Leatherface

Portrait de Gory Freddy

Fausse trahison

Gory Freddy (I am Legend - 1727 critiques)

Pour aider Blutch à relativiser la "trahison" des 2 metteurs en scène et l'échec du film, il faut savoir qu'ils n'ont pas eu le final cut, et que malgré les accords passés au début, les costards-cravates abrutis de Miramax ont complètement bouzillé le film.

Intro et fin ont été retournées contre leurs grés. On peut voir les originales dans les bonus du blu-ray.

Une très grande partie de l'intrigue a été coupée pour soi-disant donner du rythme, causant des ellipses et un changement de caractère trop rapide pour le futur Leatherface.

Pas mal de ces scènes sont également en bonus.

Sinon tout a été tourné et le director's cut existe vraiment. C'est après que ces connards de Miramax ont tout bouzillé.

Les allemands seraient intéressés pour sortir cette version en DVD. Donc on a de fortes chances de la voir un jour...

 

publié le 14/01/2018 - 23:16
Portrait de Blutch

Trahison !

Blutch (Graine de psychopathe - 94 critiques)
3
 

Je me rends compte que j ai oublié la cotation du film... 3 étoiles juste parce que dans l absolu, c est un film plaisant (manquerait plus que ça de là par de ce duo qui nous a habitué à si bon...)
Ce film aurait, comme indiqué fièrement sur la pochette, pu être le meilleur depuis le 2 si les réalisateurs ne s’etaient pas trompés de personnage pour Leatherface . tout ça par souci d’originalité (et pour surprendre le téléspectateur) Selon leurs dires... ouais faut juste pas confondre originalité et connerie.... et savoir à qui s’adresse ce genre de film qui est loin du film d’auteur où tout est permis...
Quand on choisit pour le rôle titre d’évincer La brute retardée responsable des 2 meurtres iconiques (à la Leatherface) de la première partie au profit du brave gars, belle gueule, pas con et enfermé quasi à tort, faut quand même se foutre un peu de la gueule des gens qui en ont qqch à faire des origines d’un tueur aussi iconique (sujet qui en soit n’est déjà pas une bonne idée je pense même si Rob avait pas mal réussi le challenge avec Mickey....)

publié le 03/01/2018 - 15:05
Portrait de Blutch

Pour commencer, je tiens à

Blutch (Graine de psychopathe - 94 critiques)
3
 

Pour commencer, je tiens à préciser que j'aime beaucoup la filmographie de Maury et Bustillo que je considérais sans fausse note. Mais hélas, ça y est... Il ont déconné !
Ce n'est pas que le film soit mauvais, il y a du rythme, décors bulgares OK, gore OK mais quand on s'attaque à un monument comme Texas chainsaw massacre et son tueur dégénéré, on déconne pas ! Bustillo et Maury ont voulu se démarquer je pense, surprendre ? je ne sais pas...
Car (! spoiler) ils se sont totalement trompés d'acteur pour Leatherface et, le pire, c'est qu'il est dans le film, le parfait acteur ! C'est Bud et pas Jackson !!!?? J'ai failli pleurer quand je me suis rendu compte de qui était en fait Leatherface !! C'est le beau gosse au grand coeur ! Et la bête retardée qui commet les meurtres à la Leatherface (Bud), ben... C'est pas lui ! Puis surprise totale dans les 10 dernières minutes, le "gentil" protecteur d'infirmière devient subitement le tueur décérébré et sans pitié avec une touche Jason à sa maman qu'il n'a pas vu depuis 10 ans... WTF ?!! (fin spoiler)
Tout ça est d'autant plus dommage que le film est bien foutu (un peu à la Devil's rejects) si on fait abstraction de sa filiation à un des plus grands monuments du genre...
Y a vraiment des choses qu'il faut essayer de respecter et avec lesquelles il faut pas déconner... Mission ratée donc... Un peu comme Ryan Johnson détruisant Snoke pour faire le malin... (Mais Snoke est il vraiment mort ? On peut encore miser sur l'épisode IX)
(! spoiler) Ici, une chose est sûre, Ils se sont gourés d'acteur et ça, y aura pas moyen de rattraper avec une probable suite réalisée par un autre réalisateur aux dents longues avide de se démarquer... (fin spoiler)
Je pensais vraiment que le duo passionné de cinéma horrifique serait plus respectueux et réaliste. Déçu.

publié le 02/01/2018 - 23:08
Portrait de Alol7

Un Leatherface à demie teinte

Alol7 (America's Most Wanted - 504 critiques)
6
 

Leatherface est un film tant attendu et comme souvent on est un peu déçu. Ce prequel propose de bonnes choses mais l’écriture autour de ce personnage de Leatherface aurait dû être mieux dans sa première partie de partie...

Sauf tout d’abord, l’introduction qui est plutôt réussie avec justement l’anniversaire de Leatherface encore enfant. Un premier quart d’heure convaincant qui nous rappelle l’atmosphère des opus suivants. Malheureusement, après une fuite de l’hôtel psychiatrique, Leatherface (que j’ai du mal à savoir jusqu’au bout entre le gentillet et le gros) se trouve avec son ami, une femme en otage par un couple de dégénérés. Déjà, je n’ai pas compris l’utilité du jeune couple de garder avec eux les trois autres personnes (ils sont tous libres donc qu’ils fassent tous ce qu’ils veulent). Bref, jouons le jeu ! Le couple dégénéré fait penser au duo Sheri et Bill de The Devil’s rejects de Rob Zombie. On retrouve un peu cette même ambiance d’ailleurs mais le problème c’est que pendant ce temps là, Leatherface n’est pas trop mis en valeur. Parce que oui j’ai ragé pendant le visionnage du film qu’on s’en foutait des deux guignols : le film est pour l’enfance du tueur à la Tronçonneuse, bordel !! SPOILER, surtout qu’en plus, Leatherface est le personnage le plus gentil, réfléchi et protecteur du groupe. Son ami Bud correspondait mieux au rôle de Leatherface : son look de boucher (ressemblant d’ailleurs à Michael Myers enfant de Rob Zombie), un petit côté gentil mais de sacrés troubles de violence. Lui il tuera des personnages sur son chemin mais Leatherface non !!! Avant sa Tronçonneuse, il ne fera pas ses preuves. FIN SPOILER. Il y a donc, pour ma part, erreur sur le choix du personnage dans le rôle de Leatherface. Quand Leatherface devient ensuite le fou tueur tel qu’on le connaît, le changement paraît trop radical et extrême. Ceci dit, les dernières vingt minutes sont très bonnes avec une pure ambiance à la Massacre à la Tronçonneuse. Le jeune Leatherface à la fin est excellent et a une démarche parfaite : il est vraiment inquiétant. Il n’y a ni à dire ni à reprocher sur ce final, vraiment jouissif.

Cet opus sur les origines du tueur de Massacre à la Tronçonneuse est donc un peu décevant dans la mesure où le personnage Leatherface aurait dû être mieux écrit et surtout plus mis en valeur dans la première moitié de film. Dans sa globalité, ce film n’a rien à rajouter ou enlever comme scène parce que c’est convaincant mais l’écriture est maladroite et manque un peu de crédibilité. Au final, Leatherface est un bon film (surtout aidé par son final) mais n’est clairement pas à la hauteur de l’attente.

publié le 23/10/2017 - 14:23

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Sur Horreur.net