Vengeance

5.0/10
Vengeance

Critiques spectateurs

Réalisateur: Ross Boyask Avec Stu Bennett, Fleur Keith, Alan Calton, Gary Daniels, Keith Allen, Wayne Gordon

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1875 critiques
publié le 11/09/2021 - 00:01
5
 

I am très con !

L'affiche est alléchante.
D'emblée on voit que le gars est hyper intellectuel et qu'il a forcément dû faire de longues études, et puis y'a les prix remportés censés être gage de qualité...

Seulement, à part Le Journal de Mickey, le mec il a pas dû lire grand chose, et les prix ont dû être décernés à la foire au boudin entre deux beuveries, pendant un concours de pets...

L'action soi-disant trépidante se fait souvent sérieusement attendre entre des tunnels de dialogues mal branlés et redondants.

Si l'ensemble fait très amateur à certains moments, d'autres sont néanmoins nettement plus efficaces.
Les quelques scènes d'action sont réellement hard-boiled, même si cette putain et insupportable caméra à l'épaule vous viole les yeux régulièrement, certains plans montés envoient bien le pâté.

Les acteurs ne sont pas si mauvais, mais les comportements de certains personnages sont parfois tellement incohérents et les dialogues à peine dignes d'un premier jet, que ça gâche sérieusement la performance de certains dont on ressent pourtant de véritables capacités (la sidekick "drôle" pas drôle, par ex.).

Gary Daniel, même s'il joue correctement son rôle de salaud, est méconnaissable et loin d'être aussi impressionnant que dans ses jeunes années.

Quant au héros-Zéro-hyper-grave-badass joué par le catcheur britannique (ta mère) Stu Benêt... pardon, Bennett... comment dire... Il fait le job sans le faire.
Difficile à expliquer, mais il a la bonne tête de vainqueur pour tenir le rôle malgré un jeu totalement monolithique.
Il a l'air complètement demeuré, mais avec sa tronche binaire "pas content / vraiment pas content" et sa voix hyper grave, il dégage un truc indéniable.

En fait si le film est pénible par moments malgré de bons passages, c'est parce qu'il n'est pas assez bien écrit pour se permettre 93 mn avec si peu de véritable action.
Fallait donner un bon coup de ciseau dans les dialogues redondants, avec 1/4h de moins, le film, bien que sérieusement imbécile, gagnerait vraiment en efficacité.

La musique électronique (ta mère... Ah bon, je l'ai déjà faite ?) de Greenhaus est excellente (et dispo en download) mais colle mal aux séquences.
On n'a vraiment pas la sensation d'une musique composée en fonction de ce qui se passe à l'écran, mais de morceaux d'ambiance, composés à part, qui sont collés d'une traite à chaque séquence.
Ça se ressent vraiment pendant les séquences d'action.

Voilà, à voir avec la touche 'accélérer' sous le doigt (que j'ai eu le courage de ne pas utiliser pour être juste dans ma critique), une roteuse à la main, et l'autre caltée dans le slibard pour varier les odeurs...

Avez-vous apprécié ce commentaire ?