Liste des Critiques pour L' Antre de la Folie

L'Antre de la Folie
Genre: Fantastique
Année: 1995
Réalisateur: John Carpenter
Musique: John Carpenter
Scénario: Michael De Luca
Durée: 95 min
Budget: 14 000 000 $
Pays: États-Unis
Tags : Ecrivain
Appartient à la série:

Il n'y a aucune critique enregistrée pour ce film. Vous pouvez aussi ajouter votre critique !

La Stratégie Ender
Adapté du formidable roman d' Orson Scott Card , la Stratégie Ender narre la trajectoire peu commune d'un apprenti soldat malmené par ses camarades : le jeune et surdoué Ender Wiggin, considéré comme une mauviette à cause de sa frêle constitution alors qu'il a, en réalité, du mal à refréner ses accès de violence. On pouvait craindre qu'une telle histoire, passée à la moulinette...
La malédiction de la dame blanche
À partir de légendes urbaines ou issues d’un folklore, certains phénomènes paranormaux trouvent parfois une résonnance commune. Le rapport peut paraître d’autant plus troublant lorsqu’il n’y a pas de distinction des faits, eu égard à la culture ou l’éloignement géographique. Par conséquent, la convergence observée tend à crédibiliser les faits observés ou narrés. En...
Sulfures: Don't Let Him In
**Attention, cette chronique contient des spoilers**. Afin de se mettre au vert quelques jours, un riche héritier accepte d'accompagner une jeune femme, connue la veille, le frère de cette dernière et sa fiancée, à la campagne, le temps d'un week-end censé être reposant. Tandis que la population locale évoque avec crainte un tueur en série sévissant dans les bois, le quatuor découvre un homme...
Scary Stories
Sous forme d’histoires courtes ou de pulps, de nombreux récits horrifiques ont pu voir le jour dans le domaine des nouvelles ou de la bande dessinée. Au fil du XXe siècle, le format a été particulièrement bien accueilli outre-Atlantique, parfois jusqu’à fournir des adaptations classiques, comme Les Contes de la crypte . En France, Scary Stories to Tell in the Dark , l’œuvre d...
Ghost Game
Tiens, un film asiatique avec des fantômes. Un de plus... C'est que depuis le succès de Ring 1er du nom, on en bouffe jusqu'à plus soif ( The Grudge, Réincarnations, Dark Water , et j'en passe) et si les qualités sont souvent présentes, il devient franchement dur de s'exciter sur ces productions qui s'empilent à n'en plus finir. Toutefois le pitch de Ghost Game pouvait s'avérer excitant avec sa...