Liste des Critiques pour Dabbe: Cin çarpmasi

Il n'y a aucune critique enregistrée pour ce film. Vous pouvez aussi ajouter votre critique !

Once Upon a Time at Christmas
Hormis quelques sympathiques transpositions et détournements, comme Krampus , il est difficile de trouver des productions horrifiques de qualité lorsqu’on évoque Noël. À la manière d’un calendrier de l’avent dégénéré (et peu savoureux), il est possible de patienter jusqu’au réveillon avec pléthores de métrages de seconde zone. D’ailleurs, Once Upon a Time at...
I Spit on Your Grave
Avant de commencer cette critique, je me dois de vous dire que je n'ai pas vu l'original, Day of the woman , et que mon jugement ne va donc porter que sur cette adaptation, ce remake. Alors oui, il s'agit d'un remake, mais celui-ci est porteur d'un sujet presque tabou. En effet, il s'agit d'un Rape and Revenge, c'est-à-dire d'un viol, souvent collectif, suivi d...
L'Ombre du vampire
Bien qu’il n’ait pu obtenir l’aval des ayants droit de Bram Stoker, F.W. Murnau signe avec Nosferatu un chef-d’œuvre du cinéma fantastique. Sa version « non officielle » de Dracula donne lieu à l’une des iconographies vampiriques les plus fortes qui soient. Au fil des décennies, le film devient un véritable mythe, ayant même droit à un remake sous la...
Timber Falls
Pour son premier film d'horreur, le réalisateur Tony Giglio s'est attaqué à un genre très prisé, voire surexploité: le Survival. Forestier dans le cas de Timber Falls . Pour ce faire, le réalisateur s'est muni de son petit livre "Le Survival pour les Nuls" afin de respecter le cahier des charges inhérent au genre. Le film ressemble donc à une succession de clins d'oeil...
Scarce
C'est écrit en gros sur la jaquette et sur le DVD: "Par le réalisateur de Saw 2, 3 et 4 ". Etrange... puisque les réalisateurs répondent aux noms de Jesse T. Cook et John Geddes . Quel est donc le lien avec Darren Lynn Bousman ? La réponse est plutôt étonnante et nous est donnée par la pochette Canadienne du film. Sur cette dernière figure la mention "avec commentaire de Darren Lynn Bousman" et...