Jeu d'Enfant

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Hades
Newbie - 5 critiques
publié le 05/10/2021 - 16:16
8
 

Innocence perdu

Ce film est un chef d'oeuvre du genre car loin de recycler ce qui a été déjà fait en termes de slasher, Jeu d'enfant nous propose une ouverture sur le monde de l'enfance et de l'innocence perverti par l'arrivé du terrible Charles les ray revenu d'entre les morts grâce au vaudou et en plus dans le corps d'une poupée !
On notera la performance du jeune Alex Vincent dans son rôle de l'enfant Andy, victime des manipulations de la poupée Chucky.
Ce premier volet se démarque des autres dans le sens que les déclarations d'Andy sur le fait que Chucky soit vivant n'est pas surprenant d'un enfant mais tous les meurtres orchestré autour de lui tendrait à faire de Andy le coupable, la poupée n'étant que le récepteur de cette violence. En effet, pendant une grande partie du film on ne voit pas la poupée se déplacer ou parler, sinon donner des répliques propres au jouet. Ce n'est que quand la mère d'Andy le menace de le brûler que Chucky se déchaîne, une des scènes cultes du film.
Le début du film aurait pu nous mettre sur la piste, Chucky trepassant, celui-ci se mettant à faire des invocations vaudous en tenant une poupée brave gars avant que la foudre ne frappe le magasin mais la encore on sait juste que la poupée aura un rôle central dans le film.
Bien sur, la synopsis nous en dit trop et le fait que la poupée soit vivante et meurtrière n'est plus vraiment un secret mais le fait que Andy aurait pu être un jeune sociopathe rejetant la faute sur la poupée est une idée intéressante, exploité d'ailleurs dans d'autres films comme "The boy", néanmoins l'histoire est captivante et nous permet de faire la connaissance d'une des icônes les plus célèbres du cinéma d'horreur.
Chucky est à la fois manipulateur, menteur, dangereux et rusé. Sa façon de parler rappelle celle de Freddy Krueger et bien qu'il n'est pas les pouvoirs de ce dernier, il compense par sa fourberie et son corps de poupée qui lui permet de se cacher plus facilement et de résister à des dommages physiques normalement mortels. Je pense notamment a la tête séparé du corps qui continue à parler et se mouvoir.
Andy est la victime de cette histoire bien que Chucky soit vaincu: il a du faire preuve d'un sang froid et se montrer aussi violent que son bourreau détruisant à jamais son innocence, il s'est retrouvé enfermé dans un hôpital psychiatrique ou il s'est évadé ce qui fait qu'il est toujours aux yeux de l'état un enfant déséquilibré, bien que les policiers qui ont participé aux événements savent la vérité on sait aussi qu'ils ne pourront pas faire grand chose. De fait, meme mort Chucky reste le grand vainqueur de cette histoire car il a brisé à jamais l'enfance d'Andy, chose d'autant plus visible avec l'image de fin ou celui-ci jette un regard sombre à la caméra.
La musique du film est excellente et les décors sombres font vraiment ressortir l'atmosphère du film.
Je regrette juste que la question du vaudou n'a pas été assez approfondie. On voit le mentor de Chucky, on ne sait pas trop comment il a pu se convaincre d'apprendre son savoir à un psychopathe mais bon ça reste une zone assez floue mais la scène du meurtre avec la poupée vaudou reste marquante.
Jeu d'enfant est pour moi un excellent film qui se démarque en partie par la relation Andy/Chucky qui reste le moteur principale de l'histoire, Chucky ayant manipulé et trompé Andy pour ensuite vouloir le posséder mais qui au final à rendu Andy plus fort et plus déterminé.
J'ai regardé les Chucky dans le désordre, le premier que J'ai visionné été Chucky 3, puis Chucky 2, et enfin celui-ci, puis la fiancée de Chucky et le fils de Chucky. J'avoue que la première fois que je l'ai vu J'ai trouvé qu'il était moins bon que Chucky 2 car l'action était plus lente mais j'étais un ado à ce moment là, aujourd'hui avec mon regard d'adulte je trouve le Chucky 1 bien mieux que les autres pour une approche plus psychologique et un humour noir moins présent que dans ses suites mais assez efficace pour nous faire rire et son atmosphère sombre qui peut parfois donner un vrai sentiment de malaise.
Je recommande à tous fan d'horreur d'aller voir ce film, si ce n'est pas déjà fait.

Portrait de Fab-4 Fab-4
Serial Killer - 984 critiques
publié le 28/03/2020 - 12:22
8
 

Ce brave gars fera entrer la joie chez vous...

Un flic poursuit un truand en pleine rue et le blesse mortellement. La "victime" qui est en fait un grand criminel tueur, se réfugie alors dans un magasin de jouets où il cherche un futur corps à posséder (par le vaudou) avant de s'éteindre définitivement...

Mignonne poupée Chucky regarde la TV, poupée Churcky joue à cache-cache, Chucky va chez Eddy... Chuckyyyy !!! Ca c'est plus ou moins la première partie avant une transition géniale vers la suite où la vérité sous entendu va enfin devenir visible ! Chucky beaucoup moins mignon apparaît sous sa vrai personnalité et son vrai visage ! Pauvre petit Andy qui va sortir traumatisé de cette aventure (cf. image de fin...).

C'est vraiment bien construit dans la narration et c'est très bon techniquement malgré l'âge. Plutôt moderne pour du 80's je trouve même.

Un film complet, petit classique de l'horreur et grand classique du genre "doll". Très bon moment !

A voir !!!

Portrait de JasonChris5 JasonChris5
Graine de psychopathe - 130 critiques
publié le 23/06/2015 - 14:22

Ingenieux

En effet pour l'epoque, une poupée à l'apparence adorable qui ferait toute la joie d'un enfant, possédée controlée par un psychopathe etrangleur est ingenieuse.

Un succes une reussite qui n'a pas pris une ride à aujourd'hui toujours aussi plaisant à regarder.

Don Mancini, createur remarquable, de Chucky, a trouve la bonne formule, l'efficacite originale en horreur, violence, meurtres, acharnement, à la limite de l'invincibilite sommes nous tentés de croire jusqu'au denoument final du film qui est tout simplement frissonnant où l'on est impregné, impossible de ne ps l'etre.

Brad Dourif nous donne sa voix machiavelique idéalement choisi pour cette poupée destructrice, irremplaçable.

Magnifique slasher comme on en fait de moins en moins d'une telle qualité.

Portrait de JoeyCrusel JoeyCrusel
Copycat Killer - 19 critiques
publié le 31/10/2013 - 01:22
8
 

Tu veux jouer avec moi !?

Chucky le premier est un des meilleurs slasher des années 80 (avec bien sur les halloween, les freddy, les vendredi 13...) Il nous projette dans une ambience glauque des les départ avec une bonne petite fusillade qui introduit le "pourquoi Charles Ray devient Chucky". Puis on est amené chez une mère et son gamin capricieux qui veut a tout prix un brave gars (poupée couteuse super populaire). Après lui avoir trouvé son cadeau dans un lieu insalubre, il se passe d'étrange choses: la télé s'allume sur la chaine des infos, la poupée change de place toute seule... Puis le tout premier meurtre (ah enfin). Certes il n'est pas sanglant mais Chucky s'avera ne pas être un gros bourreau et il ne fera pas souffrir ses victimes (il préfère les effrayer).

Pour finir j'attribue 8/10 a ce film pour le temps de mise en action, mais qui pourtant possède de très bon effets spéciaux et un bon humour noir.

Portrait de SupRGmie SupRGmie
Graine de psychopathe - 127 critiques
publié le 29/09/2013 - 17:17
10
 

Mon avis

J'ai adoré ce film ! Le jeu des acteurs est parfois approximatif mais l'ambiance est sympa et la star du film, c'est bien sûr Chucky ! Si mignonne en tant que Brave Gars (Good Guy) et si moche en tant que Charles Lee Ray... La tronche de la poupée est superbe par ses mimiques. Et les horreurs qu'il peut dire parfois...Il a pas mal vieilli, mais il se regarde toujours avec autant de plaisir.
Portrait de Myers-voorhees Myers-voorhees
Graine de psychopathe - 111 critiques
publié le 08/09/2012 - 16:38
10
 

Je suis Chucky,tu veux jouer?

Depuis tout petit j'avais entendu parler de ce film, en meme temps qui n'est pas comme moi? Et je vois pourquoi! Chucky est tout simplement époustouflant il mélange deux genres : fantastique et "policier" (si on peut dire) du a la trame principale, d'ailleurs Brad Dorrif (l'étrangleur) a joué dans "l'exorciste III LEGION" qui melangeait aussi ces deux genre. Les acteurs sont bons, le scenario aussi et les effets, mais alors les effets!!!! ILS SONT EXTRA! La poupée est hyper bien animée et arrive a nous faire peur par ses expressions car plus le temps passe, plus elle devient vivante et le "visage" (du moins ses expressions) du tueur apparait. La scene où la mere le menace de le faire bruler est super lorsqu'il injurie et qu'on voit pour la premiere fois son vrai visage. Les plans sont géniaux aussi : on peut se mettre à la place de Chucky grace aux plans où la caméra est très basse. Bref rien a dire de plus à part qu'il merite amplement d'être culte. 9/10.
Portrait de Nandrolone Nandrolone
Serial Killer - 735 critiques
publié le 19/07/2012 - 03:06

Mon avis

Jeu d'enfant fait partie des films que l'on m'a interdit quand j'étais gosse ... pauvre de moi, j'aurais tué pour le voir à cette époque! j'ai acheté le DVD y'a plusieurs années et je ne le regarde que maintenant pffff !!

Que dire ? que j'ai pas loupé grand chose, c'est du film d'horreur de base sans surprise, c'est pas mauvais mais c'est pas super bon non plus, le scénario est prévisible à tout les niveaux, c'est du réchauffé, la seule chose originale. c'est Chucky et son charisme dévastateur ^^ après tout ça court pas les rues une poupée psychopathe !

Je me suis un peu ennuyé lors de la premiere partie me demandant si j'allais voir Chucky s'animer pour de bon et non pas des plans caméras qui suggére que la poupée marche, court et tue ... la deuxieme partie rattrape bien cela, l'histoire s'emballe et l'action arrive, y'a des meurtres, un peu de gore, Chucky devient sadique, du coup ça devient marrant et on passe un bon moment ! mais c'est pas vraiment mon genre de film, j'accroche pas.

à lire les critiques c'est le meilleur de la serie donc je m'abstiendrai d'acheter l'intégrale Chucky ... ah si ! il me reste la fiancée de Chucky en stock, je vais peut etre me le mettre maintenant, autant abreger mes souffrances le plus vite possible !

Portrait de AqME AqME
America's Most Wanted - 604 critiques
publié le 03/07/2011 - 16:21
8
 

Des prémices d'un jouet dangereux

Après de mauvaises récoltes et des films assez fades (il suffit de regarder les précédentes critiques), il était temps que je me jette dans le visionnage d'un classique du cinéma d'horreur. Et j'ai trouvé satisfaction dans le premier volet de la saga des Chucky, poupée tueuse qui est entrée au panthéon des monstres sacrés du cinéma d'horreur. Bien souvent, qui dit classique, dit film de qualité, mais on peut parfois tomber sur des films d'époque qui étaient déjà mauvais ou dont le thème est devenu de nos jours quelque chose de vu et de revu. Alors avec jeu d'enfant, premier volet de Chucky, est-on dans un bon film d'horreur estampillé fin année 80? Ou alors avons-nous droit à un film insipide, mou, ne jouant que sur l'ambiance comme certain film à budget limité? Et enfin, Chucky est-il un bon gars?

Le scénario, tout le monde ou presque le connait. En gros Charles Lee Ray est un tueur antipathique qui étrangle ses victimes. Il se fait tirer dessus par un policier, mais avant de rendre l'âme, il la transfert dans une poupée du nom de "Bon Gars", qui possède les yeux bleus et les cheveux roux. Juste après cet évènement, une maman souhaite offrir la poupée à son enfant pour ses six ans, mais elle est trop chère. Par un concours de circonstance, elle trouve un vendeur à la sauvette qui lui en demande 30 dollars. Malheureusement, il s'agit de la poupée possédée et le cauchemar va commencer pour cette femme et son fiston. Alors il est vrai que de nos jours les films de poupées tueuses sont presque devenus monnaie courante (la sage Chucky, la saga Puppet master ou encore Dead Silence), mais il s'agit d'un des tout premier et il est vraiment réussi au niveau de l'histoire. De plus, la poupée est relativement bien choisie car elle a vraiment une sale gueule.

D'ailleurs, c'est surement le meilleur acteur du film. Avec sa peau lisse, ses cheveux roux avec la raie au milieu et ses yeux bleus perçants, Chucky est l'archétype de la poupée qui laisse un sentiment de malaise. Sa tenue est aussi très recherché car elle inspire méfiance et colle parfaitement à la poupée. Évidemment, tout cela fait très fin 80's et début 90's, mais l'aspect et la tenue de la poupée en font un tueur relativement charismatique. Ce qui joue aussi dans le fonctionnement de la poupée, c'est son langage cru et ses répliques qui donnent toujours le sourire. Insultes, menaces et autres joyeusetés font partie de son langage quotidien et c'est assez bien pensé et en total décalage avec le milieu enfantin qu'elle est censée représenter. Les autres acteurs sont bons. Le jeune enfant de six ans tient bien son rôle et ne surjoue pas. La mère qui est aussi la mère dans la série accablante treize à la maison est assez convaincante en mère courage et protectrice. Le policier est aussi sympathique et son rôle de dur au c½ur tendre est bien exploité.

La réalisation est plutôt bien foutue. Je n'ai pas pour habitude de parler de cela car je ne suis pas un fin connaisseur en matière de technique, de plan, de séquence, mais il faut dire que le film possède certains plans assez forts et plutôt bien mis en place. Je pense notamment aux passages à la première personne lorsque l'on suit Chucky au tout début, qui est vraiment immersif et inquiétant. Ou encore à l'ombre portée sur le sol avec la lame du couteau qui en devient plus menaçante encore. Bien entendu, tout n'est pas parfait et certains plans manque de créativité, notamment sur les crimes ou sur les projections de sang qui reste anecdotiques mais qui peuvent provenir d'un manque de budget et de savoir faire en la matière.

D'ailleurs le film est dénué de gore. En même temps, le film ne se base pas sur une opulence de sang et de meurtres en tout genre. Le réalisateur préfère faire un choix judicieux en implantant une ambiance plutôt sombre et inquiétante et qui est propice à quelques passages bien flippants, et accentuant les apparitions de Chucky. Les meilleurs exemples étant dans la scène de fin dans la maison où Chucky poursuit le pauvre petit garçon pour lui planter un couteau dans le c½ur. Les jeux de lumières, sombres et jouant sur un éclairage faible font que le film gagné en pression et la neige avec le froid redonne un petit coup d'isolement et d'ambiance malsaine. Les animations de la poupée sont très réussies, et j'ai même été bluffé par les effets spéciaux. Ils sont plus réussis que certains films d'aujourd'hui! Cela rajoute de la crédibilité au tueur et donne une sensation de malaise quant au potentiel criminel de la poupée. La toute fin peut même se targuer de faire du sale avec un bout de chiffon car la fin de la poupée est gore alors qu'il n'y a pas de sang. Mais l'animation étant ultra bien foutue, on reste glacé.

Au final, Jeu d'enfant entame une saga très prometteuse avec un boogeyman très charismatique dans la même veine qu'un Freddy pour les répliques cinglantes. Un film qui allie ambiance malsaine et poupée d'enfant, passage stressant et passage drôle avec le même personnage et dont certains effets sont franchement réussis et donne une ampleur au film. J'ai vraiment bien aimé!

Portrait de Sweeneytodd Sweeneytodd
Graine de psychopathe - 115 critiques
publié le 20/06/2011 - 17:26
10
 

Mon avis

Sans hesitation je dirais que c'est le meilleure de la saga Chucky, les acteurs sont convaincants et l'histoire est vraiment tres bonne. A voir...
Evil-pimp
America's Most Wanted - 643 critiques
publié le 21/09/2010 - 17:58
6
 

Mon avis

Le meilleur des chucky. L'idée d'une poupée tueuses est geniale. Il manque affreusement de sang mais pour l'époque c'est pas mal. Le film est parfois marrant avec un chucky en forme.

Pages

Parcourir l'encyclopédie

Dernières critiques spectateurs

Thématiques