Liste des Critiques pour Crime et Châtiment

Il n'y a aucune critique enregistrée pour ce film. Vous pouvez aussi ajouter votre critique !

Out of the Dark
Santa Clara, Colombie, 1992. Une maison isolée la nuit, un homme seul et l’orage qui gronde à l’extérieur. La sonnerie du téléphone retentie et après un brèf échange, l’homme déclare à son interlocuteur que ce qu’il lui demande sera la dernière chose qu’il fera, puis raccroche. Il se saisit alors de dossiers et entame de les brûler. Surpris par des coups donnés à la porte d’entrée, il se...
Krampus - The Reckoning
Le détournement des fêtes de Noël au profit d’un spectacle gore n’est pas né d’hier. En lieu et place des psychopathes affublés d’un peignoir rouge et d’une barbe blanche, le cinéma de genre aime à exploiter certains mythes. Les années2010 auront été marquées par Saint , DTV relativement sympathique qui dévoilait le véritable visage de Saint-Nicolas. Depuis, c’...
Le Monde fantastique d'Oz
Oscar Diggs est un magicien sans envergure qui multiplie les tours de pacotilles pour impressionner une foule crédule. À la suite d'une altercation, il s'enfuit dans un ballon, mais échoue dans une tornade à la violence inouïe. À son réveil, il découvre le merveilleux pays d'Oz et ses habitants... Inutile de présenter Sam Raimi, l'homme derrière une certaine saga culte horrifique...
Zombie Shark
Quand il s’agit de tourner des films de requins fauchés aux velléités purement mercantiles, les producteurs ne sont jamais avares en aberrations scénaristiques et biologiques. Entre des poissons mal fagotés ou un contexte ubuesque, la sharksploitation multiplie les exactions pour malmener les squales. De même, la récidive tient autant à la présentation de bestioles hybrides qu’à un...
Véritable Histoire de Blanche-Neige, La
Sincères félicitations, mon gars. Tu as fait du bon boulot et j'espère que tu as été rémunéré en conséquence. Je te souhaite également de travailler un jour à un niveau plus élevé de production, car tu as du talent, et ce serait gâcher que de le laisser moisir dans les tréfonds du cinéma de série Z. Non, je ne m'adresse pas à l'inénarrable David DeCoteau (D.D. pour les intimes). Ces compliments...