Malveillance

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Méfiez vous de votre concierge !!

Marc.mlc (I am Legend - 1114 critiques)
8
 
Jaume Balaguero ("REC", "Fragile"...) se révèle maintenant une valeur sûre du cinéma de genre espagnol. Il confirme avec "Malveillance", un thriller bien mené porté par l'interprétation glaçante de Luis Tosar, impressionnant en psychopathe obsédé par sa voisine. Le suspens est efficace du début jusqu'à une conclusion, quelque peu surprenante et politiquement incorrect. Mais chut je n'en dit pas plus ! Un thriller efficace !
publié le 20/06/2013 - 19:05
Portrait de Warhammer

Une bonne surprise

Warhammer (Serial Killer - 929 critiques)
8
 
Si vous avez la chance (ou la malchance?) d'avoir un concierge dans votre immeuble, il y a de fortes chances que vous ne le regarderez plus de la même façon aprés avoir vu ce film. Par ailleurs trés bien ficelé ce thriller qui parait peu original dans un premier temps mais par la suite nous réververa son lot de surprises avec un suspens rarement atteint pour un film de ce genre. Pas trés violent mais d'une rare efficacité grâce nottament au psychopathe du film vraiment malfaisant et sournois mais qui étrangement inspire plus de pitié que de haine avec au passage une trés belle prestation de luis Tosar. Vraiment un trés bon film que je ne peux que vous conseiller d'autant que la conclusion bien cruelle change des habituels "Happy end". Eh oui dans la vie c'est comme ça on ne sort pas toujours victorieux des coups durs,mais je prêche des convaincus n'est-ce pas ?
publié le 21/01/2013 - 13:26
Portrait de Satyr

César le mal incarné

Satyr (America's Most Wanted - 494 critiques)
10
 
Que dire, Jaume Balaguero est passé maître dans l'art de faire naître l'angoisse. Malveillance, à base d'un scénario classique et simple, parvient à se hisser parmi les meilleurs du genre. César, gardien d'immeuble, homme bien sous tous rapports, employé modèle, à première vue, va au fil des minutes montrer son véritable visage, et nous confronter à un homme menteur, manipulateur, dérangé, racontant sa vie tel que lui l'entend,( pour ne pas dire ses saloperies), à sa mère clouée sur un lit d'hôpital, notamment son intérêt pour une jeune femme vivant dans l'immeuble où il officie. Faut bien reconnaître le talent des acteurs, en l'occurrence Luis Tosar, impressionnant dans le rôle de César, crédible à tous points de vue, et faut reconnaître aussi pour lequel on ne peut s'empêcher d'avoir de l'empathie. Aussi la belle Marta Etura, qui ne se rend pas compte des "trop bonnes intentions" de ce cher César. On se sent happer,pris dans la tourmente, étouffer de la situation qui ne va qu'en se dégradant, et pour finir sur une note à la fois malsaine et unique, du moins encore jamais vue dans ce genre de film. Bref, Malveillance reflète le bonne forme du cinéma espagnol, avec en tête une des valeurs sûres qu'est Jaume Balaguero.
publié le 31/12/2012 - 15:30
Portrait de Dexter

Mal du gland

Dexter (Serial Killer - 475 critiques)
8
 
Quand on est frustrés ont ne dit et fait que des méchancetés et dans ce film nous en détenons un très beau spécimen. Un spécimen très bien mis en valeur nous montrant tout son acheminement pour commencer d'une malveillance physique qui de fil en aiguille prendra sur la psychologie de sa proie. Rythmé de manière pépère le film se laisse suivre, tout à tour par les actes de malveillance, nous serons, amusé, offusquer, et lors de la révélation finale (la lettre) carrément scandaliser, car oui, ce film nous fait vraiment comprendre le sens du mot Malveillance.
publié le 18/08/2012 - 21:42
Portrait de Bzittt

Faire du neuf avec du vieux

Bzittt (Graine de psychopathe - 199 critiques)
8
 
Inutile de rappeler mon admiration pour le réalisateur espagnol qui depuis "la secte sans nom" n'a de cesse de me surprendre et de me séduire, Malveillance le voit collaborer à nouveau avec Marini avec lequel il avait travaillé sur le court mais excellent "A louer".

Derrière une trame d'un classicisme exemplaire, il s'agit ici d'une énième histoire de stalker en immeuble maltraitant une jolie jeune femme, malveillance parvient a prendre un point de vu différent en se plaçant du côté du méchant et en injectant dans son propos une bonne dose d'humour flirtant avec la comédie noire.

Il faut bien souligner l'incroyable performance d'acteur de Luis Tosar, qui campe César un concierge d'immeuble dérangé, tantôt pervers et malsain, tantôt pitoyable alors qu'une gamine le fait chanter, ne justifiant jamais la méchanceté de l'homme par son histoire personnelle il parvient à présenter un monstre humain auquel on s'attache malgré nous , c'est selon moi la plus grande réussite du film.

Si on ne sera pas surpris par les péripéties de notre concierge, classicisme de la trame oblige, la tension est pourtant bien présente et monte crescendo reposant sur les sentiments contradictoires que l'on éprouve vis à vis de César, sans pouvoir cautionner le manège malsain auquel il se livre, et tout en ayant de la sympathie pour sa cible, une jeune femme, naïve fraiche et sincèrement bienveillante, une partie de nous ne tiens pas a ce que César se fasse attraper tout en l'espérant.

Balaguero comme à son habitude ne fait pas dans la fioriture côté mise en scène et sa brusquerie qu'on lui reproche souvent à raison souligne ici un quotidien parfois bien cruel, une histoire d'Homme parmi tant d'autres presque ordinaire, de celle qui vous font regarder votre concierge un peu différemment après visionnage.

Se clôturant sur un final d'une noirceur et d'une perversion absolue, Malveillance prouve qu'on peut faire d'une histoire familière qui nous a déjà été raconté 100 fois quelques chose de neuf. A découvrir et à savourer

publié le 18/06/2012 - 11:57
Portrait de Aliendeejay

Un gardien qui vous veut du bien

Aliendeejay (Graine de psychopathe - 182 critiques)
6
 
C'est l'histoire d'un concierge qui ne supporte pas le bonheur des gens et qui décide d'y remédier. Idée de départ intéressante mais loin d'être originale.

Mais au vu des critiques de la presse spécialisée et de la bande-annonce c'est avec une certaine envie que je me suis rendu dans mon cinéma le jour de sa sortie

Même si une certaine tension est présente dans le film, franchement je m'attendais à un film très angoissant avec un suspens omni-présent et malheureusement avec une réalisation quelque peu bâclée par moment on en est loin du compte. On a l'impression que le réalisateur s'est contenté du minimum de peur de trop en faire.

Quoiqu'il en soit ce Malveillance est un film agréable à suivre et ce malgré un manque important d'angoisse et quelques scènes franchement trop "improbables",.

Juste un conseil : ne pas regarder la bande-annonce avant,car du coup vous risquez comme moi, de vous attendre à un film hyper + angoissant.

publié le 01/01/2012 - 22:39
Portrait de Lebreihz

Sous le lit

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)
10
 
Je dois dire que j'ai été agréablement surpris par ce film, qui tourne pratiquement autour d'un seul personnage. C'est l'histoire d'un concièrge d'immeuble complètement détraqué qui est obsèdé par une locatrice. là le film prend tout son sens, et on se demande dans quel catégorie de pervers classé notre concierge. D'autant que curieusement on finit par le prendre en sympathie notre concièrge. Au final, dont je ne dévoilerai pas la fin , ce film est exellent et confirme le talent des Espagnols en matière de cinema.
publié le 01/01/2012 - 14:43

Derniers commentaires