Headless Horseman

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Bliss91
America's Most Wanted - 545 critiques
publié le 24/04/2011 - 19:00
4
 

Sans Queue Ni Tête !

Un version Nu image du Cavalier Sans tete...Une version de la legende tranposée au XXeme siecle...un Cavalier qui chevauche une moto...je continue ou je m'arrete ! c'est ca c'est bon j'arrete je vais plus loin quelques mots et on a resumé l'entreprise delirante que ce film tente d'etablir ! Pas de grandes pretentions mais quelques coups interressants dans ce film notamment avec des giclées de sang pas mal faites.Les FX restent tout juste correct pour ce genre de production. Le film reste un patchwork de Film du Genre de Detour Mortel et Délivrance agrementé de quelques miettes de la legende du Cavalier sans Tete. Rien de bien passionnant sauf pour une petite troisiéme partie de soirée, aux frontieres de l'ennivrement d'un bon groupe de potes ce film pourrait constituer une belle barre de rire. L'ensemble reste donc trés moyen dans l'ensemble, la prestation des acteurs nous ennuie profondément, seules les tetes arrachées en valent le detour humouristiques !
Portrait de Hazem Hazem
Graine de psychopathe - 76 critiques
publié le 06/04/2011 - 13:20
8
 

Le cavalier sans queue ni tête

Quand on réfléchit bien, les critères cinématographiques ont beaucoup évolué, ce qui est tout à fait normal avec l'évolution des techniques, mais il est moins évident de constater qu'ils ont également évolué grâce (ou à cause) des changements des mentalités. Effectivement, il fut un temps où montrer du sang ou tout simplement montrer de la violence dans un film était tout à fait inimaginable alors que c'est maintenant monnaie courante. La mort est un peu banalisée et cela apporte alors de lourdes conséquences sur le cinéma d'horreur. Non, je n'entrerai pas dans le débat sur la violence visuelle, je voulais juste démontrer que la mort, aujourd'hui, ne signifie plus grand-chose à l'écran hors du cadre scénaristique...

Pourquoi je vous parle de ça alors qu'il s'agit d'une critique de film ? Eh bien, tout simplement parce que dire que Headless Horseman est mauvais, ce serait tenter de défoncer une porte ouverte mais dire qu'il s'agit d'un film d'horreur gentillet, ça se comprend un peu moins bien quand on y réfléchit...

Il est évident que le film est assez stupide dans son ensemble : ça fait penser à un mix foireux entre "Sleepy Hollow" et "2001 maniacs", les personnages sont cons comme des poireaux, l'histoire part un peu en couille et les effets numériques sont ringards... C'est vraiment dommage car là où "Headless Horseman" réussit, c'est dans ses scènes de meurtres assez nombreuses et, pour la plupart, réussies. En effet, elles font preuve d'une très grande violence, d'autant que le cavalier ne semble pas décapiter ses victimes vite fait bien fait comme celui de Burton, lui, il va carrément jusqu'à leur arracher la tête avec un coffre de voiture, faire des sauts acrobatiques au-dessus de sa victime pour la décapiter à mains nues ou encore jeter sa victime au sol de manière à ce que sa tête tombe sur un piège à ours... Oui, certaines scènes gores sont d'une très grande originalité, d'autres carréments repompées sur d'autres films (le plus évident étant celles où les héros voient une de leurs amies se faire décapiter sous les lattes du plancher) mais quand même pas mal foutues.

Voilà, comme nous avons pu le voir, le film est un peu naze mais très violent ! Bon, passons au scénario, et là, mesdames et messieurs, c'est le gros morceau ! Non seulement il part en couille à partir du moment où on apprend que les deux-mille et... euh... les habitants, devraient être morts depuis un bon bout de temps mais comme ils avaient pas trop envie, ils ont prêté serment avec le cavalier sans tête qui était un tueur d'enfants tué par un curé avec une grosse épée sacrée à la Zelda. Ce curé-même qui a pu reposer en paix (presque en fait) mais, comme c'est un bon farceur, l'a dissimulée quelque-part on ne sais pas où et de toutes manières, on s'en fout puisque tant que le cavalier tuera des gens à Halloween, ils continueront à vivre. Conclusion : voilà le secret de l'immortalité ! Achetez un cavalier sans tête domestique qui fera tout le boulot à votre place du moment que vous lui trouvez des jeunes cons à décapiter !

Oui, comme vous avez pu le voir, le scénario est assez stupide mais il témoigne quand même d'originalité : le scénariste a décidé que Washington Irving était un écrivain qui serait passé par le village des méchants paysans et réécrit leur histoire à sa fantaisie en version édulcorée. L'intention est bonne mais c'est pas du Burton...

Au final, derrière les aspects nanards de "Headless Horseman" se cache un film quand même pas mal violent et, ma foi, assez étrange de par son aspect visuel à la fois recherché mais quand même foiré, et c'est vraiment dommage car il y avait plein de bonnes intentions et l'originalité est présente : le cavalier peut décapiter ses victimes avec des batarangs (!!!) et des muscles sanglants qui sortent de son cou reforment son visage (re!!!). Mais le tout est tellement cheap et tellement mal joué que ça en devient gênant mais l'expérience prend une toute autre dimension quand on le regarde avec des amis. Bref, ce film de cavalier sans tête est un Nu image pas super terrifiant ni super intéressant mais qui pourra satisfaire les amateurs de curiosités cheap et de gore qui tache... De plus, on ne s'ennuie pas pour autant, un bon deal donc quand on le trouve en occasion et qu'on ne sait pas trop quoi faire...

Portrait de Dante_1984 Dante_1984
I am Legend - 1124 critiques
publié le 22/03/2011 - 12:52
2
 

Ferrante a perdu la tête

Après le pitoyable Terror hospital, Anthony C. Ferrante nous revient avec une nouvelle adaptation du chef d’œuvre de Washington Irving. Si les différentes versions ne manquent dans le paysage cinématographique, on retiendra celle de 1999 où Tim Burton était parvenu à capter l’essence même de cette légende absolument fascinante en y apportant son imagination intarissable. Ce qui nous amène à constater ce qui fait la réussite d’une pareille entreprise : du talent et une vision très précise de l’œuvre originale. Chose que le réalisateur ici présent ne possède pas.

Ce n’est pas la volonté de nous ressasser à nouveau l’histoire que tout le monde connaît qui est handicapante. Non, le préjudice est tout autre, mais de taille. Monsieur Ferrante a décidé de transposer la légende de nos jours. Dès lors, l’on se dit que nous avons droit à un beau gâchis. Car Headless horseman n’est rien sde plus qu’un slasher bas de gamme qui use et abuse des caricatures du genre en y incorporant un cavalier sans tête pour le moins polyvalent. C’est un peu comme si l’on décidait d’adapter Dracula pour en faire un ersatz de Twilight. Je vous laisse imaginer l’horreur que donnerait pareil résultat.

L’ensemble est alors ridicule avec des pseudo-comiques en guise d’acteurs aux rôles impavides, un cavalier qui change de monture comme de chaussettes (on passe du cheval à la moto !) et un scénario aussi amorphe qu’une limande en train de griller au soleil. Comme si cela ne nous suffisait pas, les meurtres manquent d’imagination et de mordant. Tout est prévisible ; classique à en devenir affligeant de stupidité. Au niveau de l’ambiance, le niveau zéro est atteint sans la moindre difficulté. La faute à des décors sans saveur et un contexte hautement improbable. On remarquera également des effets numériques du plus mauvais goût qui finissent d’achever un triste constat.

Bref, Headless horseman est une véritable imposture. Transposer l’action dans notre époque est une erreur de taille. Nous sommes en présence d’un misérable petit slasher sans envergure aux relents putrides. Pour combler les invraisemblances scénaristiques par rapport à l'histoire originale, le cinéaste argue que le roman de Washington Irving est une version édulcorée où le cadre a été modifié. Dernière insulte d’un piètre réalisateur qui ne doit pas porter la légende du cavalier sans tête dans son cœur, vu comment il la malmène de but en blanc dans cet affront éhonté.

Portrait de FesterCoffin FesterCoffin
America's Most Wanted - 344 critiques
publié le 14/03/2011 - 16:34
8
 

Marrant et pas trop moche

Je ne m'attendais pas un super film mais il faut avouer que c'est une bonne petite poilade. Les acteurs dont 2 filles sont absolument énervantes et détestables par leur médiocrité mais c'est le but. L'histoire n'est pas bien originale (ça rappelle un peu 2001 maniacs par moment) mais ça se suit bien. Les effets spéciaux tous numériques ne sont pas d'un grand réalisme mais sont tout de même plutôt cool. Bref un ptit film sans prétentions qui pompe à droite à gauche pour nous livrer au final un truc marrant et pas trop moche. A voir une fois entre potes en soirée

Dernières critiques spectateurs

Thématiques