The Last Girl – Celle qui a tous les dons

Portrait de Alol7

Un petit renouveau dans le genre

Alol7 (America's Most Wanted - 478 critiques)
7
 

Un film qui passe inaperçu et qui m'emballais peu (surtout qu'à la même période le gros décevant It Comes at night m'avait un peu refroidi sur les petites sorties horrifiques) mais il a fallu de bonnes critiques pour que je me laisse tout de même tenter. En effet, cette production apporte un peu de fraîcheur aux films de Zombies. Malheureusement, le film ne va pas complètement au bout de ses idées : sa deuxième partie de film chute dans le classicisme.

Tout d'abord, le film se démarque par son idée de départ intéressante : des jeunes zombies capables de préserver une forme d'intelligence. La plus douée étant Mélanie, une petite fille très polie et très sympathique. Capable de ressentir de l'émotion et de réagir en fonction d'autrui, c'est le personnage fort de ce long métrage, joué par Sennia Nennura avec brio.
La première partie dans la base est la meilleure : bien intéressant au départ dans le traitement des enfants et bien nerveux ensuite lorsque les zombies pénètrent dans la base.
Au moment où le petit groupe que l'on suit quitte la base, le film devient classique dans sa trame et c'est dommage. Le film a un rythme à dents de scie dont les passages à l'immeuble et ensuite dans le laboratoire mobile sont quasiment similaires. C'est à ce niveau que le film marque une baisse d'intérêt. Heureusement qu'il y a encore quelques bonnes petites surprises bien exploitées (le rôle de la petite fille pour passer au milieu des zombies, le petit groupe d'enfants contaminés et l'évolution en champignon de la contamination). Dans l'ensemble du film, on appréciera le vrai travail sur les personnages car même ceux qui peuvent paraître durs (docteur de Cadwell comme meilleur exemple) ne sont pas vraiment de vrais méchants car ils ont des raisons valables ; et de l'autre côté on a madame Justineau, agréable et se montre plus sensible vis à vis des enfants.
La fin nous fera poser des questions sur les réelles motivations de Mélanie.

Au final, The Last Girl est un film qui a eu de l'audace de proposer quelque chose de nouveau même si l'écriture s'est essoufflée en s'approchant de la fin. Hormis l'idée de départ, le film présente de bonnes choses par ci par là dont surtout un casting remarquable. C'est dommage que le film s'est rendu, vers la fin, superficiel alors qu'il avait parfois de la profondeur.

publié le 17/07/2017 - 12:50

George A. Romero : le maître de l’horreur

Diaporamas