Boys Don't Cry

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Warhammer

Monde cruel

Warhammer (Serial Killer - 929 critiques)
10
 
Je tombe sur le dvd un peu par hasard,malgré un prix dérisoire j'hésite un peu avant de l'acheter par peur de m'emmerder devant. Puis je me suis rappelé avoir entendu parler de ce drame comme étant prenant et choquant, donc je ne me suis pas fait prier. Mais pendant 1 heure, j'avoue m'etre un peu ennuyé même si le sujet du film est rarement exploité au 7e art, on suit donc les aventures de jeunes plus ou moins délinquants dans des délires de beuveries ou consommations réguliéres de cannabis, on ne sera donc pas surprit dans un premier temps. Mais dans cette bande il y a un jeune homme qui en fait est une femme, il arrive facilement à le cacher à ses potes même jusqu'à ce qu'il ou elle tombe amoureux(se). C'est à partir de là que le film prend une autre dimension, c'est intense, cruel et le final hautement dramatique vous laissera sur le cul. L'interprétation nottament d'Hilary Swank est tout simplement remarquable : elle incarne avec un naturel qui force le respect une jeune femme en pleine crise d'indentité sexuelle pour un rôle extrêmement éprouvant qui a du lui demander une énorme somme de travail, respect!! Un excellent drame donc qu'il faut voir absolument mais il vous faudra un peu de patience et ça en vaut la peine.
publié le 15/03/2013 - 13:36
Portrait de Fantho

D'une puissance inouie

Fantho (Graine de psychopathe - 121 critiques)
10
 
Difficile de sortir indemne de la vision de ce film très dur mais doté d'une puissance émotionnelle rarement atteinte. Hillary Swank livre une prestation phénoménale dans un rôle très éprouvant et est tellement habitée par son personnage qu'au bout de 10 minutes, on en oublie presque que Brandon est une femme. "Détail" qui nous est rebalancé en pleine gueule, sans aucun ménagement, lors d'une scène où, en temps qu'être humain doué de cœur et de raison, on ne peut que ressentir de la colère et une empathie tellement forte que ce sentiment perdure encore longtemps après avoir retiré le dvd du lecteur. Un film d'une intensité extraordinaire qui prend aux tripes comme peu arrivent à le faire mais qui nécessite d'être bien dans sa tête au moment d'appuyer sur "play".
publié le 10/12/2010 - 22:13
Portrait de Satyr

La bêtise humaine

Satyr (America's Most Wanted - 494 critiques)
10
 
Un film peu commun, qui marque à jamais les esprits, tiré d'un fait réel, un film bouleversant à plus d'un titre porté par l'immense talent de Hilary Swank pour lequel elle fut couronnée d'un oscar. Une jeune fille Teena Brandon est en crise d'identité sexuelle, vivant en tant que fille mais n'acceptant pas cet état, va devenir Brandon, le garçon qu'elle a toujours voulu être. Après un déménagement, elle change d'identité et devient Brandon, se lie d'amitié avec un groupe de jeunes, et ne va pas tarder à tomber amoureux de Lana, déjà petite amie de John qui finira par découvrir la "véritable identité "de Brandon.

Kimberly Pierce dénonce la condition de vie de personnes qu'on met de côté, qu'on prend pour inhumains ou même bêtes de foire, cette différence de la nature qui fait que parfois d'étranges choses arrivent , mais finalement oû est le mal? de vouloir vivre comme tout le monde avec cette différence si elle en est une? ou de vouloir faire comme si c'était des pestiférés? Parce qu'être hétérosexuel, homosexuel ou transexuel, n'est pas la même chose! c'est avant tout un être humain,bien sûr certains points encore tabous ont du mal à évoluer dans l'inconscient collectif, mais est-ce une raison pour juger une personne sur ce qu'elle se sent être.

Ici le sujet concerné traite du transsexualisme, magnifiquement mis en avant et joué par Hilary Swank alors débutante mais déjà talentueuse qui tente d'échapper à son apparence pour vivre telle qu'elle se sent au fond d'elle même.

Du début à la fin, on sent que chaque scène qui passe c'est pour mieux nous préparer au pire, qui se traduit par une mélancolie, une tristesse palpable, on sent le film monté en puissance, une atmosphère de plus en plus pesante pour nous infliger un coup de poing en pleine gueule, y a pas d'autres mots.

On a donc affaire à un fait authentique avant d'être un film, remarquablement mis en scène et joué, par des acteurs plus qu'impliqués. Boys don't cry est un film âpre à ne pas prendre à la légère, qui traitant d'un sujet délicat révèle la véritable nature de l'homme à cet égard, intolérant et cruel.

publié le 10/12/2010 - 16:44

Derniers commentaires