Creepshow

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Mon avis

Evil-pimp (America's Most Wanted - 643 critiques)
6
 
La premiere histoire n'est pas terrible. La meilleure histoire est celle avec leslie nielson. C'est un bon film que j'ai apprecié sans plus, même s'il y a Tom Savini aux maquillages. J'aime l'epiosde de la météorite avec un invité surprise, ce sketch est original. A voir, même si ca ne vaut pas les contes de la crypte.
publié le 13/01/2013 - 21:44
Portrait de Warhammer

Vraiment excellent

Warhammer (Serial Killer - 929 critiques)
8
 
Sur le papier, l'association roméro + stephen king a de quoi faire saliver tout fans d'horreurs macabres qui se respectent,le moins que l'on puisse dire est que le résultat est à la hauteur avec prés de 2h00 de petites histoires gores, gorgés d'humour noir,tout à fait dans l'esprit de la BD. Les épisodes sont variés,parfois étonnants,d'autres plus prévisibles mais quand le rendu est aussi bon on ne peut qu'applaudire. Moi perso, j'ai une petite préférence pour l'épisode avec leslie nielsen qui met en lumiére le travail génial de maquillage de tom savini,avec 2 revenants franchement réussis. Bref, un film à posséder absolument.
publié le 04/05/2012 - 12:54
Portrait de Fab-4

Les contes de la Creep

Fab-4 (Serial Killer - 904 critiques)
8
 
Du Romero et du King en mêem temps, classe ! Les Conte de la Crypte avant l'heure. Un bon film à sketches avec 5 histoires de qualité. Un film fort sympatique même si je trouve que ça a un peu vieilli... A voir.
publié le 27/03/2012 - 00:28
Portrait de AqME

Des sketchs de l'angoisse

AqME (America's Most Wanted - 604 critiques)
8
 
Bande dessinée culte signée Stephen King (tiens, c'est qui cet inconnu?), il fallait trouver un réalisateur génial pour adapter une telle ½uvre qui assimile avec un talent désinvolte horreur et comique. C'est en la présence de Monsieur Romero, le maestro des zombies que le film à sketchs le plus connu de tous les temps va voir le jour en 1982 (putain, j'étais même pas conçu!!). Maintenant, il fallait faire quelque chose de fidèle et d'aussi fort que ce comics et ce n'était pas une chose aisée. Mais en s'alliant à l'instigateur même du livre, Romero ne risquait pas de se planter. En effet, en plus de joindre King au projet, il lui propose même un rôle important dans le métrage. Néanmoins, toutes les histoires se valent-elles? Est-ce que l'horreur comique sied bien au cinéma?

Le premier sketch s'intitule la fête des pères et il annonce déjà la couleur de tous les autres courts métrages, c'est-à-dire des personnages haut en couleur, une situation assez cocasse et un dénouement brutal et gore. Pour cette histoire, quatre personnes attendent la tante pour le diner de la fête des pères. Elle a tué son père justement lors de la fête des pères car c'était un tyran sans c½ur. Mais tous les ans elle va sur sa tombe et reste une heure pour discuter. Bien évidemment, c'est ce jour que choisi le défunt père pour reprendre vie sous la forme d'un zombie squelettique. Les acteur s'en sortent relativement bien notamment la tante ou encore Ed Harris (il était jeune à cette époque, il avait des cheveux). L'ambiance est assez tranchante entre une maison spacieuse, éclairée et coquette, et un cimetière brumeux, glauque et inquiétant. Tout fonctionne relativement bien surtout lorsque le mort sort de terre et commence le carnage avec application. Un premier épisode assez sympathique et pour le moins rigolo.

Le deuxième sketch s'intitule la mort solitaire de Jody Verrill et on a Stephen King en tant qu'acteur principal. Et bien le bougre a un sacré talent! Il campe un fermier un peu attardé qui trouve une météorite dans son jardin. En lui jetant de l'eau, la pierre s'ouvre et libère un liquide bleuâtre. Ce crétin touche le liquide avec ses doigts et il se transforme petit à petit en plante. L'histoire est assez bien foutue. Très fidèle au matériau d'origine avec en plus le scénariste en tant qu'acteur, c'est plutôt bien pensé. La fin est nihiliste au possible et on ne ressent jamais l'ennui avec cette histoire de contagion herbeuse. Les effets spéciaux sont relativement bien fait même si à la fin, le héros pourrait faire de la pub pour Cegetel... Une histoire servie par un acteur très créatif et très expressif et une fin horrible, une bonne petite histoire.

La troisième sketch s'intitule "un truc pour se marrer" et il demeure sûrement mon préféré. En effet, l'histoire est relativement bien amené et assez tordue avec une fin bien revancharde comme je les aime. En gros, un riche personnage se rend compte que sa femme le trompe. Il va voir le mec en question et le menace s'il veut revoir sa femme. Il l'emmène sur une plage et le force à s'enterrer dans le sable. Il emmène ensuite une télé et lui montre la femme qui est dans la même situation que lui mais plus bas sur la plage. La marée monte et l'homme trompé se barre chez lui pour voir les vidéos. Mais il n'avait pas pensé que les morts peuvent aussi se venger. Le plus surprenant dans cette histoire, c'est que le salaud est joué par un comédien peut habituer à ce genre de rôle car il s'agit du défunt Leslie Nielsen. Il est très convaincant et apporte un souffle épatant dans cette histoire. Les effets spéciaux sont sublimes et les deux morts-vivants amoureux sont vraiment bien foutus. En même temps, il s'agit du travail de Tom Savini qui est génie en la matière. Une fin où le tueur devient le tué et c'est vraiment pas mal.

La quatrième sketch est "la caisse" qui raconte l'histoire d'un monstre dans une caisse qui sort pour bouffer tout le monde. C'est sûrement celui que j'ai trouvé le plus drôle, car certaines séquences sont hilarantes et marquent une grosse rupture avec un gore ambiant bien dégueulasse. Un homme dont la femme est insupportable pense à différentes manières de la buter, dont un où il lui tire une balle dans la tête devant tout le monde et les gens l'applaudissent! Quand arrive la caisse et le monstre à l'intérieur, une idée lui arrive. Scénario simple mais dont la morale laisse à désirer et c'est ça qui est intéressant avec ce court-métrage. La créature ressemble à un singe et n'est pas super bien faite, mais on peut passer outre cet entrefaite car le design de tout le métrage, très accès comics avec son lot de dessin et d'incrustations de dessin animé est relativement judicieux.

Le dernier sketch est "ça grouille de partout". Il est le plus court et surement le plus sale. Un homme d'affaire important vit dans un appartement aseptisé et ne supporte pas les cafards. malheureusement, une invasion s'invitera chez lui. Entre temps, on aura le temps de voir le caractère pourri du bonhomme qui nomme cafards autant les insectes que la population qui lui semble nuisible. On ne souhaite que le pire pour cet être abject et on est bien servi. L'acteur principal est excellent et porte ce dernier sketch sur ses épaules. La fin est bien trash, avec de bons passages gores et des effets spéciaux convaincants. Une petite historie qui conclut assez bien ce film.

Au final, on peut dire que Creepshow est résolument le meilleur film à sketchs que j'ai pu voir et qu'il enfonce sans aucun efforts certaines productions actuelles qui surfent sur un modèle comico-horreur. De plus, les effets de style avec les bulles de comics et les passages dessinés sont bien trouvés et très intéressants. Le défaut viendra peut être de sa longueur, mais cela est finalement bien peu de chose face au plaisir procuré. Romero signe encore une fois un bon film qui oscille entre horreur, épouvante et comique. Un essai réussi très fidèle au comics de base dont je suis fan. Je conseille donc fortement ce film!!

publié le 28/07/2011 - 20:19

Un régal!

Zombievorhees (Newbie - 7 critiques)
8
 
Creepshow est tout simplement un pur régal. on y trouve absolument tout dans ces 5 petites histoires des effets spéciaux réussis, de l'originalité, quelques frissons, du comique il n'y a rien à jeter les 5 sketchs ont tous une personnalité et on ne s'ennui pas une seconde, ma préférence va pour le sketch avec la bestiole enfermé dans la caisse en bois, quel dommage de ne plus voir ce genre de films de nos jours, des longs métrages fait avec passion et amour du genre!
publié le 21/07/2010 - 17:07

Léger

Forêt morte (Copycat Killer - 58 critiques)
8
 
Un peu de légèreté dans le genre. J'ai bien aimé 4/5 de ces petites histoires. Dont la 5e qui m'intéressait moins avec les insectes...La suite est très bonne aussi pas encore vue le 3e.
publié le 24/11/2009 - 22:53
Portrait de Hazem

Vive King !

Hazem (Graine de psychopathe - 76 critiques)
10
 
Quel film génial ! Stephen King est particulièrement marrant dans son rôle de fermier déjanté ! En fait, tout dans ce film est aussi horrible que déjanté et c'est ça qui en fait tout son charme ! Génial ! Absolument fantastique ! Un bon mélange d'humour et d'horreur pour frissoner et rire, surtout avec des copains pour une bonne petite soirée !
publié le 07/10/2009 - 13:08
Portrait de Spawn

King le déjanté

Spawn (Serial Killer - 702 critiques)
8
 
Un film à sketches plutôt sympathique mais qui est très inégale au niveau de ses différentes histoires. Certaines sont intéressantes et d'autres sont plutôt chiantes dans l'ensemble. Au début je trouver très drôle celle ou le King est mis en scène mais au bout d'un moment elle m'a un peu ennuyer et j'ai trouver la fin de cette histoire plutôt décevante. On a des acteurs tout juste correct, ne brillant pas vraiment par leurs interprétations. Hormis quelques défauts assez important le film de Roméro se laisse regarder gentillement et nous fait passer tout de même un agréable moment.
publié le 25/09/2009 - 21:04
Portrait de Kermit_the_frog

The Crate and other story

Kermit_the_frog (Graine de psychopathe - 84 critiques)
10
 
Un excellent films à sketches dont "the Crate" et "Father's Day" sont les meilleures histoires, on peut aussi y voir un King absolument fendard dans le rôle d'un bouseux complétement à l'ouest. Un petit bijou à voir et qui est largement au dessus de films comme "Cat's eyes". Un must à posséder.
publié le 11/09/2009 - 11:59
Portrait de Papa jupiter

A voir

Papa jupiter (America's Most Wanted - 461 critiques)
8
 
En fait, hier, c'était la première fois que je le voyais en entier! Quand j'étais gosse il me terrorisait et par la suite je ne voyais aucun intêret de le revoir car les films à sketches ne m'intéressaient pas le moins du monde. Or cette séance m'a permis de rattraper mon retard et je ne le regrette pas du tout. L'association Romero/King/Savini fonctionne à bloc et chaque histoire est à la fois sinistre et cynique. Sans trop m'étendre sur le contenu de ces dernières, je trouve que la première, "Father's day", bien que sympathique, manque d'effets choc et souffre de sa durée relativemment courte. La deuxième, "The lonesome death of Jordy Verrill", elle aussi très courte, se rattrape largement avec une interprétation du King himself (Stephen hein, pas l'autre!) complètement hilarante et aussi grâce à une histoire d'une absurdité totale qui la place parmis mes préférées. Viens ensuite "Something to tide you over", bien plus classique dans sa forme : une histoire de vengeance d'outre tombe des plus banales qui finit tout de même sur une scène des plus ironiques. "The crate" doit être la plus longue (ce qui peut être préjudiciable dans ce genre de film)mais néanmoins la plus réussie, à mon avis, avec cette créature qui bouffe tout ce qui traîne près de sa malle. Et c'est là que le talent de Tom Savini fait mouche une nouvelle fois avec de bons effets gores qui font oublier le côté artisanal de la chose. De plus on y retrouve Hal Holbrook et Adrienne Barbeau, deux rescapés du film Fog de Big John, et la fin est assez jubilatoire. Enfin, "They're creeping on you" est sans conteste LA plus ironique avec ce vieux connard aigri rongé par ce qu'il déteste (au sens figuré comme au sens propre!) Ici on peut apprécier les décors d'une neutralité magnifique par la suite souillés par tout ce qu'il y a de plus dégoutant(les cafards et le sang) Et pour terminer tout en honorant les thèmes abordés précedemment, Romero clôt son film de la meilleur des manières : l'humour noir bien entendu!
publié le 05/08/2009 - 10:46

Pages

Derniers commentaires