La 7ème Malédiction

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Gory Freddy Gory Freddy
I am Legend - 1908 critiques
publié le 18/09/2022 - 18:33
8
 

Quand Indiana Jones rencontre Evil Dead !

On pourrait croire que c'est parfaitement putassier quand la jaquette du DVD français annonce fièrement: "Quand Indiana Jones rencontre Evil Dead !".
Mais c'est pourtant vrai, et le meilleur moyen de définir le film.

Bien sûr le metteur en scène n'a pas le talent d'un Steven Spielberg ou d'un Sam Raimi, mais il s'en sort plus qu'honorablement.

Si au début on a peur d'une énième comédie foireuse à-la-con, on est vite rassuré quand après la 21e minute cela tourne à l'horreur décomplexée pendant un bon quart d'heure.
Et ce ne sera pas la seule séquence qui se lâche totalement. La suite n'en manquera pas.
Dynamiques, funs, gores, franchement inventives et bien réalisées, toutes ces scènes, mélangées dans un trip à la Indiana Jones, sont de vrais moments de bonheur pour le fan de cinéma de genre !

Plus difficiles les scènes d'exposition et de remplissage, qui n'ont que peu d'intérêt et sont jouées médiocrement, surtout ce qui est "censé" être de la comédie.

Etonnamment, le mythique Chow Yun-Fat n'a qu'un rôle secondaire qui ne fout rien du tout, à par à la toute fin où il explose un stremon au lance-roquette sans trop se fatiguer.
C'est les autres qui font tout le boulot à sa place, probablement parce que les acteurs sont doués pour les art martiaux et pas lui.
Chow Yun-Fat lui, livre une interprétation ringarde, qui semble reposer sur le fait qu'il pense qu'avoir trouvé un accessoire rigolo suffit à construite un personnage. Ici c'est une pipe, "censée" lui donner un style particulier et classieux.
On est loin de ses interprétations fiévreuses et impliquées de la trilogie "Le Syndicat du Crime", "The Killer", "À Toute Épreuve", "Un Tueur pour Cible" ou "Tigre et Dragon".
Bref, la pipe joue très bien.

Dommage que les asiatiques aient toujours du mal à donner du corps aux séquences hors action. Et c'est là qu'on voit que Indiana Jones et Evil Dead reposent sur autre chose que leurs étonnantes séquences "spectaculaires".
Mais quand "La 7ème Malédiction" veut en mettre plein la vue, et c'est souvent le cas, elle n'est pas en reste, et rend de bons hommages à ses modèles.

A découvrir. Vraiment !

Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.
Vous souhaitez soutenir Horreur.net ? N'hésitez pas à faire un don, même symbolique, sur Tipee.

Thématiques