La Nuit des Fous-Vivants

7.8/10
La Nuit des Fous-Vivants

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Portrait de Blockhead Blockhead
Copycat Killer - 16 critiques
publié le 11/05/2021 - 13:11
7
 

En explorant la part sombre

En explorant la part sombre de la société et l'incompétence des institutions en place, Romero livre une série B parfaitement rythmée et intelligente, qui obtient aujourd'hui une ampleur visionnaire saisissante.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Dr West
I am Legend - 1410 critiques
publié le 28/08/2009 - 16:13
10
 

Epidémie de violence!!

Un bon film du génial Roméro, ici point de zombies mais un gaz qui rend la population folle et violente!! Un film méconnu qui mérite d'être vu!!

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Frank zito Frank zito
Graine de psychopathe - 103 critiques
publié le 25/09/2008 - 17:15
6
 

La nuit des fous-vivants

Suite à un accident d’avion, un virus expérimental se répand dans l’atmosphère d’une petite bourgade qui va sombrer dans la folie. Romero, auréolé du titre de pape de l’horreur contestatrice, se lance donc dans une critique acerbe de l’armée et de ses méthodes alors que la guerre du vietnam se termine, abandonnant la société américaine dans la plus grande confusion. Les militaires, qui n’ont donc pas la côte, exterminent dans « The Crazy » la population locale pour ne pas avoir voulu ébruiter l’existence d’une arme bactériologique. Seulement le grand Georges a vu grand. Trop grand. S’il avait pu suggérer l’apocalypse de la nuit des morts vivants en isolant ses survivant dans un espace clôt, il se ramasse lamentablement devant la démesure de son ambition. Et comme il filme le tout comme un morne épisode de Columbo (Décors tristounet, gros plan de mauvais téléfilm, déguisement tout droit sortis d’un magasin discount de farces et attrapes) autant dire que « la nuit des fous vivant » se ramasse la gueule dans les grandes largeurs. La réalisation molle s’éternise sur des acteurs de série Z qui récitent leurs interminables dialogues en cabotinant pire que Christian Clavier dans « les bronzés 3 ». C’est horrible, moche comme jamais et, cerise sur le gâteau, bourré de stock-shot immondes indignes des pires nanards cannibales italiens. Bref, il a tout pour plaire. Sauf que les plus patients, et dieu seul sait qu’il faudra l’être, pourront accéder à la dernière bobine qui, d’un seul coup, voit Roméro reprendre la main. Réalisation plus vive dès lors que sa poignée de héros barre en sucette. Inceste, tuerie, tension, et enfin émotion s’invite à l’écran alors qu’on n’y croyait plus. Et en vingt minutes, on y trouve tout ce que Romero reproduira dans Dawn of the Dead, jusqu’à un final nihiliste parfaitement déprimant, signature même du géant de Pittsburgh. Vingt minutes qui à elle seules valent largement le détour tant elles font le pont entre les deux premiers volets de la saga des morts vivants. Un retournement de situation qui sauve de justesse le métrage du désastre. De justesse seulement…

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Goodmad Goodmad
Serial Killer - 874 critiques
publié le 19/04/2008 - 23:48
10
 

Mega Ecologique

Le chef oeuvre fantome de George A. Romero (Zombie,La nuit des morts-vivants).Excellent rien à dire.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Sir Gore
America's Most Wanted - 526 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Terrifiant

Sur un ton encore plus apocalyptique que celui des ses films de morts-vivants, Romero nous livre un terrible brûlot anti-militariste dont le rythme trépidant, la violence explicite et le pessimisme annoncent la couleur de son futur Zombie. Cette histoire de contagion par un dangereux virus bactériologique dans une communauté de Pennsylvanie mais également d'incompétence de la part des troufions et d'hypocrisie venant du gouvernement américain fiche sacrément la chair de poule, car on y croit. Un gros coup de poing dans l'estomac, une œuvre noire, acerbe et sans concessions comme seules les années 70 en proposaient. À voir absolument.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de ZeRouX ZeRouX
Graine de psychopathe - 190 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

I'm going slighty mad !!!

Avant de commencer , c'est gentil à Wild Side Video de l'avoir sortie en DvD , bon il n'y a pas de doublage français mais c'est pas grave il y toujours le sous titrage . Allez je me lance dans mon avis : c'est quoi ce titre français " La nuit des fous vivants " ? Ca ne rejoint pas du tout le titre anglais The Crazies , qui reflete bien ce qu'on peut voir dans ce film . Je ne sais pas par quoi commencer pour parler de ce film tellement il m'a destabilisé . Avec La nuit des morts vivants il nous offait un splendide huis clos , des personnes enfermées dans une maison entourée de zombies , assez mouvementé avec la tentaive des humains pour s'en sortir ; dans Zombie c'est un groupe qui a trouvé refuge dans un centre commercial pour échapper aux zombies , plus mouvementé et avec plus de péripéties que La nuit des morts vivants . Mais dans ce Crazies j'ai trouvé que Romero restait sobre en matiere d'événements , visant surtout à délivrer sa critique en l'encontre de l'armée et d'enchainer des scénes chocs . On assiste beaucoups à l'incapacité des autorités et à la course à l'antidote du docteur Watts face au virus Trixie . Dans ce " joyeux bordel " de cette ville de Pennsylvannie quelques habitants tentent d'échapper à la folie grandissante . C'est à travers cette folie que Romero casse les barrieres sociales à travers ses fameuses scénes chocs : un pere tente de coucher avec sa fille , un pere de famille tue sa femme et met le feu à sa maison ce qui menace la vie de ses enfants , une femme tuant un soldat avec le sourire et surtout les vivants dépouillent les morts . Vivants incarnés par des militaires vétus de combinaisons blanches et avec un masque un gaz dissimulant les visages qui leurs enlevent toute trave d'humanité . Les événements filmés sont des affrontements entre Crazies et militaires , les pillages commis par ceux ci et la fuite des rescapés , tout ça reste pour moi assez sobre , comme je l'ai déjà dis plus haut , mais aussi plaisant à regarder . Toutefois ce film fait partis des films à voir pour son engagement , son realisme et son originalité du début à la fin .

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Asclepios Asclepios
Newbie - 13 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Codename: Hippie?

1968: une bande de jeunes dégénérés se révoltent contre le pouvoir en place, les années 70 marquent l'apogée des hippies et des contestataires... Rebellion due à l'ordre même mis en place... 1973: un virus, créé par l'armée, se propage dans une population... La folie s'empare de celle-ci qui s'empresse de se rebeller contre les forces de l'ordre... Ce qui ressort de The Crazies, c'est bel et bien le sentiment d'un film à interpréter... Que dire de cette scène où un type (genre hippie) se prépare à balancer une dynamite (un cocktail molotov)face aux forces de l'ordre? Entre ces deux feux (les fous=les rebelles, l'armée=l'ordre en place), le héros essaie de s'enfuir pour ne pas être enfermé dans un de ces groupes... Hélas pour lui, l'ordre le rattrape et lui impose la nouvelle norme créée: la folie... Car c'est bien cela qui dérange: toute cette folie, ce virus, est dû à l'ordre en place, est voulu quasiment par lui (dans le film, il s'agirait d'un accident), et du coup, étant le normalisateur de la société, l'ordre crée la norme... Au final, un film étrangement polémique et politique sur la difficulté à vivre en marge de la société, c'est-à-dire à sortir de l'effet "culture, contre-culture"... Comprenons: sans ordre en place, pas de contestation, le premier fait le second, qui n'est finalement qu'une variante du premier donc... Visionnaire Romero? Pourquoi pas, quand on sait que ce sont une partie des "soixante-huitards" qui se retrouve aujourd'hui en haut de l'échelle sociale et qui, du coup, impose leur norme, chose qu'ils avaient hautement contesté autrefois... Le cercle vicieux... Personne n'en sortira... Tel est le message du film tel que je le perçois... "Puisse la Destinée Révéler le Tracé de la Vérité"

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Carth Carth
Serial Killer - 711 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
10
 

Il était une fois les fous...

Après le navet "Night of the Living Dead", George A. nous refait le coup d'une situation apocalyptique à grand coup de scènes choc, souvent d'une grande violence : The Crazies, oeuvre engagée et finalement ultra réaliste sur l'incapacité du Gouvernement à gérer des situations difficiles, en l'occurence, la contamination d'une petite ville par une eau souillée. Dérengeant et extraordinairement bien foutu, The Crazies est une véritable critique des Etats-Unis au niveau gouvernemental, militaire et de la société de consommation (les militaires au look démentiel dépouillent les cadavres de leurs biens perso, avant d'êtres brûlés), annonçant donc la fameuse préquelle à Dawn of the Dead, la mise en scène étant tout aussi nerveuse. Violent, réaliste, épouvantable, The Crazies est un chef d'oeuvre qui fascine et qui fait réflechir. A voir absolument.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Fulci Fulci
Copycat Killer - 53 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
8
 

Pas de zombie, pas grave

Un film tres romero, une ambiance excellente. Encore une fois Romero ne mache pas ces mots, voir comment il decrit les militaires dans ce film. Malgré ces qualités, le film n'arrive pas au niveau d'un film comme la nuit des morts vivants.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Portrait de Guill Guill
Serial Killer - 838 critiques
publié le 01/01/2007 - 00:00
4
 

Bonne idée, Mal exploitée

Bon j'ai eu une misère a comprendre l'histoire (écouter en v.o) même la je comprend pas encore après avoir lu la critiques. Film politiques qui démontre l'incapacité des 'haut' placer a intervenir face a une telle situation. Oui encore une fois Romero nous plonge dans un atmosphère apocalyptique (Ca spécialité) mais entre ça il n'y a guère quelques chose d'intéressant. Des longues scènes de parlote interminable. Il y avais des contaminé dans le film ? Fallais le savoir...Romero n'a mit aucune music pour accentuer le film appart les coups de tambours assourdissant a chaque début de scène, a la fin du film je l'écoutais en mode 'mute' pour m'éviter un mal de tête. Quelques scène gore sympa pour l'année sans plus, ont est loin d'un Dawn of the Dead ou un Day of the Dead ici, film a classer dans la section 'drame' peut-être. Je m'avais fier à le note sur le DVD qui disait : 'The most chilling and disturbing movie made by G.A.Romero'...bref rien de bien intéressant, a voir par curiosité sans plus. J’ai toujours pas comprit la notice : ‘Les fous ne sont pas ceux que l’ont croit…Pourquoi les bonnes personne meurs ?’ Qui sont les fou dans le film lol, si quelqu’un peut me m’éclaircir la dessus qu’il ne ce gêne pas.

Avez-vous apprécié ce commentaire ?

Pages