Dinocroc Vs. Supergator

2.0/10
Dinocroc Vs. Supergator

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de LeWolfer LeWolfer
Graine de psychopathe - 89 critiques
publié le 21/08/2015 - 01:37

Aucun intérêt

C'commentaire va pas être bien long, Dante_1984 ayant dit à peu près tout c'que j'voulais balancer.

Question écriture, tout est dans le titre : un gros croco avec une morphologie de T-rex et un gros croco coiffé à la Vegeta se promènent peinards sur une île quand une bande de méchants zhumains tous plus incompétents les uns que les autres décident de se rebiffer contre leur régime alimentaire. Probablement des terroristes écolos végétariens.
Réal inexistante, direction d'acteur itou.
Toutes façons, y a pas d'acteurs. Juste un troupeau de crétins monoexpressifs et de bimbos pas jolies (sauf une ou deux, pitêt, mais elles se font toutes bequeter).
Les fx sont corrects, sans plus. Par contre, leur utilisation les rends ridicules : le croco qui attend patiemment sans bouger que les débiles aient fini de réciter leur texte avant d'attaquer, ça flingue un peu l'ensemble de la scène (qui pourtant est une clé pathos du métrage... à ceci près qu'on se marre plus qu'autre chose, sauf les infographistes, qui eux pleurent de voir le boulot gâché par une mise en scène neuneue).
Si j'ai parviendu à vous faire sourire, tant mieux, parce que le film, lui, n'est pas très drôle, malgré quelques efforts en ce sens dans certaines répliques... mais ça vole pas très haut (sans pour autant déraciner les pâquerettes, c'est déjà ça).

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 27/07/2011 - 12:50
2
 

Arnaque reptilienne

Deux reptiles génétiquement modifiés s'échappent de leur laboratoire et sèment la terreur sur une île. La filmographie de Jim Wynorski est fournie en navets, c'est un fait. Ce titre mettant en scène deux monstres surréalistes n'a rien d'avenant. Il semble que les producteurs de ce Dinocroc Vs Supergator souhaitent rivaliser avec des horreurs telles que les Mega shark et autres mega stupidités d'Asylum. Avec de pareils projets aussi ambitieux qu'un canard gonflable prêt à traverser l'Amazone, ce type de nanars bon marché met à mal un genre aux concepts de bases extrêmement restreints (un peu comme le slasher).

Le survival animalier tend à se décrédibiliser de lui-même avec ces sombres petites productions qui font peine à voir. Étrangement, le nouveau film de Jim Wynorski se rapproche de Komodo Vs Cobra (également du même réalisateur). Une île, deux monstres et des idiots en guise d'appâts. Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, les effets spéciaux sont un moindre mal en comparaison du jeu d'acteurs absolument lamentables. Certes, les créatures ne ressemblent pas à grand-chose (un dinosaure à tête de croco et un alligator croisé avec un hérisson), mais les incrustations sont acceptables (la plupart du temps).

Non, les tréfonds de la médiocrité sont atteints grâce à une paire de bras cassés aux talents inexistants. Rarement, les répliques d'un film n'ont manqué autant de cohésion et de naturel. L'interprétation est poussive, ridicule. En un mot : inepte. A cela, on ajoute un scénario insipide à l'intérêt dérisoire où des midinettes se promènent en bikini et où des commandos du dimanche prennent en chasse nos fameux monstres. Quant à la bande-son, elle est exécrable au possible. Des musiques aux airs de trompettes éraillés, les hurlements des créatures identiques à celui du T-rex dans Jurassic Park (en moins saisissant), des doublages accablants, rien ne nous est épargné.

Bref, Dinocroc Vs Supergator est une calamité à tous les niveaux. Un nanar sans nom où se côtoient deux malheureux reptiles au sens éthique très discutable. Il n'en faut pas plus pour se rendre compte que le résultat final est un ramassis de débilités absconses. L'improbable se mêle à moult incohérences et autres plagiats éhontés pour traduire la fainéantise de l'équipe. Même David Carradine se contente du strict minimum. Le film de Jim Wynorski n'est à aucun moment capable de divertir ou d'amuser au second degré les rares courageux qui tenteront le voyage. Incroyablement mauvais.

Portrait de Jason71 Jason71
Graine de psychopathe - 110 critiques
publié le 17/10/2010 - 16:31
2
 

Mon avis

Navet pur jus avec comme pour habitude deux monstres (génétiquement modifiés cela va de soit) crocodilien dont le nom est fortement bien recherché... Note: Le slogan du film est copié de Alien versus Predator

Dernières critiques spectateurs

Thématiques