Jigsaw

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Gory Freddy

Juste sot !

Gory Freddy (I am Legend - 1767 critiques)
7
 

Quand j'ai vu que la franchise putassière des Saw reprenait, je me suis surpris à avoir une érection. Mais attention, pas une érection de poney hein, mais genre un truc de mammouth sous Viagra ! Tu visualises ?
Cette franchise n'ayant d'égale à sa connerie que son divertissement décomplexé, mon intellect surpuissant était déjà en surkiff pour quelques riches enseignements supplémentaires.

Cependant, le film s'appelle Jigsaw, promet le retour du Maître, déjà bien mort depuis le 3... ?!? Merde alors, mais qu'est-ce que les scénaristes vont bien pouvoir inventer pour le faire revenir ??
Vont-ils faire encore plus con que "Dallas", Bobby est mort... mais en fait c'était qu'un mauvais rêve, on-vous-z'a-bien-eus ?
Vont-ils encore plus se foutre de notre gueule que dans "Prison Break" où la belle infirmière est décapitée et le héros voit sa tête dans un carton... mais en fait c'était pour déconner - poisson d'avril en septembre - "c'était une fausse tête !" ?
... ben oui !
Sauf qu'en fait y'a pas d'explication portnawak pour nous épater, où à défaut de gober, on reconnaît aux mecs qu'ils ont cherché. Le même ressort que les 4 derniers épisodes est réutilisé, et pour le coup, LÀ on a vraiment la sensation d'être pris pour des cons !

Sinon, est-ce que le film diverti ?
Ouais, il est rigolo. Mais bien moins sanglant.
Alors à quoi bon reprendre une série pour édulcorer ce qui finissait par rester sa seule qualité ?

L'originalité, la particularité et l'identité de la franchise ont toujours résidé dans son rapport discutable et discuté à la violence. L'évacuer, sans proposer quoi ce soit pour relever notre intérêt ou aiguiser notre curiosité, c'est remplacer le Freddy des Griffes de la Nuit par Casimir et espérer naïvement que le public des multiplexes sera trop gavé de sucres pour remarquer quoi que ce soit.
Si les derniers épisodes paraissaient écrits par un enfant de huit ans exorcisant maladroitement les traumas consécutifs à une cousinade un peu trop portée sur la profanation de corps consanguins, leurs outrances ne manquaient pas de charme ni d'excès. 

Et à quoi bon si le soit-disant retour est une arnaque monstrueuse qui vous torture le cul encore plus que n'importe quel piège de ce grand farceur de Jigsaw ?

A quoi bon ?
Pourquoi tant de haine ??

Je mettrais un zéro pointé pour la consternante exploitation de l'idée de départ (le retour de Bozo... pardon, Jigsaw), mais quand même 7/10, car bien que moins sanglant que les autres, le film reste quand même bien divertissant, avec quelques pièges marrants, des persos crétins comme on les aime, et des twists de pacotilles dont seuls les auteurs doivent être fiers !

publié le 22/08/2019 - 13:51
Portrait de Alol7

Un bon (petit) retour !

Alol7 (America's Most Wanted - 505 critiques)
8
 

Etant très fan de la saga Saw, c’est à la fois entre excitation et inquiétude que je vois cet énième volet faire surface après plus de cinq ans après, marquant le retour de l’homme au puzzle. Sous un autre nom, le film se montre avant tout jouissif tant la nostalgique est grande de retrouver cette ambiance et cette musique qui lui sont propre. Mais n’est-ce pas là aussi un piège pour faire du réchauffé ? Arrivera-t-il à proposer de la nouveauté après autant d’années d’absence ?

Le premier tiers du film peut déjà presque nous faire grimacer : le premier jeu ressemble fortement au premier jeu de parcours de Saw 5. La scène, ensuite, des seringues rappelleront aussi aux vieux opus. On constatera que le film se présente exactement de la même manière que les anciens volets (une succession de jeux de tortures au sein d’un même parcours et une enquête policière derrière où tout se réunira vers la fin). A dire comme ça, oui ça a l’air bien trop simple mais le film arrivera à nous surprendre au fur et à mesure de l’intrigue. Au fil du film, de sacrées révélations font vraiment faire frémir. Lorsque Logan et Eleanor se retrouvent dans un lieu bien particulier, ce volet se réveillé enfin et commence véritablement à capter notre curiosité. Et puis tout simplement : quel plaisir de retrouver John Kramer dans ce nouvel opus !!! La morale de Saw est respectée et j’ai été d’ailleurs assez surpris qu’elle a été particulièrement appuyée ici (« avouez vos péchés », « confessez-vous », « je parle au nom des morts », « choisir entre le bien et le mal »). Si des gens osent encore dire que Saw est de la torture gratuite, c’est de la très grosse mauvaise foi ou sont sourds. Dans les précédents opus, la justice et le mérite de vivre était l’idée majeure de cette saga et ici elle a été totalement préservée. Devant certaines scènes fortes à la fin du film (la scène avec John Kramer et la scène finale par exemple), je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir des frissons et de décrocher un sourire. (Oui parce que j’accorde beaucoup de l’importance à la justice, la vraie ; la valeur d’une seconde chance ; et surtout je ne tolère pas non plus la méchanceté gratuite et volontaire). La scène du jeu du fusil est classique dans son idée mais c’est toujours aussi bon. C’est l’une des raisons pour laquelle la scène finale est excellente mais il n’y a pas que ça. Comme tout twist final de Saw, c’est la fameuse cascade à révélations. Là où toutes les pièces du puzzle se réunissent pour ne faire qu’un grand morceau. Si d’un côté, on peut légèrement reprocher à un peu trop de similitudes au final du premier Saw (je n’en dis pas plus), on reste tout de même et encore bluffé par le finish. Arrivé le générique, on ne peut qu’encore s’exclamer de l’ingéniosité de l’écriture. Parce que ce n’est pas aussi simple et facile comme je l’ai résumé en une phrase au début de ma critique. Tous les volets se résument de la sorte mais on finit toujours par être surpris.

Bon au final, j’ai parlé que du scénario mais c’est son principal atout. Le reste, il faut l’avouer : c’est un peu du réchauffé. Les jeux commencent un peu à se ressembler (comme je l’ai dit plus haut avec les premiers jeux) et pas vraiment de nouveautés dans ce domaine. Peut-être le jeu avec la moto se démarque un peu mais j’aurais aimé voir un peu plus ce qui se passe dedans (avoir une meilleure prise de vue par exemple), c’est dommage. C’est gore sans plus et sans grande surprise mais on a de bons plans parfois (le plan de l’homme avec la tête coupée à l’autopsie et la dernière image gore du film).

Enfin, un petit détail mais qui m’a tout de même plu : la mascotte de Saw (la poupée) très bien mise en valeur aussi dans ce retour : de bons plans avec elle et une allure plus effrayante (ses yeux rouges plus illuminés).

Jigsaw est donc un bon (petit) retour en force de la saga Saw avec, je pense, un gros parfum de nostalgie de revivre l’ambiance qui a parcouru cette grande saga. Un peu réchauffé oui c’est vrai mais un volet encore très ingénieux dans son scénario. On est bluffé, on tombe sur le charme, on ne peut pas bouder certaines impressions de déjà-vu par-ci par-là. Les fans apprécieront sûrement ; et pour les autres, il y aura un peu d’avis mitigés. Ceux qui en avaient déjà marre de la saga et qui se lassent, peut-être qu’il ne vaut mieux pas le visionner. Ma question maintenant c’est : Est-ce que Jigsaw sera le premier volet d’une nouvelle saga comme le premier volet de Saw a été le premier opus de Saw ?

Bonus : Hannah Emily Anderson est une actrice vraiment très jolie à regarder.

publié le 10/11/2017 - 13:25

Derniers commentaires