L'Empire des ombres

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Orion666
Graine de psychopathe - 188 critiques
publié le 08/01/2013 - 19:55
10
 

Ayez peur de votre ombre

Voilà une belle surprise que ce Vanishing on 7th street (titre original ayant plus la classe que la traduction française). Ici pas de créature sautant sur les braves gens, pas de fantôme (quoique) cherchant à tuer les bourgeois. Pas de pourquoi ni de comment non plus, juste un fait, une réalité hors de toute rationnalité: les humains semblent tous avoir disparu. Enfin, presque tous.

L'histoire suit une trame déjà souvent utilisée, les survivants se regroupent dans un bar, dernier endroit où la lumière subsiste et empêche les ombres d'entrer. Les explications possibles (où tentatives d'explications) à propos du phénomène sont toutes relativement insatisfaisante mais ce n'est pas le principal. Le film réussit habilement à flanquer la frousse en nous mettant face à la plus vieille peur qui existe, celle qui est ancrée au fond de nous depuis notre enfance: la peur du noir et de ce qui s'y cache.

Certains voudront sûrement avoir une explication finale, quelque chose qui permette de mettre la rationnalité sur les faits, mais rien ne viendra et c'est tant mieux, l'inexistence d'explications rendant l'histoire plus crédible.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de FesterCoffin FesterCoffin
America's Most Wanted - 344 critiques
publié le 26/05/2011 - 19:07
6
 

Pas mémorable

Pas incroyable ce film. Quand est ce qu'un mec (ou une femme) va avoir l'idée de nous pondre Alan Wake en film. Il y avait eu aussi un épisode de la série Fear Itself qui traitait aussi de ses ombres...(la lumière pour s'en protéger) mais force est de constater que tous ces essais ne sont pas concluant. Pour en revenir au film, c'est pas mal ca se laisse regarder mais c'est vrai que le manque d'explication est frustrant. Et puis c'est mou, osons le dire.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Lebreihz Lebreihz
I am Legend - 2308 critiques
publié le 19/05/2011 - 18:49
8
 

Black out

Je dois dire que l'on éprouve une certaine angoisse lorsque l'on visionne ce film, et on se demande qu'est ce que tout cela signifie ? C'est là que le film coince un peu car il est avare en explications et se concentre uniquement sur ces 4 survivants enfermés dans leur taverne.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Seifer
America's Most Wanted - 642 critiques
publié le 14/05/2011 - 13:07
8
 

Mon avis

Ce film, je l'ai trouvé bien mais peu appronfondi dans l'histoire: les ombres sont venues comme ça, on n'en sait pas plus. Par contre les effets sont bien faits et les musique mettent parfaitement l'ambiance. Reste qu'il aurait dû travailler plus sur l'histoire qui au final est juste sympa mais qui aurait pu être super. Au niveau, des acteurs, rien à dire, le film a de belles scenes mais helas peu fignolées. Ne vous attendez pas à un film avec de l'action non-stop.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 06/05/2011 - 10:17
8
 

J'existe

Avant de se concentrer sur le film en lui-même, il est un point important qu’il faille préciser : toutes les interrogations qui découleront de l’histoire, que cela soit avant, pendant ou après, ne trouveront aucune réponse. Pis, vous aurez la sensation que le récit engrange davantage de questions qu’il n’en résout. Comment et pourquoi la « tempête » est arrivée ? Vous ne le saurez pas. Si l’on s’arrête à cela, L’empire des ombres se révèle plus frustrant qu’intéressant. Pourtant de par son concept de départ et le peu de personnages impliqués, l’histoire s’avère plaisante à suivre. Aux commandes, Brad Anderson. Réalisateur du très étrange et non moins incroyable The machinist. Nul doute que ce nouveau projet suscite les plus grandes attentes.

Une tempête inexpliquée coupe l’espace d’un instant l’électricité de la ville de Détroit. Une fois les ténèbres éclaircies, toute la population (à l’exception de rares survivants) a disparu en laissant vêtements et objets personnels. Pendant une nuit, nous suivons donc le périple d’individus ayant réchappé au curieux phénomène. Là encore, on ne saura pas pourquoi certains sont épargnés plutôt que d’autres. Il y a bien cet effet de lumière permanent (le briquet, la lampe frontale…) lors de la coupure générale, mais rien de bien satisfaisant. À noter que l’histoire de l’île de Roanoke fait une petite incursion dans le scénario. Pour ceux qui s’y intéressent, le sympathique Lost colony se révèle l’un des rares métrages (pour ne pas dire l'unique) à traiter du sujet.

Pourtant, l’atmosphère de terreur qui émane de ces rues désertes ne parvient pas à nous convaincre pleinement. Cette invasion latente se rapproche sensiblement de Pulse où les défunts envahissaient le monde des vivants. Seulement, l’action est davantage axée sur les doutes et l’incompréhension des protagonistes plutôt que sur le danger permanent de la situation. Il suffit d’éteindre les lumières pour se retrouver menacé par les ombres. Celles-ci deviennent alors le reflet des regrets de chacun. Une sorte de catalyseur qui éclate au grand jour pour remettre les compteurs à zéro. Mort, passage dans un autre monde ou une dimension parallèle, les hypothèses ne manquent pas et ce n’est pas le réalisateur qui éclairera votre lanterne puisqu’il vous laissera à votre seul jugement.

Bref, L’empire des ombres se révèle un tantinet décevant lorsque creuse le fondement même de son concept. Même s’il est parfois préférable de laisser vaquer la libre interprétation chez le spectateur, on se retrouve, ici, livré à nous-mêmes. La mise en scène se veut posée et s’appesantit sur une galerie de personnages restreinte (mais éclectiques) plutôt que sur l’urgence d’un pareil événement. De fait, certains passages peuvent se révéler longuets, voire ennuyants. Toutefois, le plus gros point faible du film réside sans nul doute dans son dénouement hautement subjectif. Une fois de plus, un final aux relents bibliques qui prônent l’avènement d’un nouvel Éden construit sur les bases d’un monde déchu. Un parti pris qui gâche une entame nihiliste et profondément inquiétante sur notre devenir.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Killer klown Killer klown
Graine de psychopathe - 122 critiques
publié le 13/03/2011 - 17:12
6
 

Explications ???!!!!

Film avec pas trop d'action et encore moins d'explications sur les ombres, pourquoi les gens disparaissent..... le film se passe à 95 pour cent dans l'obscurité, bon bref sans plus.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?