Never Sleep Again: The Elm Street Legacy

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1877 critiques
publié le 30/05/2010 - 19:21
10
 

Mieux que dans vos rêves les plus fous!

Vous l'aviez rêvé? Vous vous disiez que ça n'arriverait jamais? Vous fantasmiez depuis si longtemps un documentaire précis avec la plupart des intervenants du film, que vous vous disiez que cela ne pourrait être réalisé que dans un rêve débridé??? Et pourtant... et pourtant si, le voilà: un documentaire de 3h 58 mn, je répète, ce n'est pas une faute de frappe: trois heures et cinquante huit minutes, sur l'intégralité de la saga du farceur d'Elm Street! Et je ne compte pas les bonus à foison du 2nd dvd...

Que dire, que dire l'émotion passée? Et bien qu'elle n'est pas encore passée une semaine après l'avoir vu, tant ce documentaire est précis, passionnant, bourré d'infos uniques et démentielles, et compte la présence de tellement de personnes (producteurs, metteurs en scène, acteurs, scénaristes, ...) de chacun des volets que l'on croît... rêver!!!

Chacun des films est passé au crible, dévoilant des détails sur les tournages qui expliques beaucoup de choses, donnant la parole à certaines personnes qui "se lâchent" sans langue de bois, et se montrant tellement généreux en infos, que l'on croît... rêver!!!

Ce qui fait que je ne donne pas la note maximale, c'est qu'il y a un décalage entre le début et la fin du documentaire. En effet, même si tout le long du métrage le détails ne manquent pas, et les erreurs de production sont clairement dites, il est étrange de constater tout de même que l'on donne au montage une part plus franche aux intervenants critiqueurs sur le 2e Freddy, que par la suite, où l'on fait plus parler les artisans donnant leurs intentions positives, et beaucoup moins ceux déçus par le résultat final.

Aussi on apprend que Freddy 2 est considéré par tous comme une erreur de parcours, un film avec beaucoup de qualités mais bancal, la faute à un scénario qui a été torché vite fait pour exploiter un film dont le succès avait surpris, et qui tombait à pic pour sauver une société de production au bord du gouffre, avant que l'engouement ne retombe... Saviez-vous que Robert Englund avait failli ne pas reprendre son rôle dans le 2e opus? Qu'il avait été remplacé par un autre, mais au regard des résultats catastrophiques (une démarche bancale que l'on peut voir fugitivement dans la scène des douches juste avant que le prof de sport se fasse tuer: Jesse disparaît dans la fumée et apparaît la silhouette de Freddy), il fut évident que Robert Englund était déjà irremplaçable!

On apprend également que Freddy 4 et 5 on été commencés sans scénarios terminés (ce qui explique énormément de choses!), que le 5 a été ultra censuré (images à l'appui), mais contrairement au 2, beaucoup racontent les tournages sans réellement pointer du doigt les erreurs en les verbalisant ouvertement. Mais l'intérêt du documentaire reste tout de même incontestable...

Tous le monde semblait avoir beaucoup de bonne intentions sur Freddy 6, en lui donnant un ton carrément cartoonesque, même Robert Englund semblait partant, mais il aurait été bien qu'ils analysent sincèrement le décalage avec le concept de départ, la déception des fans, et une fin de toute façon ratée, sans que ce ne soit que suggéré dans le documentaire par l'opinion de quelques uns. Un intervenant dit quand même clairement que cette fin était pourrie, et n'arrivait même pas à la hauteur de celles de Freddy 3 ou 5 qui lui paraissait bien plus dignes de clore une telle série...

Bien sûr Freddy 7 tentera avec plus ou moins de bonheur de rendre dignement hommage à l'ami Freddy, qui cette fois-ci ne rigole pas, pour notre plus grand bonheur. On en apprend également beaucoup sur le "Development Hell" de Freddy vs. Jason, et c'est seulement dans les bonus du 2nd dvd, en scènes coupés que l'on peu écouter l'opinion des initiateurs de la série sur le remake, et ... Ouille!

En tout cas quel immense plaisir de revoir, parfois 25 ans après des acteurs que l'on avait tant aimés, de les écouter, et de satisfaire sa curiosité en voyant à quoi ils ressemblent maintenant. Certains ont bien vieillis, d'autres moins... et certains sont méconnaissables comme par exemple Mark Patton qui jouait Jesse dans Freddy 2 (film que je suis un des seul à adorer), qui nous avait à mon avis livré une interprétation gravement sous-estimée; ou bien Tuesday Knight, l'actrice qui avait remplacé Patricia Arquette dans le rôle de Kristen Parker dans Freddy 4, et qui a tellement changé physiquement (en mal), que l'on croît... rêver!

On peut regretter que l'on nous montre pas dans leur intégralité toutes les scènes censurées de Freddy 5, et que certains intervenants n'aient pas la même objectivité avec Freddy 4, 5 et 6, qu'ils ont pu avoir avec le 2, mais à part cela, ce documentaire est immense, unique, à tel point que l'on croît... rêver !!!

Avez-vous apprécié ce commentaire ?