Skyfall

Portrait de Lebreihz

Jusqu'au dernier rat

Lebreihz (I am Legend - 2304 critiques)

Il semblerait que l'ancien James Bond soit mort !
Qu'est donc devenu notre célèbre 007, qui s'e sortait de toute sorte de situation le smoking à peine froissé, qu'est devenu le très glamour James qui fesait fondre le coeur de toute les femmes , avec son célèbre, "mon nom est Bond , James Bond".

En réalité le James Bond qui nous interesse est le véritable James Bond , c'est à dire un assassin professionnel, chargé d'executer en autre, les basses besognes de la couronne d'Angleterre !

Cet homme n'a ni humour, ni charme !, il est cynique et laisse de temps en temps échappé un juron , Shocking !

Et surtout il n'est pas invulnérable , surtout aux balles de sa coéquipière qui lui met une balle par erreure en pleine poitrine !

Sans parler du fait que james à fêté en 2012 son 60 èm anniversaire , donc il commence a sentir le poid des ans , notre double zéro 7 sexagénaire !, trop de voyage, autour du monde , trop de martini à la cueillère

Certes l'acteur, Daniel Craig impose son propre style, comme jadis le fit Le regretté Roger Moore en interprétant un Bond limite parodique ! (le coup de la deux cheveaux dans "rien que pour vos yeux").

Curieusement le personnage gagne en crédibilité , ses alliés : M , Q, money peny cessenht d'êtres des personnages aneddotiques , et ont réellement une in fluence dans l'histoire !

Que pensiez-vous donc ?, que Money penny allait se cantonner au rôle d'une femme amoureuse de son agent secret préferré en roucoulant à chaque rencontre ! je doute que dans le climat actuel de féminisme à outrance ,cela soit encore de mise

Mais comme on dit les James bond passent et les missions restent !

Notre brave James devra neutralisé un ex agent du Mi , un aussi bon(d) que lui , avec lequel "M" n'a décidément pas la conscience tranquille !

Alors certes le film est spectaculaire !, coté ambiance c'est réussit surtout la séquence du casino de Macao !

Certes le nouveau viraghe de la franchise ne plaira pas à tout le monde , mais en même temps un risque évident s'impose alors : le risque de faire des copier-coller , ce qui est pratiquement le cas avec le très poussif "le monde ne suffit pas "

publié le 08/11/2018 - 21:42
Portrait de Nandrolone

♪ ♫ La La Skyfaaaall ♫ ♪

Nandrolone (Serial Killer - 692 critiques)
9
 

J'aime quand France 2 me prévient trente secondes avant que le film commence qu'il va y'avoir du lourd à l'antenne pendant deux heures, je devrais me renseigner à l'avance car non je n'étais pas au courant que Skyfall passait ce soir. Personne ne me dit rien à moi.

Bon bref, on s'en bat. Très bon film que ce Skyfall, même si dans mes souvenirs Casino Royale est meilleur, plus survolté et varié. Mais ici c'est surtout le personnage de 007 qui est bien travaillé, c'est très plaisant à suivre et le truand de service et très sympathique également, une bonne tête de con. Juste un peu déçu de ne pas voir plus Berénice Marlohe que j'apprécie (sans ironie, surtout dans la délirante Pub Dacia "On va quand même pas dépenser si peu"). Un très bon James Bond donc, à voir.

publié le 09/11/2015 - 00:29
Portrait de Punisher84

UNIQUE

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
10
 
Renaissance, introspection, renouveau, réflexion et évolution. Le 23ème film de la saga, c’est tout ça en même temps. Pourtant après un Casino Royale qui m’avait donné un incroyable et mémorable coup de pied au cul, jamais je n’aurais pensé en recevoir un encore plus fort. Lors de la promotion du film, l’acteur principal expliquait clairement la raison première de la réussite de la saga. Pour la famille Brocolli, James Bond est resté une affaire familiale. L’âme de l’espion le plus célèbre du monde n’a jamais été vendu et tel est la raison de son sucés et de son incroyable longévité. Avec Skyfall, ce n’est pas une étape qui est franchie mais plusieurs. Tout d’abord, et cela saute aux yeux dés les premières minutes, les personnages évoluent de manière constante sans jamais perdre en efficacité. En particulier Bond et M sur lesquels le scénario s’attardent de manière on ne peut plus efficace et inattendue. Inattendue est aussi le traitement infligé au personnage de Bond. Bon sang ce que cela fait du bien de ne pas voir un personnage qu’on aime foncer tête baissée dans la facilité et la redite ! Je ne pourrais pas non plus passé au dessus du (presque) toujours fascinant Javier Bardem. Campant un méchant de premier ordre aux motivations simplistes mais terrifiantes, il est bien l’élément déclencheur qui permettra aux personnages, voir même à la saga toute entière, de renaître de ses cendres. Ces dernières étaient déjà bien chaudes depuis Casino Royale et c’est pourquoi j’ose dire sans complexe que Skyfall est monumental. A un tel point que ces quelques rares défauts deviennent de véritables broutilles insignifiantes. Si je m’attendais à mieux de la part de la course poursuite d’introduction et de la chanson phare d’Adèle, la fin à elle seule les gomme avec une facilité déconcertante. Au total opposé de son nemesis Die Another Day, le film de Sam Mendes préfère se concentrer sur ses personnages plutôt que sur l’action (Quantum of Solace) ou que sur les gadgets. L’action pure est peut-être moins présente mais la nouvelle formule fonctionne et permet d’accoucher d’un film que personne n’avait osé espérer. Sans renier les origines et en ne laissant rien au hasard, le réalisateur, les scénaristes et les producteurs ont agis avec une intelligence qui n’est que beaucoup trop rare. Si la grande Hollywood doit prendre des leçons, je lui conseil de commencer maintenant.
publié le 29/11/2012 - 11:57
Portrait de VonRolling

Toujours pas Bond

VonRolling (America's Most Wanted - 369 critiques)
8
 
Avant de commencer, je voudrais faire observer que plus les Bond passent, et moins les affiches sont inspirées. Cette dernière est d'une laideur... Quant à sa composition, on peut dire que c'est le strict minimum. Des gens ont été payés pour faire ce truc ?

Venons-en au film. La franchise a tiré des leçons de Quantum Of Solace. C’est bien. Mais Skyfall n’arrive malheureusement pas à la hauteur de l’excellent Casino Royal. Même si Sam Mendes nous livre un bon métrage bien léché, on n’est encore éloigné de l’essence d’un vrai James Bond.

Quantum Of Solace avait déçu principalement par ce que le traitement des scènes d’actions ne permettait pas de s’y retrouver, et que Bond était réduit à l’état de bulldozer intouchable. Skyfall fait beaucoup mieux sur ces plans : ici, Bond est vieillissant et beaucoup plus vulnérable. On retrouve un Daniel Craig plus romantique, plus drôle, mais aussi plus tourmenté. Il peut exprimer pleinement tout son potentiel dans la peau de 007. Et c’est un vrai plaisir. Mendes prend le temps de raconter une histoire linéaire en mettant bien en valeur tous les paysages sublimes qui composent le film.

Si Daniel Craig brille dans son rôle, il n’est pas le seul : Javier Bardem est un méchant carrément génial. Son charisme est tellement fort qu’il éclipse Bond à chaque apparition. Ce qui est dommage, c’est que ce personnage haut en couleurs n’apparaisse pas plus, et que son champ d’action soit si limité. Les James Bond Girls sont toute à la hauteur et très différentes les unes des autres. Quand à M, l’actrice assure en étant au centre de l’histoire. La surprise, c’est le retour de Q sous les traits d’un jeune geek surdoué. L’idée était casse-gueule, mais le personnage est traité avec beaucoup de finesse. J’ai été séduit.

Skyfall regorge donc de qualités. 007 retrouve ses gadgets (si on peut dire), et son Aston Martin de prédilection. L’intro du film est parfaitement dans le ton des bons films de la série. Et malgré quelques longueurs, on est dans du James Bond jusqu’à ce que l’espion rencontre Javier Bardem. A partir de là, j’ai été déçu : l’histoire prend un virage surprenant. Le métrage tourne au règlement de compte personnel, et on perd véritablement le charme du début. En gros, je me suis dit « tout ça pour ça ? Skyfall ce n’est finalement que ça ? Je m’attendais à un vieux dossier bien noir et bien pourri qui referait surface… et bien non. Ce n’est vraiment que ça… » Et puis, j’avoue m’être aussi dit : « Les scénaristes ne se seraient-ils pas un peu trop inspirés du final de Chasse à l’homme avec Van Damme ? » Avouons que les similitudes laissent très songeurs. La différence, c’est que dans la version Van Damme, ça pète violemment entre le héros et le méchant. Ici, on se contentera de batailles softs et prévisibles sur fond de jolies explosions.

Autre déception : Skyfall est encore un pré-James Bond ! Casino Royal racontait les débuts de l’agent, et Quantum Of Solace était censé clore cette intro avec Daniel Craig devenu définitivement 007. L’épisode 23 aurait, selon moi, dû être un film plus conforme aux 20 premiers. Et bien non. Cette fois, on explique d’où viennent les personnages qui entourent Bond. C’est d’ailleurs assez surprenant de le voir rencontrer Moneypenny alors qu’il doit avoir 50 ans bien frappés… Mais le pire, c’est que la franchise dévoile petit à petit les origines de 007. C’est une erreur à mes yeux, car c’est de là que vient tout le charme du personnage.

Côté musique, on a droit à des morceaux assez modernes. Le tout colle bien au spectacle visuel. On retrouve aussi les grands thèmes classiques avec un vrai plaisir. Et Adèle interprète une chanson magnifique à classer aux côtés des meilleures.

Au final, tout comme dans son épisode précédent, James Bond quitte l’écran avec sa marche d’intro légendaire. Et tout comme dans son épisode précédent, il semble promettre aux spectateurs que cette fois, tout ce qui devait être dit avant de passer aux vrais missions est dit, et que le prochain Bond sera un vrai Bond. Espérons-le, car pour la deuxième fois, la franchise nous offre un bon film, certes, mais ce n’est toujours pas Bond…

publié le 18/11/2012 - 16:14

Bond et M sont sur un bateau...

Marc.mlc (I am Legend - 1114 critiques)
8
 
Plus réussi que "Quantum of Solace" mais moins que "Casino Royale", ce James Bond est tout de même une bonne surprise. La réalisation est très bonne (en particulier pour les scènes d'action), bien rythmée et le métrage suit la même direction que les deux précédents avec une tonalité plus sombre. J'aurai toutefois des reproches à formuler. Le scénario tient la route avec notamment l'excellente idée de centrer l'intrigue sur la relation entre M et Bond mais se révèle à la longue plutôt frustrant car sans grande surprise. Les James Bond-girls sont aussi complètement inexploitées c'est vraiment dommage : notre Bérénice Marlohe nationale (vraiment superbe d'ailleurs) nous gratifie d'une excellente prestation mais son personnage, qui avait pourtant un potentiel énorme, n'est qu'esquissé. Malgré ces réserves, cet épisode bondien reste toutefois efficace !
publié le 07/11/2012 - 20:28

Mon avis

CINEPENTER (Newbie - 1 critiques)
4
 
Pas du tout aimé. La critique est unanime, mais seules les qualités (photograpie, interprétation)sont mises en avant, jamais ses innombrables défauts. Sam Mendes a cherché à envoyer aux oubliettes les fondamentaux de la série ; le scénar est mal écrit ; le rythme assez ennuyeux ; des scènes n'ont rien à voir avec l'univers bondien ; des personnages ne servent à rien ; les bondgirls sont trop peu présentes à l'écran. Bond est devenu n'importe quoi. A sauver : la photographie, l'interprétation.
publié le 05/11/2012 - 18:04

Mon avis

Evil-pimp (America's Most Wanted - 643 critiques)
8
 
Je viens de revenir du cinema où j'ai vu ce film. Il y a un passage ennuyeux mais sinon c'est bien. Notons la touche d'humour dans ce film. Ca commence sur les chapeaux de roues, comme d'habitude on est tout de suite pris dans l'action. Javier Bardem joue un méchant incroyable. La photographie est trés belle,la realisation est bien. Bref, un des dix meilleurs James Bond.
publié le 02/11/2012 - 02:12
Portrait de Cushing

Mon avis

Cushing (Copycat Killer - 18 critiques)
8
 
Que dire de Skyfall ? Ce genre de film, c'est exactement le type d’½uvre qui offre un sentiment indescriptible. Tentons d'en voir ses défauts et ses qualités.

Commençons par l'histoire. Elle est dingue, elle sait reprendre les acquis du reboot en y ajoutant une dose d'humour à mi chemin entre Connery et Dalton. En cela le film est parfait, les répliques sont croustillantes sans alourdir pour autant le métrage. Mais l'intrigue ce n'est pas que cela, c'est aussi un magnifique hommage à la franchise qui aura fait du personnage de Fleming un mythe. En effet, les scènes et les dialogues sont truffés de clins d’½ils à GoldenEye, Licence to Kill, Goldfinger, et j'en passe ! Ajoutons à cela la belle BO de Thomas Newman qui réinterprète les ères célèbres de la saga avec brio. Néanmoins le film ne s'arrête pas à un simple passage en revue de la carrière de 007, il propose également une histoire qui explore les démons de Bond, une histoire hors des sentiers battues, une histoire qui surprend et interpelle. L'ensemble est très tendu, on se demande ce qu'il va se passer quand arrive enfin le final, un choc inimaginable.

On peut néanmoins regretter le manque d'exotisme dans la seconde moitié du film, c'est là le reproche majeur. Ce film, tout génial qu'il soit, manque grandement à une règle importante dans la saga : nous faire voyager. Et pourtant les scènes chinoises ainsi que celle sur l'île de Silva sont somptueuses ! La photographie et les prises de vues sont irréprochables. Ce casino de Macao restera gravé à jamais dans ma mémoire.

Aussi, bien qu'il est original de donner plus de place à M, on regrette le peu d'importance qu'ont les Bond girls sur l'histoire. Et pourtant Bérénice Marlohe en incarne une ensorcelante et fascinante, c'est un véritable gâchis scénaristique que le traitement de son personnage. Toutefois, le gâchis est vite compensé par un Javier Bardem brillant ! Sa prestation de salaud bondien terrifie et subjugue, je ne sais pas si j'irais jusqu'à dire qu'il est l'un des meilleurs, mais en tout cas il s'en approche. Craig de son côté s'est totalement approprié le rôle, il se montre vraiment à la hauteur de géants tel que Sean Connery ou George Lazenby. Le personnage fait aussi moins action man américain que dans Quantum of Solace. On peut quand même reprocher quelques traits ''out of character'' de Bond comme sa remarque peu constructive face au Dernier Voyage du Téméraire de Turner, lui qui est normalement un homme plutôt cultivé et raffiné. Mais ceci étant plus le fait des scénaristes que de Craig lui-même.

Au final, Sam Mendes réussit la prouesse de mêler hommage et histoire constructive. La toute fin laisse d'ailleurs planer un moment de nostalgie et de mélancolie. A la manière de la dernière scène de Star Wars VI, on verrait presque les fantômes de Bernard Lee, Lois Maxwell et Desmond Llewylen, regarder d'un air bienveillant une relève assurée ! Skyfall est donc un excellent Bond, un opus charnière dans la saga qui mérite amplement d'être découvert, malgré des défauts somme toute quand même assez importants.

publié le 28/10/2012 - 20:03

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Sur Horreur.net