The Haunted House Project

4.0/10
The Haunted House Project

Critiques spectateurs

Réalisateur: Cheol-ha Lee Avec Lee Hwa-Jung, Jun In-Kul, Shin Kyung-Sun, Shin So-Yul, Hyun Tae-Ho

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Bzittt Bzittt
Graine de psychopathe - 199 critiques
publié le 15/12/2012 - 20:01
4
 

The plagiat project

Cheol-ha Lee qui jusqu'alors donnait plutôt dans le film romantique voir dramatique, s'attaque au cinéma d'horreur avec "Pyega", soit, pourquoi pas... et pour cet essaie il s'engouffre dans la lucrative brèche du film foundfootage, insidieuse malédiction du cinéma de genre qui offre parmi quelques rare pépites une bonne majorité de gros désastres.

Bien décidée à quand même donné sa chance à ce "Pyega" je m'attèle donc au visionnage.

Ici une journaliste compte faire ses débuts avec un reportage choc, elle choisit donc la maison dite la plus hantée de Corée, 3 gamins fondus d'histoire de fantômes membres d'une communauté internet qui jouent les ghost buster, prend sous le bras son caméraman et sa preneuse de son et sans va faire son petit reportage.

Dès les premières minutes on sent l'influence du "projet blair witch", une suite d'interview des autochtones nous dresse le portrait de la légende autour de la maison hantée, la séquence est longue, très longue... les interview s'enchainent, on s'ennuit... d'ailleurs il ne se passera pas grand chose la majeur partie du film notre petite troupe se ballade dans la baraque, une bonne heure de film passe sans grand autre rebondissement que des traces de pas et un miroir brisé, par ailleurs les interview du début nous ayant planté le décor, on a pas grand chose d'autre à faire qu'à attendre.

Pendant ce temps là on nous libre de noter tout les incohérences de plan, une seule caméra qui filme des acteurs de dos en bas des escaliers et parvient à les filmer de face alors qu'il n'ont pas atteint l'étage supérieur...les exploits sportifs du caméraman se multiplieront durant tout le métrage autant que les champs/contrechamps.

La dernière demi heure de film arrivant il est temps d'accélérer un peu le mouvement, y'a quand même 6 personnages à zigouiller. Et là comme d'hab la caméra se fait tremblotante, l'action est le plus souvent illisible quand elle ne se passe pas hors champs. pour un total de deux scènes pas trop mal, piochée dans paranormal activity et quarantine, l'infame pendant américain de REC.

Notons quand même que sous ce manque flagrant d'originalité, on a le droit a des acteurs pas trop mauvais. Si les codes du genre sont maitrisé, l'ensemble est d'une folle paresse que du coup on se fait chier.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?