Scream

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

roxxor mister
Newbie - 1 critiques
publié le 02/01/2023 - 16:04
10
 

Film incroyable

Film incroyable. Les acteurs sont fous ( Jenna Ortega surtout), l'histoire est très bien. J'ai hâte de voir Scream 6 au cinéma !

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1922 critiques
publié le 03/03/2022 - 19:59
6
 

Des claquettes avec des sabots !

Alors, qu'en est-il de ce reboot, sequal, requal ou autre terme pourriqual censé nous épater qu'ils ont inventé pour nous donner une impression de nouveauté ?

Le bilan est mitigé.
Il y a du très bon, digne des meilleurs moments de Wes Craven, et du très mauvais digne de... rien.

D'abord la sacro-sainte séquence d'ouverture qui se doit d'être d'emblée aussi bonne qu'un climax.
Et bien elle est très réussie, c'est celle du troisième film qui reste la moins bonne de la franchise.
Bourrée de suspense, très violente et très bien jouée, elle se joue de nos habitudes des 4 précédentes pour lui donner une résolution inattendue. Bien vu !

La séquence de la shérif qui part au secours de son fils et toute la suite qui y est liée, est réellement haletante, formidablement mis en scène. Digne du premier film.
A ce stade on est sacrément confiant !

Les personnages, les nouveaux "principaux" sont intéressants, les secondaires totalement transparents.
Pour ceux qui ont traversé toute la franchise, Sidney, Gale et Dewey; c'est une véritable plaisir de les retrouver, même s'ils arrivent tard pour certains et sont moyennement présents.

Globalement le film est super bien rythmé, et les meurtres hypers violents.
Je déplore néanmoins un choix scénaristique sur un personnage sacrifié que j'adore particulièrement (et je suis même grave vénère !!!), et dont la mort est plus justifiée par une bravade de scénaristes en mal de véritable inspiration ("Voyez, on est trop fort, on fait c'qu'on veut !") qu'à une réelle utilité scénaristique pour la suite de l'intrigue.
D'autant plus que la raison qui l'amène à retourner vers le tueur et se faire avoir est complètement débile, et dépend d'un raisonnement dû à des règles qui ne s'appliquent pas dans la vraie vie.
C'est inepte !

Et là est le gros défaut du film, qui va en empirant jusqu'à la fin:
Le côté référentiel, méta, est trop appuyé. Ces "règles", avant étaient subtilement disséminées dans l'histoire, les personnages en remarquaient une certaine logique, mais ça ne devenait pas des conneries écrites au burin qui semblent dicter la logique même de la réalité et pas des personnages.

Avant on était avec des tueurs en série influencés par une logique de slasher ancrée dans leur culture, et avec quand même une vraie motivation.
Là on a l'impression que les événements et le champs du possible semblent carrément dépendre de ces règles. Le mec s'est fait défoncer, mais dans les règles il revient toujours, alors il revient même si c'est physiquement impossible. Etc...

Mais faut arrêter de déconner, faut garder une certaine logique quand même. Que ces règles soient suivies et transformées par des illuminés est une chose, que la logique même de la réalité en dépende devient n'importe quoi !

Les scénaristes se ramènent avec leurs gros sabots, croyant pouvoir faire avec un numéro de claquettes qui va vous épater, mais en fait ne font que de vous les balancer à la gueule. Et ça fait mal !

Et d'ailleurs en parlant de n'importe quoi, le dernier acte est consternant de bêtise !
Et rien qu'à cause de lui je baisse ma note finale de 7.5 à 6/10. On se fout trop de nous là !
Si on ne se doute pas de l'identité des tueurs jusqu'au bout (ça va je spoile pas, ils sont toujours deux), leurs motivations sont absolument ineptes et ne tiennent pas debout un instant.
Les scénaristes toujours obsédés par le côté méta, le référentiel, les règles à-la-con, oublient complètement que tous les anciens tueurs avaient une motivation qui tenait debout.
Là franchement... je sais même pas quoi dire tellement je trouve ça affligeant.
Même la fin du 4e opus particulièrement outrancière, gardait une cohérence avec la réalité, notamment celle des réseaux sociaux, leur bêtise crasse et les conséquences sur les esprits faibles.

Revenons à du positif, le premier tueur révélé l'est d'une manière, à un moment où on s'y attend pas, et c'est totalement jouissif tellement on ne le voit pas venir.
De plus, la personne qui interprète ce personnage qui était fade et insignifiant depuis le début, devient d'un coup hyper charismatique jusqu'à la fin et vole presque la vedette à tout le monde tellement elle s'éclate.
J'ai dit "la personne", fille ou garçon ?, je vous dirais pas, mais on passe tellement du transparent au rayonnant que j'ai trouvé ça vraiment marquant.

Pour le second, c'est lui, ça aurait pu être un autre... les motivations ne sont tellement pas crédibles que de toutes façons on est... surpris sans être surpris... difficile à expliquer ce paradoxe, mais c'est ce que j'ai ressenti.
Il n'existe pas par rapport à un scénario solide, mais juste pour justifier l'effet de surprise (réussi) au moment ou il se révèle. Donc efficace sur le moment, nul sur l'ensemble de l'histoire.

Bref on arrive à une fin très distrayante, spectaculaire, hyper violente et graphique; mais tellement débile qu'on est pris en étau entre le fun et la consternation.

Le troisième film, bien que très édulcoré et ayant pris un tournant parodique trop affirmé, n'allait pas autant dans le n'importe quoi. Il respectait au moins l'intelligence de son spectateur.
Ce n'est pas le cas ici. Ça veut faire le malin avec de nouvelles règles, mais c'est incapable de les intégrer correctement dans l'histoire et vous tape dessus avec.

Pas honteux, mais pour moi le moins bon film de la franchise !

Portrait de Geoffrey Geoffrey
America's Most Wanted - 289 critiques
publié le 14/01/2022 - 11:22
6
 

Avis paresseux

Oui, oui, OUI ! 10 ans après Scream 4, la saga reine du (néo-)slasher est de retour avec un cinquième volet précédé par des bandes-annonces qui laissaient augurer de belles choses. Chapeauté par les réals du sympathique Wedding Nightmare, ce nouveau volet propose de suivre un nouveau groupe d’adolescents confronté à Ghostface. Et comme le dit l’affiche, le tueur est parmi eux.

Je ne vais pas vous mentir, j’attendais beaucoup de ce nouvel opus, déjà parce que je suis un grand fan de la franchise qui, malgré ses hauts et ses bas, ne m’a jamais vraiment déçu, mais aussi parce que j’espérais de l’originalité, notamment au travers d’une séquence teasée de lance-flammes avec un Ghostface au masque métallique.

Las ! SCREAM (5) n’est rien d’autre qu’un épisode classique de plus qui prend bien soin de rester dans les clous de la franchise. Alors, en soi, ce n’est pas déplaisant, mais j’avoue que ça m’a légèrement déçu.

On retrouve bien entendu le commentaire méta sur l’industrie de l’horreur, cette fois axée sur le concept des « réquelles », à savoir les remakes/séquelles façon Halloween 2018 et Candyman 2021. On trouve aussi quelques petites crottes de nez lancées au visage des fans toxiques, mais aussi, et je ne m’y attendais pas, à Rian Johnson et Star Wars 8. Petit souci, ces références sont parfois injustifiées et alourdissent l’ensemble, comme cet ado qui traite un voyou sur le point de l’agresser de « face de Michael Myers ». Sérieusement ?

Ceci dit, et malgré toutes les critiques que je peux lui faire sur son scénario, j’ai passé un bon moment devant ce SCREAM cuvée 2022, notamment parce que la réalisation est d’un bon niveau et que les meurtres retrouvent une brutalité pour le moins surprenante. J’ai ainsi grincé des dents à plusieurs reprises. Les victimes souffrent et ça fait plaisir à voir (surtout qu’on se fiche de ces personnages têtes-à-claques puisqu’on les connait à peine).

J’ai même versé une petite larme lorsque… Non, spoiler ce moment serait criminel. Le mieux est que vous alliez le voir par vous-même. Sachez toutefois que dans mon classement personnel de la saga, ce cinquième opus arrive en… 5ème position.

Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.

Thématiques

Les clowns tueurs au cinéma