RoboCop

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Lebreihz

hasta la vista ! Murphy !

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)

Alors certes c'est l'époque qui veut ça ......les héros de hier tendent à se "marveliser", les réalisateurs se croient obliger de faire des démonstrations de super-pouvoirs dignes de super-héros, tout juste si notre robocope ne vole pas !En m^m en m^me temps aussi , il faut bien un minimum....les robocopes patauds et empâtés, moi j'en ait vu un à l'oeuvre dans l'insuportable "robocop 3". Robocope , c'est comme terminator, faut que ça bouge !

Mais bon ce remake a quand même pas mal d'atouts....Certes Murphy flic intègre est presque mort !. Et il est "amélioré"....et la se pose quand la question sur l'aspect éthique, car voyez-vous....Murphy lui n'a rien signé , il est transformé en machine , contre son gré !. Bref il rigole plus du tout le mec !, même pas une blague du style "hasta la vista Baby".....pour sa chère et tendre !

Et puis ce que le film démontre non sans que le spectateur éprouve sans éprouver une bonne dose d'écoeurement.... c'est l'aspect marketing et publicitaire qui est fait autour de la chose .

Le mot chose pourrait aussi s'appliquer pour désigner Murphy, à ce stade est-ce encore un être humain ou un "homme de fer blanc".... D'ailleurs , le coté humain de Murphy va être gommé , certains considèrent que le meilleur flic doit être celui qui applique la loi de manière la plus intransigente , que je sache une machine n'est pas accessible à ,la corruption

Alors c'est évident que Murphy fait du boulot extraordinaire avec les racailles .....mais voilà une telle efficacité peut devenir gênant quand elle s'applique à ceux qui directement ou indirectement ont engendrés ces mêmes racailles ! vous pensez que ce que je viens de dire n'est que du cinéma ?, erreur ! souvenez-vous des juges anti-mafia Italiens trop idéalistes !, au bout d'un temps ...et de fil en aiguille de l'enquête , ce sont les fondations de l'état qui sont en péril .

On peut dire en effet que c'est un remake "utille" le héro prend un petit coup de jeune et on a une vison différente par rapport au premier film !

publié le 06/11/2015 - 02:08
Portrait de Nandrolone

Robocop

Nandrolone (Serial Killer - 702 critiques)
7
 

Même si cette dernière version du Robocop n'arrive pas à la cheville du charme de l'original, ce film vaut tout de même son pesant de cacahuètes, le Robocop nouvelle génération à la classe dans sa belle robe noir mais flirt plus avec le Super Héros Marvel que le flic robotisé, en tout cas c'est pas mauvais, c'est efficace même et ce déguste avec des pop corn. Le réalisateur ayant eu la bonne idée de ne pas en faire un copié collé, le film commence avant l'action du premier. L'émotion de l'homme-machine et de sa famille est bien mis en avant ainsi que les stratégies de manipulation de masse.

publié le 13/10/2015 - 16:39
Portrait de VonRolling

LolliCop

VonRolling (America's Most Wanted - 369 critiques)
3
 

Robocop – José Padilha – 2013 – 3/10

Quand on sait que les idées manquent au cinéma et qu’on vit une époque de grand recyclage à but commercial, il y a de quoi avoir peur. Les blockbusters ne cherchent plus à se démarquer par leur originalité, mais à attirer le maximum de spectateurs en rendant leurs soupes accessibles au plus grand nombre.

Fallait-il refaire RoboCop, le chef d’œuvre de Paul Verhoeven ? Bien évidemment : non !

D’abord, le concept de base, très proche de l’univers du Dark Knight Returns de Frank Miller était propre aux années 80. Visionnaire, très sombre, ultra-violente, subversive et pleine d’humour noir, l’histoire d’Alex Murphy choquait autant qu’elle émerveillait. Aujourd’hui encore, le métrage joui d’une puissance incroyable qui ne nécessite aucun lifting. J’irais même jusqu’à dire que les effets spéciaux qui ont vieilli font partie de l’identité du film.

Bref. Que retrouve-t-on de tout cela dans la version de José Padilha ? Bien peu de choses… Je pourrais en écrire des pages. Alors pour ne pas perdre mon temps, je vais tâcher d’aller à l’essentiel.

Alex Murphy n’est plus le même. On dirait maintenant un banal agent de série télé qui se retrouve par hasard dans un corps en plastique. L’armure est désormais très fragile et plus proche d’un démon issu d’un manga japonais que d’un robot métallique. Et plutôt que d’être un personnage dissimulé contre son gré, souffrant de sa condition, il se montre constamment à visage découvert et entretien même une relation (cucul) avec sa famille. S’il est vrai que Joel Kinnaman est loin de l’interprétation magistrale de Peter Weller, la refonte du rôle ne l’aide pas du tout à s’imposer. Robocop a donc perdu toute sa puissance. Même son flingue se rapproche du pistolet à eau. Malheureusement, les regrets ne s’arrêtent pas là…

Les scènes d’action façon Call Of Duty et l’avalanche de CGI plus ou moins convaincants ne rattrapent pas l’intrigue maigre, prévisible et invariablement inférieure à l’originale. Même la fameuse scène de la directive 4 n’a plus aucun sens.

Et dans ce nouvel univers édulcoré, le plus gros point noir est la disparition des méchants. J’entends par là des vrais méchants tels que Dick Jones et l’horrible Clarence Boddicker ! Face au gentils Alex et Norton (Gary Oldman), on nous sert un Michael Keaton au visage étrange (lifting raté ?), un Jackie Earle Haley aussi imposant que dans le très mauvais remake de A Nightmare on Elm Street (ce n’est pas un compliment) et un autre mec dont on se fout royalement (et dont je n’ai pas retenu le nom).

Heureusement, l’humour et l’implication du réalisateur aident à faire passer la pilule de ce projet foireux. En parlant d’humour, n’oublions pas de citer les apparitions de Samuel L. Jackson qui tente de donner au film une dimension critique par l’absurde. Ce n’est pas trop mal mais ça sent vraiment les insertions à la va-vite.

Conclusion : un remake geek inutile qui ne conserve que quelques idées de bases du film de Verhoeven. S’il y a vaguement la forme, il n’y a jamais le fond. Je me demande même pourquoi le titre est resté Robocop tellement le concept est dénaturé. Espérons que ce ratage n’engendrera pas une suite plus douloureuse où Murphy distribuerait des sucettes aux enfants sages… Arrêtons de massacrer nos classiques !

publié le 28/11/2014 - 10:40
Portrait de Nemo89

Vengeance

Nemo89 (Copycat Killer - 59 critiques)

Robocop nouveau du nom ! Je n'ai pas vu l'original donc je ne sais pas si cela respecte l'oeuvre initiale, j'ai toutefois bien aimé ce film. Attention il s'agit ici d'un film pop-corn. Même si le film essaie de nous faire réfléchir sur l'importance ou non de l'utilisation des robots dans la sécurité du territoire il n'arrive malheureusement qu'à gratter la surface sans aller plus loin. La faute sans doute à l'intrigue principale : La vengeance. L'action est au rendez-vous et nous permet de s'investir dans le film. Cela m'a beaucoup fait penser en Dredd (le nouveau) mais en bien mieux. Là ou Dredd est inexpressif ici on montre bien la différence entre l'homme et la machine. Autre réflexion sur la technologie Sans aller non plus dans la question existentielle (n'exagérons rien). Robocop reste toutefois un bon film d'action à voir. 4/5

publié le 07/07/2014 - 11:43

Derniers commentaires