Mysterious Island

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Bzittt

Cas d'école.

Bzittt (Graine de psychopathe - 199 critiques)
2
 
Et bien, ce "Mystérious island" est un cas d'école, on y retrouve un bon nombre de ce qu'il ne faut pas faire pour faire un film correct, aussi bien d'un point de vue de la réalisation que de la mise en scène et du scénario.

Partant du simple concept de télé réalité, déjà vu mais qui peu se défendre quand même. 4 équipes doivent s'affronter sur une ile déserte pour découvrir un drapeau qui leur donnera droit au prix d'un million de $HK. En gros 100 000€. on se trouve dès les premières minutes face à la première incohérence du film. L'équipe de tournage se compose en tout et pour tout d'un cameraman et d'une présentatrice, ça fait un peu léger quand même...Bon on parlera même pas du bateau qui les emmènent sur l'île et qui semble ne pas avoir d'équipage, c'est de l'ordre du détail ni de l'espèce de toile de jute qui va les faire échouer en catastrophe sur l'île.

Du coup, nos 4 équipes et les 2 personnes qui constituent le staff se retrouve sur l’île, et suite à une attaque de sangliers démoniaques aux yeux rouges ou d'abeilles pas très contente d'être dérangées se voient séparés, jusqu’à ce qu'ils se retrouvent tous dans une bâtisse complètement délabrée, élément centrale de l’île.

On apprend rapidement grâce à l'intello du groupe qu'en fait c'était un repère à lépreux et que maintenant les lieux pourraient être hanté par des fantôme. On pourra également se demander si dans cette ancienne baraque on se servait pas des lépreux comme matériaux pour fabriquer des bougies, vu qu’apparemment nos candidats en disposent en quantité illimitée et qu'elles sortent d'on ne sait trop ou.

Bon la évidement on va titiller un peu la corde fantomatique du film à renfort de subterfuges dérisoires, d'effet bouh complètement raté et qui surtout viendront rajouté à la suite sous forme de slasher au rabais inspiré de "Scream", encore plus d'incohérence qu'il n'y en avait déjà... Autant dire que niveau ambiance le film touche le fond... ne sachant jamais prendre partie de l'environnement pour installé l'inquiétude chez le spectateur et alors qu'on arrive à la moitié du film, la seule question qu'on se pose c'est qu'elle connerie va t'il bien pouvoir nous sortir après...

Et on ne sera pas en reste, puisque les protagonistes décident tout a coup que le tueur se trouve parmi eux...si ils le disent... bien qu'on ait déjà assisté à deux envolées de corps défiants les lois de la gravité et que de notre côté en tant que spectateur on y croit guère et on se demande par qu'elle genre de pirouette il va réussir à nous faire gober ça... Kai cheung Chung s'en branle c'est son film il fait ce qu'il veut...

Bon bah ce qui doit arriver, arrive, tout le monde se suspecte, s'accuse a base de "c'est toi qu'a tuer le mec même pas mort qu'on vient de retrouver parce que t'as du sang sur ta basket"... Et c'est a ce moment là qu'on revient sur un personnage qu'on avait totalement oublié, puisque pendant que ces petits camarades mourraient de peur ou mourraient tout court. Notre intello elle menait l’enquête détenant la clef du mystère...enfin jusqu’à sa lapidation l'une des deux seule scène du film que je sauverai.

Cette fameuse clef du mystère va donc passer de main en main et évidement tout ceux qui connaissent la vérité doivent mourir... donc ils meurent. On arrive à l'inévitable final ou l’héroïne, la godiche naïve mais gentille de la bande se retrouve seule face à Emile puisque comme chacun sait c'est Emile le tueur.

Donc à ce moment là tout est censé s'éclairer pour nous, on nous montre même un des subterfuges dont le tueur c'est servit pour faire croire à un fantôme, ce qui est totalement illusoire puisqu'on ne saura jamais pourquoi ces foutu sanglier avaient les yeux rouges ni comment les corps ont pu volés... d'autant qu'il avoue que c'était pas prémédité et qu'il avait pas prévu de les tuer à la base...wtf?

Ayant vu le film en VO une autre question me taraude pourquoi les deux membres de l'équipe de tournage parlent anglais durant tout le film peu importe à qui ils s'adressent ou le sujet de leur conversation, aussi dangereuse que soit la situation dans laquelle il se trouve ("hum.. on est la pour affaire n'oublions pas de parler anglais...").. Evidemment un anglais primaire "Where is brian?" ...

Et pourquoi Hayama Hiro (aussi beau et sexy soit il.) parle japonnais?... bon parcequ'il est japonais, soit.. mais le plus fort c'est que tout le monde le comprend et lui répond en cantonais que lui même comprend parfaitement...tout le monde est trilingue là bas ou quoi? choisissez une langue et parlez la même...on s'en fout.

Techniquement c'est très mauvais, Kai-cheung Chung multiplie les changements d'angles sur une même scène et décide au montage que tout ses plans sont bons à garder, du coup ils les enchaînent donnant un rendu brouillon presque épileptique. Le bruitage est à pleurer de rire et si les sfx ne sont pas l'élément principal et sont très facilement excusables ils sont du niveau du reste c'est a dire en dessous de médiocre...

Concernant les acteurs on se demandent ce qu'il sont venu faire dans cette galère, aucun ne prend la peine de faire l'effort de fournir ne serait-ce que le minimum syndical, le manque de direction et la platitude des personnages n'aidant pas, ils ont pourtant tous une grosse carrière derrière eux et aucun n'avait besoin de relancer la sienne à ce moment là à ma connaissance...à part par amitié pour l'ex-acteur devenu réalisateur qui à pondu cette bouse je vois pas.

Au final vous pouvez toujours vous infliger ce Mystérious island si vous êtes curieux... Mais on vous aura prévenu, il est quand même très mauvais...

publié le 02/11/2013 - 20:15
Portrait de Dante_1984

L'île de la tentation ?

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
4
 
Lors d'une émission de télé-réalité sur la survie en milieu hostile, un groupe de fringants personnages fait naufrage sur une île déserte où les spectres et la faune locale sont pour le moins inamicaux. Si le cinéma occidental a déjà su tirer parti de la télé-poubelle et ses dérives, ce sujet est assez peu usité en Asie, exception faite de l'excellent Battle royale. Dans le cas présent, il s'agit simplement d'un prétexte pour coincer nos candidats décérébrés sur une île où l'on trouve des sangliers aux yeux rouges, des abeilles de mauvaise humeur et des fantômes de lépreux curieusement plus avenants que de leur vivant. Vous l'aurez compris, cette petite escapade ne sera pas de tout repos.

Partant d'un postulat digne d'un slasher bas de gamme, Mysterious island a tôt fait de nous montrer l'étendue de ses limites via une palette de possibilités pour le moins restreintes. Au lieu de se contenter de ressasser une ghost story classique (un moindre mal), le réalisateur se complaît dans un trip extatique où le démonstratif est préférable à la suggestion. Dès lors, on assiste un survival peu engageant où le cadrage épileptique n'a pas fini de nous étourdir. C'est bien simple, certains plans sont tellement bancals qu'on croit voir surgir dans la minute le caméraman du film. Oui, mais non en fait puisque la mise en scène est en cause.

Malgré un lieu propice aux manifestations surnaturelles, l'ambiance n'est pas au rendez-vous. Des bruitages ridicules, des séquences prévisibles et inutiles, une musique anecdotique, des longueurs pénibles sont le lot de cette escapade qui vire rapidement à l'indigent. Qui plus est, les interprètes surjouent au possible dans des rôles caricaturaux et inconsistants (stéréotypes de la télé-réalité, bonjour !). Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. De sempiternelles têtes à claques que l'on espère vite expédiées ad patres. Pourquoi s'allier contre des forces surnaturelles alors qu'il est préférable de gagner un stupide jeu en se séparant ou en accusant ses rivaux d'être des psychopathes ? Voilà qui résume parfaitement leur degré de réflexions !

Au lieu de conférer à son film une véritable atmosphère angoissante, Chung Kai Cheong n'a d'yeux que pour les subterfuges de pacotilles et la poitrine généreuse de ses actrices. Hormis cela, elles n'ont pas grand-chose d'autre à offrir, le talent n'étant apparemment pas un critère de sélection. Certes, l'histoire montre quelques atouts intéressants, principalement le passé de l'île, mais là encore, les rares qualités sont camouflées sous un amas d'incohérences. Tout cela n'est rien en comparaison d'une mise en scène chaotique accompagnée par des effets spéciaux au rabais (le rendu de l'eau, les ombres...). Pas crédible pour un sou, Mysterious island est un long-métrage ennuyeux, long et maladroit.

publié le 03/01/2012 - 11:45

Derniers commentaires