Passengers

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Fab-4

"Il est impossible que vous soyez là"

Fab-4 (Serial Killer - 843 critiques)
7
 

Un immense vaisseau spatiale vogue à travers les cieux avec à son bord 5000 passagers en état d'hibernation pour un long voyage vers un futur eldorado. L'engin entre alors en collision avec un astre puis James Preston est sortie de son coma ; il est le seul...

C'est beau, esthétique avec une bonne petite bande son d'ambiance. Un humour simple assez bien sentie et un thème SF (romantique) original qui vous tiens en haleine. Perso, j'aime (toujours) ce côté "seul au monde" avec tout ce que cela implique et l’atmosphère qui s'en dégage.

Néanmoins, cela manque d'émotion malgré les intentions ; pas assez bien construit dans sa narration et ses transitions. De plus je trouve Jennifer Lawrence plutôt plate dans son jeu.

Un blockbuster intéressant mais sans génie qui tourne au vrai suspens dans sa deuxième partie mais se termine un peu en eau de boudin (même pas chaud lol). Dommage car certains passages sont magnifiques.

A voir.

publié le 21/09/2019 - 12:27
Portrait de Lebreihz

les amants de l'espace

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)

s certes le film reprend les éléments de "Pandomium " c'est à dire un voyage vers les confins de l'univers, un voyage qui doit durer plus d'un siècle et là bien sur les passagers du vaisseau sont placés en hibernation ou "hyper-sommeil" concept qui n'existe pour l'instant que de manière théorique !, mais qui arrête le vieillissement cellulaire d'un organisme.

Certes là encore il y avoir un imprévu !, un passager se réveille au bout de 20 ans ! et il lui reste 90 ans avant d'arriver à destination .

Je voudrais que vous méditiez tous ce genre de situation . Vous êtes seul à bord d'un imense vaisseau spatial, et vous allez y passer le restant de vos jours .

Je vous rassure le vaisseau est très accueillant , point de sombres coursives , noires et froides .

Non ! tout est prévu à bord pour distraire les passagers ! piscine, salle à manger , cinéma , et même un bar ou notre infortuné héro aura le plaisir de trouver une oreille pour entendre ses doléances en la personne d'un barman-androïd .

Curieusement la scène semble tout droit être sorti du film "shining" et notre héro me fait penser à jack Torrance en train de s'alcooliser devant un barman qui n'existe pas.

Alors vous allez penser "bon il a au moins un ami". Oui mais c'est une machine !, et une machine ne va jamais vous contre-dire ! Après qui sait ?, certaines personnes éprouveront beaucoup plus d'empathie pour un robot que pour leurs frères humains .

J'ai déja pas écrit de choses à ce sujet, au fil des films que j'ai eu à critiquer et la futur révolution robotique des années à venir nous confirmera ou pas de que je viens d'écrire.

Donc ce vaisseau est flippant ! ça me rappelle un peu les entreprises que j'ai eu en surveillance de nuit.Vous arriver au boulot , il ya personne, vous repartez vous ne voyez personne, si bien que vous avez l'impression que personne ne travaille.

là je craignais que le film n'est tout dit , et puis non !, de manière assez intelligente est introduit le réveil de la fille , Au fond il est peu le prince charmant qui réveille la Belle au bois dormante.

Seulement la belle au bois dormante voulait-elle être réveillée ?

D'autant que vivre à deux personnes sur ce vaisseau pendant 90 ans !, à se voir tout les jours il est évident que les passagers endormit finiront par retrouvre vos os blanchit au bout de 90 ans , lorsque le réveil aura lieu.

Finalement il ya dans ce film une interrogation sur l'amour devant l'éternel et je parle d'Amour avec un grand A.

Evidement et c'est un peu obligatoire le réalisateur s'est cru bon de rajouter "le problème technique", ce qui permt d'exliquer le pourquoi de tout cela et aussi de meubler le film.

il n'empêche que la fin est tout à fait inattendu et propulse le film au rang des meilleurs films de science-fiction que je n'ai jamais vu !

publié le 25/01/2017 - 18:03

Derniers commentaires