Wolf Town

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Dante_1984

Un loup averti en vaut deux

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
4
 
Après les frasques lénifiantes d'’un ours en mal d’amour (et non, je ne parle pas du film de Jean-Jacques Annaud), John Rebel récidive presque aussitôt en s’attachant cette fois-ci à des canidés soucieux de conserver leur territoire. En effet, les intéressés s’insurgent contre des étudiants du dimanche qui décident d’occuper la bien nommée Paradis, tanière des loups. Superbe week-end en perspective. Certes, il est difficile de fustiger l’histoire d’un survival animalier. Rarement d’une originalité transcendante, elle se révèle le plus souvent le prétexte à un déferlement d’attaque de bestioles plus ou moins crédibles à l’écran. C’est un peu comme si l’on exigeait de la part d’un slasher de prendre les apparats d’un thriller psychologique. Autrement dit : c’est inapproprié.

Pourtant, les perspectives sont loin d’être réjouissantes avec Wolf town. On commence par la mise en place de personnages grotesques et stéréotypés au possible. Les deux amis et le couple disposent d’un charisme proche d’un ballon de baudruche. Tout comme ce dernier, leur caractère se dégonfle aussi rapidement que les événements tardent à venir. À cela, la brochette d’acteurs ne cabotine pas vraiment, mais ont une fâcheuse tendance à se perdre dans une interprétation dirons-nous redondantes. Cela nous donne droit à des réactions farfelues quant aux situations présentées. Une introduction vue et revue donc qui laisse peu d’espoir à une histoire très prévisible de contenter les spectateurs.

En effet, les tenants et les aboutissants de ce scénario (écrit par trois personnes !) ne réservent aucune surprise. Étant donné le peu d’intervenants (quatre), l’on devine aisément qui survivra ou pas. Qui plus est, les situations se succèdent et se ressemblent. On s’isole dans le saloon, dans une grange ou une maison. Entre temps, on tente de fuir, mais les loups nous rattrapent. Alors on se barricade autre part. Plutôt limité comme perspectives. Du côté des rares points intéressants à se mettre sous les crocs : les loups. Pas de trucages grossiers ou d’images de synthèse à trois francs six sous, ici on nous offre de véritables animaux. Un bémol néanmoins concernant les attaques. Les hors-champ et la caméra frénétique rendent l’action illisible. Hormis l’exposition des cadavres en fin de parcours, le film pourrait être classé tout public.

Malheureusement, Wolf town ne créera pas la surprise et n'est même pas un divertissement à conseiller. À l’instar de Bear, l’on remarque la fâcheuse manie de John Rebel à masquer ou désordonner les attaques des animaux tueurs pour ne pas froisser les bonnes mœurs. C’est frustrant, mais surtout peu respectueux de l’amateur de ce genre de spectacle. Si le rythme de Wolf town se veut plus soutenu que Bear (très ennuyeux), la répétitivité des séquences n’a d’égal que celle des dialogues pour le moins sommaire et, à certains égards, risible. Je vous épargnerai les moments où l’on hurle dix fois « laisse-moi y aller ! » ou les habituels « Qu’est-ce qu’on fait ? ». Seul point positif en dehors d’un cadre qui ne fait pas d’étincelles, mais se trouve bien exploité : les loups. Une véritable gageure d’employer de vrais animaux sur un plateau de tournage. On salue donc l’initiative, mais c’est bien peu pour rattraper un film convenu, bancal sur le plan de la mise en scène et surtout déjà vu dans d’autres contrées.

publié le 12/07/2012 - 13:47

Mon avis

Seifer (America's Most Wanted - 642 critiques)
8
 
Ce film est sympa mais il y avait mieux à faire quand même. Une petite tension s'installe, mais le film est trop previsible pour choquer. Les acteurs eux sont moyens. Pour un direct en dvd, et pour un film à petit budget, Wolf Town se défend bien, john rebel sens sort avec les honneurs. Ce film mérite qu'on le regarde une fois car dans le style y a pire.
publié le 21/01/2012 - 06:26
Portrait de Crowdead

Vilain le chien !

Crowdead (Graine de psychopathe - 231 critiques)
6
 
Quatre étudiants se retrouvent dans une village abandonné depuis pas mal d'années, et sont attaqués par des loups. John rebel, fan d'animaux attaquant à chaque fois 4 jeunes semble-t-il (on lui doit aussi le un peu mou grizzly avec 2 couples coincés dans leur caisse face a un gros nounours pas content), propose un film correct. Utilisant de vrais bêbêtes, on évite les catastrophiques images de synthèse façon asylum et le tout sonne tout de suite moins nanardesque. Malheureusement, tout est cousu de fil blanc, les personnages sont vu et revus, les dialogues un peu niaiseux, et surtout l'histoire n'avance pas ! Distrayant, mais pas de quoi grimper aux rideaux. A voir une fois à la rigueur.
publié le 09/12/2011 - 13:31

Derniers commentaires