Advertisement

Deranged

Portrait de Lebreihz

Vous avez soif ?

Lebreihz (I am Legend - 2227 critiques)

Vous avez soif ?, Vous pensez au diabète ?, non pas forcément mais plutôt une cause parasitaire !

Trève de plaisanterie , mais ce film catastrophe s'inscrit dans la lignée des films catastrophe Coréen, genre que les Coréens du Sud saven très bien maitriser !

L'histoire est fort simple, il s'agit d'un parasite qui se transmet par l'eau et qui contamine tout ceux qui en ont été en contact.

Rien de nouveau sous le soleil Coréen me direz-vous!, mais n'empêche que ces gens savent décidément bien décrire une situation de crise !

Pourquoi je dis cela , eh bien de nombreux films émanant de ce pays ont souvent ce genre de sujet, est-ce le fait que ce pays soit depuis 70 ans sous la menace de son voisin du Nord , comme l'actualité nous le démontre ces jours-ci ?

Curieusement le film laisse également voir une autre facette de ce pays , cellle de la corruption ! Car vous allez très vite comprendre que la présence de ce vers dans les eaux de ce pays n'est pas due au hasard.

Et là le film devient très intense surtout vers la fin !

publié le 17/05/2017 - 22:08
Portrait de Bzittt

Vous prendrez bien un petit ver?

Bzittt (Graine de psychopathe - 199 critiques)
8
 
Après le prometteur mais non sans défaut "Big Bang" Park Jeong-Woo reviens en 2012 avec un thriller médical au relent de film d'horreur et d'action "deranged"

Ce qui m'a d'abord interpellé c'est le casting, deux grands nom du cinéma Coréen, Moon Jeong-hee (qui joue d’ailleurs également dans "big bang") et Kim Myung-min, accompagné d'un chanteur et d'une ex miss corée qui, pour cette dernière, a déjà fait ces preuves à l'écran à plusieurs reprises. Me voilà donc moi et ma curiosité ferrées...

Il s'agira ici d'un film mettant en scène une infection de masse touchant tout le pays: "yeongasi" qui est en fait un ver parasite qu'on appelle dragonneau chez nous.

A ce stade impossible de ne pas penser à "the bay", et si les deux film partent du même postulat de parasites mutants s'attaquant à l'homme, le message et le traitement vont s'avérer clairement différent.

Si "the bay" demandait le consentement du spectateur pour rendre son propos plausible, "Deranged" lui va plus loin et ne laisse aucune place au doute quand à la possibilité de sa menace c'est le très gros point fort du film.

Le parallèle entre les deux film est par ailleurs assez drole à faire quand on pense au message que ces deux métrages cherchent a faire passé et qui sont diamétralement opposés.

La ou "the bay" dénonçait une pollution des eaux excessives et pointait entre autre du doigt la responsabilité des dirigeants. "Deranged" fait l’apologie de la propreté des eaux en Corée du Sud et de l'efficacité de son gouvernement, qui même si il n'a pas toute les réponses a l'instant T, tentera tout avec une certaine réactivité et une grande transparence pour venir en aide à la population...

Un film qu'on pourrait donc qualifié de pas très courageux, et qui ne froissera donc pas le nationalisme Coréen.

Pour autant "the deranged" s'avère être un thriller solide bien qu'un peu cousu de fil blanc mais ou l'action omniprésente tient en haleine et emmène clairement le spectateur avec lui.

Les personnages sympathiques d'anti-héros renforce subtilement l'intérêt et on va d'un bout à l'autre du film sans vraiment avoir vu le temps passé.

On pourra lui reprocher en bout de course quelques rebondissements un peu redondant et un final consensuel.

En résumé, partant d'un postulat fichtrement bien pensé, The Deranged n'ira pas plus loin que le thriller médical certes bien construit mais sans grande surprise, pour autant grâce à un rythme enlevé et parce qu'il ne laisse pas de péris à son spectateur, "the déranged" tire son épingle du jeu et s'avère tout à fait divertissant.

publié le 22/10/2013 - 03:25