque d’âme et d'inventivité à mes yeux mais ici je fus conquis : le résultat est soigné et honorable. Le nouveau look et la nouvelle moto du Rider sont géniaux, une vraie amélioration par rapport au premier film. De plus, j'ai également apprécié un autre aspect qui me fait abhorrer habituellement c'est l'humour popcorn grand public : ici au contraire, nous avons juste quelques remarques spirituelles bien placées et quelques comiques de gestes assez inattendu dans ce type de genre (le Rider qui urine par exemple). Ajoutez à cela les ''résumés'' bien pensés qui récapitulent certains points qui m'ont paru plutôt original et bien recherchés. Le réalisateur a aussi réussit à retranscrire, malgré le contexte contemporain, l'ambiance des superbes comics des 70's du Ghost Rider de Friedrich (je vous renvoie au kiosque MARVEL CLASSIC 5 publié par Panini Comics en janvier 2012). Pour finir, je finirais par ce constat : le diable est cool ! En effet, Ciarán Hinds est vraiment excellent dans son rôle de salopard mystique et vaut le détour. En somme, voici un honnête divertissement qui n'est pas sans reproches certes mais qui cherche réellement à être meilleur que le premiers opus. Le résultat n'est hélas pas parfait, mais si l'effort est poursuivit dans cette voie, la troisième séquelle pourra enfin être tout à fait honorable. C'est éventuellement à voir, c'est toujours moins mauvais que Catwoman ou X-Men Origins: Wolverine !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Daroun53 Daroun53
Graine de psychopathe - 133 critiques
publié le 01/07/2012 - 19:59
4
 

Crotte riders

Haaaaa..... par quoi commencé!? Je suis un très bon lecteur des marvels en général, ghost rider en prime! Pour faire simple ce film est totalement à coté de la plaque.... pour pas dire de la planche!!! Au lieu d'un film noir et rempli de démons on a le droit a un nanar psychédélique. Arrêtez les frais les gars!!! L'esprit de la vengeance souffre déjà assez...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Orion666
Graine de psychopathe - 188 critiques
publié le 14/06/2012 - 20:49
2
 

Le feu sacré est éteint

Ne connaissant pas l'univers originel du comic je ne peux que juger en tant que spectateur. Autant le premier était potable, autant celui-ci est mauvais au possible. Des personnages creux, un scénario ressemblant à s'y méprendre au vide entre les oreilles d'une blonde platine de série Z, des effets spéciaux fait juste pour la gueule. Refaire l'historique sans tenir compte du film précédent et le montrer sous forme de flashback dessiné est juste affreux à regarder. C'est dommage sachant que l'idée de départ sur les origines du rider pouvaient donner lieu à quelque chose de fort, mais non, il fallait prendre le diable (aussi flippant qu'un poisson rouge) qui veut retrouver son fiston pour lui piquer son corps et être jeune (tien Naruto aurait pas fait pareil?). Ajoutons à ça un Nicolas Cage fatigué pas motivé pour un sou. Le rider quant à lui a perdu le charme infernal qu'il distillait malgré tout dans le premier opus. Je n'ai même pas le courage de classer ce film en tant que nanar tant il est tombé à coté de la plaque.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1861 critiques
publié le 05/03/2012 - 21:28
4
 

Enfer et damnation... c'est un nanar !

Le premier film était raté, une insulte à l'univers du Ghost Rider. Le tout venant allait trouver ça marrant, divertissant, malgré un ensemble con-con, étonnamment mal joué par Nicolas Cage, et une mise en scène souvent mollassonne; mais le fan de la BD allait crier plus que s'il avait croisé le regard vengeur du Ghost Rider... Le film était ciblé tout public, manquait juste quelques prouts pour s'assurer une clientèle encore plus jeune !

Alors quoi faire pour aller dans le sens des amateurs de la BD, de ceux qui aiment vraiment le Ghost Rider, et calmer leur colère ? Et bien arrêter les vannes Carambar, et les personnages à la Pipo et Mario ! Pari gagné, le film est noir et désespéré... Seulement il faut aussi un bon scénario ! ... "Ah bon ?", j'entends s'esclaffer le regard torve d'un poisson mort, l'un des producteurs qui a eu la gentillesse de sortir la tête de son sac de cocaïne pour nous parler. "Chais, pas, y'avait un SDF qui prenait pas cher et qui avait l'air assez déprimé, alors je me suis dit que ça pourrait le faire...". Ben non, Coco le drame est là, il suffit pas d'enlever quasiment toute forme d'humour à un script pour en faire une version pour adulte. Il faut aussi une bonne histoire, avec de bons dialogues ! "Quoi ??? J'vous entends plus, j'ai la tête couverte de farine !". Ouais c'est ça continue, au moins toi tu vois les choses avec le sourire...

... Mais c'est pas le cas du spectateur (et ne parlons pas du fan de la BD qui attendait une rédemption cinématographique), car outre un scénario absolument consternant, avec des personnages vides et des dialogues de Prisunic; le budget a été revu à la baisse. Alors quand on pouvait s'amuser du premier malgré la connerie ambiante, là on a le droit à des SFX souvent bien sympas mais également parfois bien miteux, des décors sans décors, une mise en scène qui use et abuse d'effets de style pourris et racoleurs qui font mal aux yeux, d'un Christophe Lambert en guest qui se ridiculise à nouveau débitant mollement des conneries la gueule peinturlurée au Ripolin, et... ... quoi "et" ??? Y'a pas de "et", y'a rien d'autre...

Putain, le scénar il pue bien du slip quand même hein. Il est envahi par les morbacs qui ont déjà tout bouffé avant que le film soit shooté... Mais merde, que y'ait moins de budget c'est une chose, mais pourquoi accepter un scénar aussi pourri ? Pourquoi tourner ça ??? Ça tient pas debout une seconde et empire au fur et à mesure; c'est dramatiquement con et ne mène à rien. Cage a arrêté ses grimaces gaguesques, et nous sort son plus beau stock de tronches tourmentées, même (et surtout) les fonds de catalogue, mais au service de quoi ? Pourquoi accepter de jouer un truc pareil ? Il doit avoir encore suffisamment de pouvoir et d'influence pour refuser un scénar pareil non ??? Lui qui clame partout être un fan de la BD, Merde !!!

Voilà, le film est crétin, abscon, pas débile "pouèt-pouèt" comme le 1er, mais bien bien con quand même. Vous y trouverez quelques scènes d'action pas trop mal torchées, amusantes ça et là, mais très en-dessous de ce qu'on pouvait attendre des réalisateurs qui ont livré les bombes filmiques "Hyper-Tension 1 & 2". Mais la connerie ambiante risque de vous lasser, car ce n'est pas un nanar comme les autres dont ont se fout gentiment... c'est une adaptation de Ghost Rider. Et bien sûr pour la promo, on vous avait présenté ça comme un retour aux sources du personnage, rien à voir avec le premier, et mes couilles... C'est ça mentez les gars, mentez bien pour vendre votre merde, ça nous donne encore plus envie de s'acharner quand on voit le résultat !

La séquence de transformation du Ghost Rider sur sa moto, est d'ailleurs très embarrassante de... pfffff, que dire ? Nullité ? Connerie ? Médiocrité ? Ridicule ? Amateurisme ? J'en sais rien... c'est juste pitoyable ! Et si certains combats restent acceptables, voire pas mal du tout; d'autres, avec un filtre à couleurs tout pourri censé sûrement cacher le fait que ça été tourné dans le jardin de Mémé exilée en Ukraine, vous donnent vraiment l'impression qu'on vous prend pour un con ! Mais pas un con comme ça pour rigoler hein, non, un gros con, on te prend pour un gros gros con, un con de compétition qui va tout de suite rejoindre Francis Verber et Thierry Lhermitte pour leur raconter après la projection à quel point il a aimé le film. "Le Dîner de Cons 2: The Ghost Rider, Spirit of my Balls Reviews", bientôt dans vos salles...

Les 75 000 000 $ de budget (dixit imdb) je les vois pas. Ou alors ils ont été dépensés en cocaïne et en putes... Demandons à nos producteurs: "On est occupés !"... On s'en doutait...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Seifer
America's Most Wanted - 642 critiques
publié le 26/02/2012 - 02:38
6
 

Mon avis

Je viens de decouvrir ce ghost rider 2 et donc cette suite est mieux reussie que le premier du nom, mais pas grandiose non plus. C'est juste un blockbuster, rien de plus, avec une histoire à deux sous et un nicolas cage comme a son habitude en ce moment, très moyen. A classer parmis les moins bien des marvel.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Punisher84 Punisher84
I am Legend - 1390 critiques
publié le 22/02/2012 - 14:23
4
 

Nicolas Cage et la coupe de feu

S'il y a bien un héros malmené dans la carrière cinématographique de Marvel, c'est surement le Ghost Rider. Censé être le Punisher de l'enfer sur terre en encore plus trash, nous n'avons eu droit jusqu'ici qu'à un Nicolas Cage délirant dans son style, sans plus. Je passerais les détails pour dire que ce nouvel épisode ne fait guère mieux et parfois même pire. Ajoutez à cela les réalisateurs de Crank et Ultimate Game et votre avis sera encore plus difficile à écrire. Dans leurs films, il y a du bon et du moins bon. Comme par exemple le héros qui ne sert que de bouc-émissaire. Car mise à part les scènes d'action qui ne sont pas toutes bien torchées, il faut bien avouer que Nicolas Cage ne sert à rien ou presque. Tout au plus dans la première séquence du film ou nous le retrouvons tel un fantôme dans un hangar tout pourri. Même si Idris Elba a toujours cette magie en lui, le reste de ses acolytes ne fait guère mieux. Ciaran Hinds tire la tronche et Christopher Lambert s'enfonce encore plus dans le gouffre qu'il s'est lui-même creusé. Heureusement la méconnu Johnny Whitworth apporte avec son interprétation délurée un peu de piment frais dans cette aventure. Mais le problème est toujours présent car quelques bonnes interprétations ne suffisent pas à renflouer les caisses du plaisir. En plus le scénario est encore plus indigeste que celui de Mark Steven Johnson pour le premier film. Le héros qui doit récupérer l'enfant du diable pour une pseudo église pour ainsi retrouver son aspect humain, j'ai déjà donné un millier de fois. Je pense plutôt que l'essentiel à été misé sur la mise en scène du duo Neveldine/Taylor que sur un éventuel « reboot » du personnage. Plus sombre ? Non. Plus con ? Oui. Arrivé à ce stade, il ne nous reste plus qu'à apprécier ce qui fait la gloire des metteurs en scènes. Le problème c'est sur une heure et demie, l'élastique s'est cassé au moins 3 fois !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Papa jupiter Papa jupiter
America's Most Wanted - 461 critiques
publié le 21/02/2012 - 17:01
6
 

Bis repetita

Tout le monde se souvient de "Ghost Rider" premier du nom (ou devrai-je dire tout le monde essai de l'oublier !), un grand moment de déconnade pas du tout assumé qui évacuait le côté "dark" du personnage par la cuvette des chiottes afin de le transformer en représentant Butagaz. 5 ans plus tard, "Ghost Rider 2" débarque dans les salles obscures (en 3D et ça commence vraiment à m'faire chier !), sous la houlette du duo Neveldine / Taylor (Hyper Tension 1&2, rien d'autre à ajouter...) Pas la peine de vous mentir donc, on rit de nouveau à s'en décrocher la machoire mais à une différence près : cette fois c'est du délire à 100 % assumé. En soit ce n'est pas une surprise vu la filmo des deux énergumènes cités ci-dessus mais j'aurai préféré voir un Rider bien sombre dans la lignée de la gamme Marvel Knights version comics sortie récemment. De "dark" il n'y a qu'une seule chose c'est le nouveau look du Ghost Rider qui fait des merveilles à l'écran : tenue en cuir et moto bouillonnante comme si ça venait de sortir d'un four crématoire, ainsi que des émanations de souffre superposées à un lit de flamme des plus réaliste. A chacune de ses apparitions il me donnait l'impression de suffoquer... Mis à part ce détail réjouissant, le film n'est qu'une perte de temps et d'argent, un fourre-tout sous ecstasy où l'on peut croiser un Nicolas Cage sans moumoute qui a pété un fusible, un Idris Elba qui a oublié d'enlever les lentilles qu'il portait dans "Thor", un Christophe Lambert qui s'est perdu sur le tournage, des moines qui jouent de la mitraillette, un exorcisme torché avec les pieds, un Satan avec une tronche qui se barre de coin, un bad-guy albinos qui a le pouvoir de putréfier... vous en voulez encore ?... allez, soyons fous, des dialogues totalement absurdes, un Rider qui pisse du feu et dégomme des mecs patibulaires à coup de grue, le tout agrémenté d'une vague histoire de possession et un grand nombre de raccourcis et / ou erreurs scénaristiques. Autre chose, le chef décorateur c'est pas beaucoup foulé ! A part quelques décors en carton, c'est le désert (au sens propre) pendant 1h35 !!! Pour toute personne qui a déjà ouvert une BD et qui sait que le Rider est un justicier urbain, je trouve que c'est limite blessant. Dire que les producteurs vantaient leur film comme étant une sorte de "The Dark Knight" par rapport à celui de Mark Steven Johnson... euh, non les gars, c'est juste un film fun et complètement con !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?