L'Affaire de Maître Lefort

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1854 critiques
publié le 21/04/2021 - 02:59
5
 

Sale affaire !

Comme je le disais sur un autre de ses téléfilms (Une Chance sur Six), j'apprécie beaucoup Patrick Sébastien, je trouve l'homme touchant et talentueux.
Ce qui fait que je n'ai vraiment aucun plaisir à dire du mal.

Seulement quand il écrit des scénarios, c'est vraiment pas ça.
Et on retrouve dans celui-ci les mêmes défauts que pour l'autre téléfilm: des séquences souvent mal écrites, des dialogues se voulant forts avec des figures de style, mais qui sont lourds, ampoulés et clichés, et une histoire qui cherche à être bien tordue à coups de twists "surprenants", mais qui, si elle y parvient, le fait au prix de gros problèmes de crédibilité.

Alors quand le tout est emballé par une mise en scène quasi inexistante, qui est incapable d'insuffler la moindre vigueur aux échanges entre les personnages, et qu'en plus l'interprétation globale n'est franchement pas terrible, on arrive à un téléfilm languissant, ennuyeux, malgré quelques bonnes choses ça et là.

On sent un Patrick Sébastien qui aimerait donner tout ce qu'il a, mais qui, entre ses naïvetés et son manque de réelle maîtrise, ne parvient pas à donner une vraie profondeur à son personnage.
Il cherche à être juste. Il cherche... Il y parvient parfois... mais souvent on est dans la caricature. Surtout dans ses "prestations" d'avocat "investi" qui font sourire en coin...

Les habitués des twists foireux auront deviné la fin en grande partie, les autres seront "épatés" de ne pas l'avoir vu venir tellement c'est tordu et "machiavélique"; mais qu'on lève les yeux au ciel ou pas, le problème n'est plus vraiment là, c'est la manière dont les choses sont révélées qui laisse sacrément perplexe.
Le criminel (que je garde secret, tin diiiiiiin, z'avez plus qu'à vous taper le film aussi !!), parle à son chien (si si) pour lui raconter ce qu'il a fait car il a besoin de libérer sa conscience, et quand le chien se barre (véridique), sûrement épuisé d'entendre des conneries pareilles, le gars lui lance "j'te dégoûte hein ?" dans un grand moment pioure émocheune humaine vraie non simulée, et continue son histoire.
Mais comment est-ce possible d'utiliser une manière aussi grotesque et peu fonctionnelle pour amener les explications finales ?!??

En fait, comme pour l'autre film, y'a une trame "à twists" plutôt intéressante, mais tellement mal gérée qu'elle se ridiculise et chute inexorablement vers le Z.
Et nous d'imaginer le scénariste se tirer des coups de fusil dans le pied en se disant "ça va marcher !".

Une bien sale affaire au final !

Avez-vous apprécié ce commentaire ?