L' Antre de la Folie

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Mulder is Alive

Si seulement mon conseillé d

Mulder is Alive (Newbie - 3 critiques)

Si seulement mon conseiller d'éducation ,quand étais au lycée, avais pu me conseiller le métier d'enquêteur dans les assurances, et ben, p'etre que j'aurais eu la chance un jour de me rendre à Hobbs End, et de pouvoir ainsi visiter les nombreuses curiosités de cette charmante petite ville. J'aurais surement pris une chambre dans une délicieuse pension, ce qui m'aurait permis de me fondre, l'espace de mon séjour, dans cette chaleureuse population, et ainsi partager leurs nombreuses coutumes locales..... Au lieu de ça, je fais un boulot qui me fait chier, et je ne vis pas des aventures palpitantes au beau milieu du rêve Américain... Et surtout le plus grave, c'est que je ne verrai probablement jamais plus un autre film aussi puissant que celui-ci! Que dire..... L'antre de la folie, est ,et restera à jamais un classique. Je ne sais pas à quoi je serai prêt pour revivre le moment ou j'ai visionné ce film pour la première fois? Passer et repasser encore et toujours par un pont en bois pendant une éternité me parait être un tribut suffisant... Mais que voulez vous, on ne choisi pas le prix à payer pour avoir le privilège de faire une virée aux confins de la folie... Merci Monsieur Carpenter, la vie est plus mystérieuse grâce à vous.

publié le 04/08/2014 - 21:12
Portrait de Thierry

Maîtrise totale

Thierry (America's Most Wanted - 394 critiques)
10
 
Dans une interview, John Carpenter confie qu'il a eu du mal à monter L'Antre de la folie, à lui trouver une unité. Bien lui a pris de persévérer car il a abouti à l'un de ses meilleurs films, tenu de bout en bout, tendu et maîtrisé.

Inspiré de H. P. Lovecraft et de Stephen King, le long métrage porte parfaitement son titre, comme le souligne encore la mise en abyme qui le conclue: le spectateur rentre bel et bien dans l'antre de la folie. Il fallait vraiment que Carpenter fût au sommet de son art pour réussir une telle gageure, un sujet aussi puissant et un scénario aussi ambitieux risquant fort de donner lieu à un désastre.

Fort heureusement, il n'en est rien. En sus du talent de Carpenter en tant que réalisateur et monteur (et compositeur), il faut souligner la qualité de l'interprétation, celle de Sam Neill bien sûr mais aussi celles de Julie Carmen et Jurgen Prochnow. Signalons enfin que les effets spéciaux, tout comme dans The Thing sont une grande réussite.

publié le 22/04/2013 - 22:25
Portrait de JohnStevenson

Mon avis

JohnStevenson (Copycat Killer - 27 critiques)
8
 
Big John nous envoie sans détours dans un cauchemar éveillé. Véritable mise en abîmes, le film nous plonge dans un monde où la limite entre rêve et réalité, n'est finalement pas si grande que ça (voir même quasiment nulle !).

Sam Neill est comme à son habitude, parfait. Ses réactions face à ce monde de folie sont vraiment incroyable. Il porte à lui seul, le film sur ses épaules, ce qui n'est pas une mince affaire tant le sujet abordé est délicat.

On reste en haleine devant ce cauchemar éveillé, brillamment mis en scène par Carpenter. Il n'a pas son pareil pour installer une ambiance oppressante qui nous glace le sang à chaque scène étrange et bizarre (le trajet vers Hobb's End par exemple) et que dire de cette fin qui clôt le film en apothéose.

L'antre de la folie clôt en beauté la trilogie de l'apocalypse, initié par The Thing et Prince des Ténèbres. A voir et à revoir sans modérations.

publié le 28/01/2013 - 17:28
Portrait de VonRolling

Vous lisez Sutter Cane ?

VonRolling (America's Most Wanted - 369 critiques)
10
 
In the Mouth of Madness fait partie de mes Carpenter préférés. C’est peut-être même le meilleur. Il clos brillamment la Trilogie de l’Apocalypse (que je ne re-décrirai pas puisque c’est déjà dans les anecdotes de cette fiche). En poussant les choses plus loin, je dirais même que c’est le dernier Chef d’œuvre de ce Master of Horror. Ses films suivants, de bon niveau, n’atteindront plus cette puissance diabolique.

Si le film rend avant tout hommage à Lovecraft, il est pour moi très proche des univers que j’imagine en lisant Stephen King. Un clin d’œil lui est d’ailleurs destiné dans la scène chez l’éditeur. Pour une fois, c’est la littérature horrifique qui est au centre de l’histoire. Et cela enrichi grandement sa dimension.

Et parlons-en de l’histoire : elle est terriblement ambitieuse et bien foutue. Le héros doit retrouver un auteur qui propage le mal et la violence à travers ses œuvres. Carpenter nous plonge avec Sam Neill entre la réalité et la fiction. On perd progressivement nos repères pour frôler la folie. Et au final, il est encore possible d’avoir sa propre vision du film. Un vrai bonheur d’avoir pour une fois l’occasion de se servir de sa tête.

La réalisation du film est exemplaire. Tout est parfaitement maîtrisé, du montage punchy jusqu’aux décors, en passant par les jeux de lumière ou encore les musiques. John Carpenter nous prouve une nouvelle fois qu’il sait faire peur de façon efficace.

Côté acteurs, Sam Neill est irréprochable dans le rôle de John Trent. Ce qui est surprenant, c’est la corde comique qu’il utilise pour pimenter son personnage. C’est risqué, mais payant. A ses côtés, d’autres personnalités moins connues dans nos contrées (sauf Charlton Heston) rendent eux aussi hommage à cet excellent film. Une pensée toute particulière à l’interprète de Viggo dans Ghostbusters 2.

Je vous recommande donc de vous laisser délicieusement envouter (ou ré-envouter) par le cauchemar de John Trent. Des films de cette qualité, il n’y en a pas beaucoup. Et plus je le vois, plus je l'adore.

publié le 11/12/2012 - 13:00

L'Hommage à Lovecraft

PhilippeHazard (Newbie - 4 critiques)
10
 
Le retour de Carpenter avec In the Mouth of Madness fut une réussite artistique et non commerciale. Pour la première fois de l'histoire, un vrai film d'horreur sur l'Univers de "ces choses" décrites par Lovecraft, mises en scène par Carpenter sur un scénario de Michael De Luca qui au départ n'avait rien à voir avec cet univers... Big John a rajouté cet hommage qui rend ce film si effrayant et traumatisant. Avec ce film mythique, John Carpenter est entré au panthéon comme le plus grand réalisateur d'épouvante du siècle dernier.

Sam Neill trouve ici son rôle le plus poignant (sans oublier des prestations mémorables dans Event Horizon et Daybreakers) et Jurgen Prochnow est simplement la parfaite réplique du mixte entre Lovecraft et Stephen King. Le scénario de De Luca, la musique (la BO est tout aussi mythique), l'atmosphère du film, la performance de tous les acteurs, même cette mystérieuse Linda Styles complètement décalée par rapport à Trent (Neill). Un hommage terrifiant mais aussi une véritable réflexion sur ce que serait le monde sous la domination d'un seul être. 10/10 je dirais même plus: 20/10!

publié le 14/11/2012 - 10:46
Portrait de Myers-voorhees

Votre point de vue?

Myers-voorhees (Graine de psychopathe - 111 critiques)
10
 
"L'Antre de la folie" est le film le plus complexe que je n'ai jamais vu! Je dis ça pour ma propre personne bien entendu.

L'histoire que nous présente Big John est un homme qui a pour mission de rendre le scénario du dernier livre de Sutter Cane à sa maison d'édition,il va bien sûr y parvenir mais sans le savoir... je m'explique : entre temps il a lu les précédents romans de Cane qui ont rendu certaines personnes au bord de la schizophrénie et il va lui aussi plonger dans l'univers sadique de ces romans.

Il est dit au début du film par l'agent de Cane que selon le point de vue de chaque personne une chose peut être réelle ou non et à ce moment là si tout le monde se met à croire aux histoire de Cane alors ceux qui n'auront pas lu les livres ou qui resteraient pécimistes seraient jugés fou.

Les acteurs sont tous bons, les maquillages géniaux malgré les images de synthèse vers la fin (SPOIL pour le moment ou Cane s'arrache me visage) et bien sûr un scénario de malade! 9/10. Sujet maîtrisé à la perfection.

publié le 13/10/2012 - 15:01
Portrait de Blutch

La réalité n'est plus ce qu'elle était..

Blutch (Graine de psychopathe - 94 critiques)
10
 
Mon Carpenter préféré, c'est dire ! Juste devant le prince des ténèbres et the thing. Scénario brillant, Sam Neill impeccable comme toujours.

La vision de l'apocalypse par le pouvoir de suggestion. Hommage évident à Lovercraft, clein d'oeil au King aussi. La scène du bus et le bouquet final sont à tomber... A voir et revoir...

Mais où est passé Sutter Cane ?

publié le 09/01/2012 - 02:01
Portrait de Victoryanne

Torture mentale

Victoryanne (Graine de psychopathe - 149 critiques)
8
 
Mon carpenter favori, sans aucun doute! Film efficace où la realisation reussi a nous emmener en plein dans le cauchemar du personnage: où est le vrai, où est le faux? Ne suis je qu'un personnage? Bref, film qui vaut la peine d'etre vu, voire meme revu encore!
publié le 01/06/2010 - 12:28

Oursement bon ^^

Oursdusoir (Newbie - 1 critiques)
10
 
A PARTAGER SANS MODERATION DANS LE NOIR AVEC DU SON

LE chef d'oeuvre de John Carpenter ! : THE Réalisateur

Un hommage à Stephen King : Sutter Kane

Un hommage à Lovecraft : Le bestiaire

Des répliques cultes : Si on veut éviter un malheur on ne jette pas de chips à son chauffeur ^^

LE film de mes 15 ans et encore aujourd'hui : Très peu arrivent à le supplanter !

Une BO de folie

++> Non ce n'est pas la fin vous ne l'avez pas encore lu ^^

Sincérement que demander de plus : Un scénar excellent, des acteurs qui le sont tout autant, {Gripsou si tu trouves que Sam Neil n'a pas de talent dans ce film tu vas me dire aussi que JCVandamne est un acteur shakespearien ? } Un film qui peut subir de multiples visionnages sans subir l'outrage du temps, qui n'est pas de la soupe commercial ou aucune concession n'est faite ! Nom di djusss qu'est-ce que vous faites encore ici ? Fonçez-y les yeux fermés m'enfiin bon ouvrez-les quand même un peu ^^ Allez jvais laisser la conclusion à mon pote Martin allez Jacques on prends son petit panneau et on lui donne une note : on lui donne un 10 on lui donne un 10 :)

Allez une tite phrase pour terminer comme ça jpourrais vous laisser voir le livre euh lire le film euh m'enfin bon vous m'avez compris allez hop hop hop filez ^^ et regardez-le jusque la fin {...} Hein Gripssou ^^ :

++> LA FOLIE EST LE PROPRE DE L'HOMME <++

publié le 24/12/2009 - 11:07
Portrait de Scarecrow

Histoire de peter les plombs

Scarecrow (America's Most Wanted - 302 critiques)
6
 
La folie, voila un theme que japprecie et admire! Alors quand un film se base la dessus je ne 'peut que aimer! L'histoire est vraiment bien foutu, c'est une descente progressive vers la folie pure et simple! Mais pour moi le film n'est pas exploité à 100% , se qui amene des passages un peu lent par moment. Le film en lui meme repose sur la psychologie avant tout, il faut le laisser " agir " pour l'aimer a sa juste valeur . Un film bien artistique, les fans de H.P Lovecraft vont etre satisfait
publié le 06/12/2009 - 13:40

Pages