Cube

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Rubik's Cube

Orion666 (Graine de psychopathe - 188 critiques)
10
 
Cube, où comment faire un huis-clos tendu et prenant avec une seule pièce.

Après une scène d'ouverture sacrément efficace, donnant le ton pour la suite, on se retrouve à suivre 6 personnes inconnues enfermées ensemble dans une structure sous forme de pièces cubiques se suivant et se ressemblant. Petit bémol: certaines sont piégées. La lutte pour la survie peu commencer. Servit par un rythme soutenu et des acteurs jouant parfaitement leurs rôles, Cube ne laisse pas une seconde de répit au spectateur qui ne peut se demander que ce que réserve la pièce suivante.

Loin de miser sur le gore et la brutalité (même si chaque mort est pour le moins violente), c'est avant tout sur la psychologie des protagonistes que se base ce film. Que se passerait-il si l'on mettait 6 inconnus dans une superstructure mortelle, chacun ayant des talents particuliers mais aussi ses défauts et son caractère. Entre le flic jouant au chef, l'étudiante en math et l'handicapé mental en passant par le reste de la palette de personnages riches en couleurs on est servit. Les tensions se révèlent, ainsi que les vrai personnalités de chacun avant d'arriver à un final en parfaite adéquation avec le récit.

Pour ce qui est du décor, même si c'est assez sobre, rien à redire. Une simple structure cubique métallique, avec ses sas, ses lumières, ses pièges et ses repères cachés. On ne peut s'empêcher de se demander qui a fait ça, pourquoi, comment, où? Mais au final toutes ces questions sont bien désuètes face à ce qui attend les prisonniers de cette entité à part entière qu'est le cube.

Efficace, prenant, tendu, une belle réussite.

publié le 16/01/2014 - 19:01
Portrait de Warhammer

ça mérite 2 au cube + 1.

Warhammer (Serial Killer - 929 critiques)
10
 
Contre toutes attentes ce SF- horrifique qui part sur des bases classiques se transforme en thriller psychologique assez oppressant au scénario malin comme tout. Moi qui ai toujours rêvé d'être psychologue ou psychiatre, j'ai adoré la façon dont les différents personnages vont changer de comportement au fur et à mesure que le temps s'écoule dans cet immense piège cubique,ainsi la véritable nature des uns et des autres se dévoilent,ce qui rappelle avec réalisme que la première impression est souvent trompeuse. En plus c'est sacrément bien fait,l'histoire de base est géniale même si je n'y ai pas compris grand-chose à cette énigme mathématique qui passe pour moi au second plan même si ça rend le film indéniablement original et passionnant. Les acteurs sont vraiment bons et naturels jusqu'au dénouement final ironique et bien cruel. Cube est devenu un must du genre et c'est largement mérité.
publié le 27/08/2013 - 12:50
Portrait de Vivahorror

Perdons-nous dans le labyrinthe...

Vivahorror (America's Most Wanted - 326 critiques)
10
 
Contrairement à certains, j'ai adoré Cube. L'aspect psychologique de même que la confusion que ça peut apporter m'a plu. Et je n'ai pas totalement détesté l'idée d'un décor uniforme car ça rend le tout plus confus. les pièges sont inventifs et le tout se tient et est bien mis en scène.
publié le 01/09/2012 - 00:43
Portrait de Fab-4

Osé !

Fab-4 (Serial Killer - 788 critiques)
8
 
Cube avait marqué de son emprunte à sa sortie. Je me souviens avoir été bluffé la première fois que je l'ai vu. Et je le regarde touours aujourd'hui avec un grand plaisir. Les décors sont simple mais unique par leur originalité. L'ambiance sonore colle tout à fait. Le jeu des acteurs est convaincant. Et le concept est vraiment génial. Un mélange de SF et d'horreur qui fonctionne très bien. Cube est assez unique dans son genre et même s'il a quelques défauts qui n'en font pas un chef d'oeuvre, il fait pour moi partie des films important dans l'hitoire du cinéma de genre. Intrigante oeuvre en clair-obscure qui fait aussi réfléchir sur la condition de chacun...à vous de vous faire votre opinion, ce Cube ne vous apportera de toute façon aucune réponse concraite...A voir.
publié le 24/04/2012 - 00:11
Portrait de AqME

Du saumon, mon préféré!

AqME (America's Most Wanted - 604 critiques)
8
 
Film mélangeant habilement la science-fiction avec un coté épouvante, Cube peut se targuer d'être un film original avec un décor minimaliste. Alors non, vous ne verrez pas une soirée festive autour d'apéricube. Vous ne verrez pas non plus un homme réussir un Rubbik's cube en moins de dix secondes. Par contre, vous verrez une sorte de prison d'un nouvel âge, où toutes les pièces sont des cubes et chaque mauvais cube possède un piège mortel. Film datant de 1997, Cube propose un nouveau genre, qui sous des aspects minimalistes, propose en fait un film intelligent, basé sur les rapports humains en milieu hostile, avec une petite touche de gore et une angoisse permanente. Mais ce film n'est-il pas un peu lassant à la longue? La redondance des pièces n'est-elle pas un fardeau pour le métrage? Enfin, le film, se basant sur des principes mathématiques, n'est-il pas un peu trop complexe dans sa résolution?

Le point fort du film est son scénario. En effet, si cube se contente de décors minimalistes, c'est qu'il n'a pas besoin d'autres fioritures. Pour la petite histoire, on retrouve un bande de personnes, au métier et aux compétences différents, enfermée dans une pièce en forme de cube, avec sur chaque paroi, une petite porte permettant de passer dans un autre pièce assez similaire. Malheureusement, parmi toutes ces possibilités, il n'y a qu'une seule issue, car les autres pièces sont truffés de pièges. Ils vont devoir s'unir pour trouver la sortie, car visiblement, les compétences de chacun sont utiles dans cet endroit si singulier. Outre, l'aspect survival du film, il y a aussi un aspect vivre en société et s'unir pour s'en sortir. Et c'est là que le film frappe fort, car ce thème est abordé en finesse, et même si l'on voit les caractères de chacun relativement vite, le film va rapidement enchainer les dialogues percutants et une folie progressive. C'est intéressant tout en étant intelligent.

Malheureusement, le rythme du film est un peu lent. Si l'aspect angoissant est assez prenant, la redondance des décors et la résolution des problèmes font que parfois on décroche du métrage. Il est vrai que je ne suis pas un mathématicien aguerri, mais pour le coup, outre les nombres premiers, je n'ai absolument pas pigé la logique des salles. Du coup, on regarde les héros s'enfiler des salles avec une logique qui n'est pas la notre et qui n'est pas partagée, c'est assez frustrant et déroutant. Bon, il est vrai aussi que certaines salles sont très intéressantes, comme celle qui fonctionne au bruit et que les pièges restent assez ingénieux, du coup, j'ai trouvé le rythme en dent de scie, malgré une ambiance relativement bien retranscrite, notamment avec la peur viscérale lorsque la folie frappe l'un des membres du groupe.

Pour jouer dans ce film, il faut être un sacré acteur. En effet, on n'a pas de décors grandioses, pas d'effets spectaculaires et donc tout va reposer sur le jeu des acteurs et leur interaction. Et là, c'est encore une réussite, car en sus des personnages bien travaillés, les acteurs investissent merveilleusement bien leur rôle. Le policier borderline est excellent, la psychologue attentive l'est tout autant, et leur dualité va s'avérer être l'un des points forts du film. Mention spécial à l'acteur jouant l'autiste surdoué, très convaincant. J'émettrai plus de réserve sur l'architecte, sympathique mais moins travaillé, et aussi sur l'étudiante en maths. Il reste bien entendu le grand personnage de l'introduction, qui à défaut de vivre longtemps reste drôle, et le roitelet, le roi de l'évasion qui sera rapidement mis sur le banc de touche.

Pour les effets gores, il y en a une paire. Ce n'est pas beaucoup, mais ils sont de qualité. On retrouvera un homme découpé en petits cubes dans une scènes d'introduction mémorable, qui, à l'époque m'avait assez choquée. Le deuxième passage gore est lorsqu'un homme se fait dévorer le visage par de l'acide et que l'on voit petit à petit son visage se désintégrer. Mais finalement, les effets gores importent peu dans ce genre de métrage. En effet, on restera plus sur le coté angoissant du film, la montée en puissance de la folie et les regards terrifiants des protagonistes au fur et à mesure de l'évolution du cube. Par contre, il y a une chose qui m'a réellement énervé, c'est le fait de ne pas savoir les raisons, mais encore moins les origines de ce cube. Et je pense que cela peut en rebuter plus d'un à ce niveau.

Au final, Cube est un bon film qui mélange habilement les genres en nous proposant un univers simple mais viscéral lorgnant du coté de la Science-fiction, avec un traitement plus psychologique et recherchant les comportements que pourraient avoir un être humain dans une telle situation. Si le coté horreur est suggéré, il l'est de belle manière, car malgré le peu de moyens, le film est très rapidement angoissant et parfois effrayant (la fameuse salle des silences avec l'autiste qui est prêt à hurler). Un film que je conseille donc, même si parfois, le rythme peut s'avérer languissant notamment lors des résolutions de problèmes pour trouver la bonne prochaine salle.

publié le 30/01/2012 - 21:57
Portrait de ED13

Mon avis

ED13 (Graine de psychopathe - 129 critiques)
10
 
Encore un film qui prouve que l’ingéniosité est plus importante que les moyens financiers. La scène d’ouverture est d’un culte absolu et la suite du film est d’une tension aussi prenante que permanente. Ce film était annoncé comme un film basé sur la claustrophobie… je ne partage pas ces dires. Selon moi il s’agit ici d’une fable moderne sur la bêtise humaine et pose une question : en présence de tous les talents nécessaires, sommes nous réellement capables de les associer pour surmonter les difficultés ? Et pour les interrogations plus terre à terre : qui ? quand ? pourquoi ?... et bien l’expérience m’a apprise qu’il valait mieux ne pas savoir.
publié le 01/12/2010 - 18:23
Portrait de Sxtwin

Cube

Sxtwin (Graine de psychopathe - 242 critiques)
8
 
Ce film est d'une grande originalité. Les décors sont banales : des cube de différentes couleurs qui formes un plus grand cube, entre chaque cube, il y a des trappes sur les six côtés, et on voit aussi la coque externe du grand cube (vue de l'intérieur seulement), et pas d'autres décors. Ça devient répétitif par moment, mais il y a de bon piège dans certaine salles, toujours différents. Quelques effets gore comme le premier prisonnier qui se retrouve en petits cube,ou celui qui se fait fondre la tête avec de l'acide. De bons moments de tension,mais sûrement trop de maths (nombre premier, facteur machin, ligne x,y, z....), c'est toujours trop savant, donc lourdingue quelques fois. Mais dans l'ensemble, c'est très bien, je ne suis pas déçu d'avoir acheté la trilogie.
publié le 08/05/2010 - 13:20

Mon avis

Akllan (Copycat Killer - 30 critiques)
Un film étonnant et captivant. Cube est sans doute le film qui a inspiré SAW, du moins dans l'idée, et qui offre une série de piège tout aussi machiavélique les uns que les autres. Le concept de ce film est simple. 5 Personnes se trouvent enfermés dans une prison qui s'avère être un cube, elle même dans un cube. Concept simple, en sommes, sauf que le but est de sortir de ce cube, en évitant les salles piégées - et quels pièges... ! - Pas de place à l'ennui, on est directement plongé dans le film, avec une scène d'ouverture assez gore (seulement 2 scènes seront sanglantes voire heurteront la sensibilité des plus fragiles), beaucoup de suspense et d'interrogations (tout le long en fait). Le réalisateur joue sur la psychologies des personnages, on les voit évoluer, développer leur instinct de survie, leur capacités cérébrales ( par exemple, l'étudiante déchiffra les codes...) mais aussi - et malheureusement - leurs instincts animaux ce qui fera qu'on passera d'un sentiment d'empathie à l'antipathie (du moins pour l'un d'entre eux). Le casting lui est débrouillard. On retrouve le séduisant David Hewlett ( Stargate SG-1), et Nicole de Boer (dead zone). La bande son est sympa, et les effets spéciaux sont bons. Le seul point négatif est les petites longueurs sur le milieu du film et pas assez de morts ! Au final, cube est un film complexe qui s'apprécie ou non. En tout cas, je le conseil
publié le 11/02/2010 - 18:26
Portrait de Punisher84

Mathématique ?

Punisher84 (I am Legend - 1390 critiques)
8
 
Pour être honnête, je n’ai pas aimé le film… Lors de ma première vision ! C’est avec une tête reposée depuis quelques années que je me suis attaqué pour la seconde fois à CUBE. Là ou je ne voyais pas l’utilité d’un tel propos avec ce film, j’ai aperçu aujourd’hui en grattant les nombreuses qualités de celui-ci ainsi que le talent du réalisateur. Tout d’abord, il y a le fameux « pourquoi ? ». Cela peut énerver mais le but principal de CUBE n’est pas de livrer une fin heureuse ou malheureuse avec son lot d’explications. Si elles avaient existés ces dernières auraient complètement dénaturé l’essence même du film. Pour l’apprécier, il faut savoir se laisser emporter par une sorte de magie d’antan revigorée par les efforts d’un metteur en scène intelligent. Rien ne sert d’essayer de savoir pourquoi car là n’est pas le but. Et puis de toute façon cela ne ferait que vous enfoncer vous-même dans les méandres de la critique vulgaire et facile. Non. L’intérêt c’est qu’il faut s’accrocher aux différents personnages. Car c’est à eux de trouver la solution et non à nous. En les laissant faire, l’on peut alors apprécier plusieurs choses. Tout d’abord des séquences suintantes ou les comédiens, très crédibles, s’affrontent dans une bataille de cerveaux assez virulente. Plus le temps avance, plus l’étau ce ressert autour d’une intrigue qui devient de plus en plus complexe. Les personnages évoluent en même temps qu’un suspense qui va crescendo. L’excellent montage ne faisant qu’accentuer cet effet. Techniquement, le film est un bijou. Un décor minimaliste réussi mais surtout terrifiant ! Un bluff incroyable lorsque l’on pense au maigre budget dont a disposé le metteur en scène. Le scénario, voilà le secret. Une histoire palpitante possédant des zones d’ombres (voulues) et difficiles à définir en terme de limite. A nous de nous faire notre idée ? Pour que celui que ça amuse, oui. Pour moi, j’ai juste suivi avec attention la survie des personnages. Ce qui m’a permis de m’accrocher là ou beaucoup d’autres ont vainement tentés de trouver des réponses. Voilà le principal à dire pour un film de science-fiction très original qui a beaucoup de mérite. Car ce n’est pas tout les jours qu’un film aligne en même temps un excellent scénario, une mise en scène efficace et un suspense accrocheur.
publié le 04/01/2010 - 01:06
Portrait de Inferno

Diament

Inferno (Graine de psychopathe - 141 critiques)
10
 
Moment solennel, c'est avec un peu d'émotion que je vais parler de mon film préféré. Par preuve de respect, une belle mise en page oblige. ;o)

Numéro 1 de mon Top 10, CUBE c'est réellement un bijou, un diamant.

Jamais, je n'ai vu un film, ou la notion de temps avait été maitrisée aussi bien. Vincenzo Natali a basé son concept sur le jeux du rubix cube, et avec un véritable talent.C'est un vrai plaisir pour toute les personnes comme moi qui sont persuadées que tout a une fin, une issue, que tout est logique, que les nombres dominent le monde...

L'environnment du cube est tout bonnement magnifique. Mêlant cet aspect 'high teck" et cette répétitions à variantes de pièges qui donne cette fatalité à la situation. C'est dailleurs l'ingéniusité des pièges qui déclenche un plaisir vicieux chez le spectateur n'attendant alors qu'un déclenchement (aléééééé avouez c'était bien jubilatoir).

C'est un film énigmatique, on se demande jusqu'au bout le "POURQUOI". Ce film me fait penser au court metrage NEXT FLOOR de Denis Villeneuve présenté au festival de Gerardmer 2009, où on a aussi affaire à un scénario demandant un complet questionnement. On retrouve aussi ça dans NOTING de notre Vincenzo Natali ,mais avec une atmosphère plus légère ce qui castre l'énergie du film.

Enfin, le jeu d'acteur, et la relation sociale d'un groupe amené à survivre ensemble et qui va petit à petit mais innexorablement dériver vers l'auto-suspicion et la psychose, est remarquablement, progressivement mis en scène.

Bref, pour moi, un film sans défaut, que des atouts qui ne mérite que 10/10

INFERNO

publié le 21/06/2009 - 00:13

Pages