Code 77

8.0/10
Code 77

Critiques spectateurs

Réalisateur: Brad Watson Avec Kelly Adams, Jonathan Rhodes, Lucy Evans, Calita Rainford, David Horton

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Bzittt Bzittt
Graine de psychopathe - 199 critiques
publié le 30/08/2011 - 13:30
10
 

L'heure du ragnarok

Et si la bible permettait d’acquérir la connaissance absolue? c'est ce que vont tenter de vérifier trois pirates informatique de génie en s'infiltrant dans les serveurs du Vatican afin d'y récupérer les originaux des saintes écritures dans le but de les confronter à un programme ultra perfectionné capable de les déchiffrer au delà de 2 dimensions. Zoé petite amie d'un des hacker et sa meilleure amie se retrouvent par hasard au milieu de ce projet dingue. Et si leur présence n'était pas si anodine?

Voilà un postulat bien séduisant et terriblement ambitieux et code 77 mêlant les codes du thriller, du fantastique, de la science fiction et de l'horreur, réussit le tour de force de proposer un point de vue passionnant tout en étant divertissant.

Brad Watson à l'idée de génie de choisir le huis clos et évite ainsi de se disperser inutilement, c'est donc dans un appartement au travers de 5 personnages qu'il posera ses questions métaphysiques qu'il ouvrira à une vision plus globale du monde au travers de multiple écrans diffusant des programme tv et des aller-retour effectués dans la première partie. Nous sommes donc dans un vase clos ou tout est tourné vers l'extérieur.

Pour que cela fonctionne il lui fallait des personnages type, on aura donc droit à la dépressive, l'égocentrique, le brave type, l'hystéro et la nana "normale" et c'est le choix des acteurs qui fera la différence, très convaincants il donne une vrai profondeur à ce qui n'aurait put être que des caricatures exaspérantes.

Il fait le choix de poser ses bases tranquillement, la première partie est donc plutôt lente, il navigue de l'extérieur vers l'intérieur on commence à l'extérieur de l'appartement puis on y entre, puis on en ressors pour y revenir une ultime fois, et on se retrouve plus ou moins dans la situation de la "fille normale" qui débarque un peu en outsider, on se dit que ces trois pirates informatique sont barges et à la fois notre curiosité est piquée au vif, on a même de la sympathie pour eux.

Une fois les portes de l'appartement définitivement refermées le rythme s'emballe et la tension monte crescendo, l'accomplissement de la tâche, les menaces extérieures potentielles ou avérées, la cohabitation forcée et l'émergence des véritables aspirations de certains personnages, jusqu'à la folie et l'apparition d'une force qui dépasse l'entendement.

Code 77 se révèle intelligent dans son propos comme dans sa mise en scène et terriblement efficace. A voir.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?