La Planète des Singes : l'Affrontement

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Fab-4

Au revoir les singes...

Fab-4 (Serial Killer - 826 critiques)
6
 

Suite directe, le 113 s'est répandu partout sur le globe. Les singes règnent sur le monde animal, ou presque...

Beaucoup de gros moyens pour pas grand chose. Je fait les même reproches à ce film qu'à son prédécesseur mais cette fois puissance deux. Sans les effets, y'a plus grand chose. De plus, apparaissent quelques lenteurs dans le rythme assez énervantes.

L'histoire est belle mais décidément ce n'es pas cette nouvelle franchise ultra numérique qui va me réconcilier avec "la planète des singes" dans son ensemble. Je préférerai presque la version de Burton pour le coup pourtant moyenne. La surenchère d'effets spéciaux tue tout charme.

Le premier reste un bon film, celui ci est très moyen. Je n'irai pas plus loin dans cette saga.

A voir une fois pour la forme.

publié le 15/08/2017 - 10:58
Portrait de Lebreihz

Avé Ceasar ! Ceux qui vont gagner te saluent

Lebreihz (I am Legend - 2309 critiques)

Alors il aurait fallu que je revois l'épisode précédent !, la préquelle comme qui dirait !....On se retrouve dans un monde post-apocalyptique !, oui mais les hommes "civilisés" existent encore, et cohabitent avec des singes "civilisés".

Mais voilà quelque chose au fond de vous même vous dit que cette situation de "status quo" est éphémère. Ben oui ... deux groupes fondalement opposés ne peuvent vivre en paix sur le même territoire. A un moment ou un autre l'un va avoir besoin de traverser le territoire de l'autre , pour avoir accès à une ressource ici en l'occurrence il s'agit d'une centrale électrique, mais ça aurait être très bien pu être un accès à l'eauUn nouvel extrait de la comédie suédoise "Cops" (Kopps - 2003), dans laquelle des policiers sur le point de se retrouver au chômage car il n'y a pas de criminalité dans leur ville, décident de la créer eux-même.
Après avoir bien foutu le bordel, il reçoivent la visite d'une enquêtrice qui vient vérifier leurs dires.
Ils finissent rapidement pas se prendre les pieds dans le tapis en exposant des faits quelque peu... fantaisistes... ! Donc on se dit que si des groupes d'individus lambda se retrouverait chacun aux antipodes du globe , sans jamais se rencontrer , le monde vivrait en paix !

Tout ça pour finalement introduire le personnage de "Cesar", qui est un chef par excellence , et même je dirais un chef archétypé , voyez ce que je veux dire !, d'ailleurs si le réalisateur l'appelle César , ce n'est pas sans raison .

Curieux personnage !, il règne sans partage sur cette tribu de singes, qui n'en sont plus rappelez -vous !....mais qui ne s'expriment que très peu verbalement. César donne ses ordres par gestes ! c'est plus efficace, croyez moi que la déblatération actuelle.

Alors "l'homme " n'est ni un idiot, ni un primaire !, c'est un politicien avisé qui sait qu'il ne peut déclencher une guerre contre les hommes sans risques de survie pour sa tribu, il a conscience de al supériotrité technologique humaine !..... et aussi de la dépendance technologique de cette même espèce humaine.... Ce qui est extraordinaire c'est que si un chimpanzé affronte un homme , le deuxième se fait casser en deux par le premier ! maintenant si 100 singes affrontent 100 hommes , les hommes l'emportent car ils ont à la différence des animaux , un esprit de groupe nettement supérieur.

Sauf que ces singes ont atteint le stade de la tribu, à vitesse grand V, ce qu'il faut je vous l'admet le concevoir , car nous humains combien de temps avons mis pour atteindre ce stade ? . Donc le problème est que même si César et ainsi que le plus intelligent des humains ne veulent pas de la guerre .....il y aura toujours des "faucons" ou de vrais cons ! oui je sais elle pas nouvelle celle là .....pour créer des conflits..... après tout l'attaque n'est-elle pas la meilleure des défenses ? les hommes ne devraient-il s pas utiliser une guerre préventive contre les singes ? .
A vrais dire à l'heure actuelle c'est la même chose, à notre époque très troublée il y a dans les gouvernements des grandes puissances des éléments les plus durs qui font pression sur leur dirigeants d'une manière détourné parfois pour engager les hostilités...

Alors ce qui encore plus extraordinaire c'est la façon dont le réalisateur nous décrit ce mode de gouvernement tribale..... l'ennui c'est que le pouvoir de césar ne repose sur le fait qu'il n'est jamais que le "mal dominant de la tribu', et son pouvoir ne repose sur rien d'autre....on est pas dans une démocratie là..... la démocratie c'est fait pour les nations apaisées.... Donc tout ça pour vous dire que à un certain moment malgré toute son intelligence , l'homme va faire une belle erreur lourde de conséquence.

Pour conclure je dirais que ce film est une quasi leçon de gouvernance a lui tout seul !, Encore' une fois qu'est ce que "l'inteligence " et mène-telle forcément au conflit et ceux qui la détiennent à leur perte ?

publié le 13/10/2015 - 00:03
Portrait de Geoffrey

Avis paresseux

Geoffrey (Graine de psychopathe - 178 critiques)
8
 
Une très bonne séquelle, qui manque un peu d'émotion à mon sens alors que c'est qui faisait la force du film précédent, mais l'ensemble évolue tout de même à un très haut niveau. Visuellement c'est splendide, les singes sont incroyables et les décors post-apocalyptique très bien rendus. Le scénario, quoique prévisible, ne sacrifie pas tout à l'action et se permet le luxe de ne pas être manichéen (en gros, il y a des cons et des gentils de chaque côté) et les actes qui mènent à l'affrontement sont plus nuancés qu'on aurait pu le croire. Bref, un très bon film de science-fiction. La saga de la Planète des singes est décidément repartie sur de bonnes bases. Vivement la suite !
publié le 25/02/2015 - 09:15
Portrait de Nandrolone

La planète des singes, l'affrontement

Nandrolone (Serial Killer - 693 critiques)
8
 

A l'origine parti au cinéma pour un autre film, arrivé en retard et obligé de ce rabattre sur le seul autre film qui débute un peu plus tard et ce jeter dans l'inconnu... C'est sur "la planètes des singes, l'affrontement" que le hasard m'obligea à me retourner.

Vu sur un petit cinéma de quartier, petite salle, petit écran, son à peine assez fort, commentaires incessant des personnes derrière moi d'ont j'avais envie de frapper sans oublier le bruit désagréable du piochage de Pop Corn de mon voisin de droite (eh oui), j'ai presque eu envie de quitter la salle en hurlant et en imitant les mimiques de césar le héros du film pour me venger, mais bon j'ai su me tenir... Mais pénétrer l'univers de ce film à été très difficile les premières minutes !!!

Revenons à nos primates, finalement pas déçu par ce film, dont je précise n'avoir jamais vu un seuls épisodes anciens ou plus récent, mais visiblement pas besoin de les avoirs vus pour comprendre, la petite introduction du départ aide bien, la réalisation est soignée, le scénario pas forcement très original reste agréable à suivre, l'affrontement arrive doucement mais surement, quelques passages émotions et humoristiques, on s'identifie facilement aux personnages que ce soit humains ou singes dont on ce réjouit de l'évolution et de l'utilisation de la parole, bref j'ai plutôt apprécié même si je n'en garderais clairement pas de souvenirs impérissables, cela reste une grosse production américaine avec ce qu'il faut pour nous en mettre pleins les yeux, car les effets spéciaux sont clairement ahurissant, les animations des visages sont réalistes comme rarement, les textures magnifiques, les poils des singes gérés un par un... bluffant même sur "petit" écran...

La fin ouvre directement l'introduction du prochain épisode, "la planète des singes, l'affrontement" étant lui même l'introduction de ce prochain épisode que j'attendrais avec impatience. Comme quoi...

7,5/10

publié le 24/08/2014 - 14:40

Derniers commentaires